Affiche Somewhere

Critiques de Somewhere

Film de (2010)

Tourne, tourne dans l'ennui !

Ayant beaucoup aimé "Lost In Translation" et apprécié "Virgin Suicide", de bonnes critiques se laissaient entendre à propos de "Somewhere". Ca montre un peu l'envers du décor quant à la vie de star, ici ennuyeuse et basée sur du superficiel. Mais dans ce film aussi long qu'un désert sans fin, le lien naissant entre un jeune père acteur et sa fille amène une âme désaltérante à l'histoire, bien... Lire la critique de Somewhere

Avatar Mr-Scalp
4
Mr-Scalp ·

Soporifique

La scène d'ouverture commence avec une Ferrari noire circulant sur un circuit dans le désert, le moteur rugissant à chaque tour. Quand la voiture stoppe, Johnny Marco (Stephen Dorff) en sort. Marco est un acteur à succès à Hollywood qui, en dépit de son ascension, n'aime pas ce qu'est devenue sa vie. Johnny réside au Château Marmont et voit débarquer sa fille de 11 ans, Cleo (Elle Fanning).... Lire l'avis à propos de Somewhere

Avatar Roland Comte
4
Roland Comte ·

personnages légumes.

prétention typiquement moderne et bourgeoise, c'est à dire plein de fausse modestie et de pseudo sentiment humain. Le comble de la psychologie, c'est que les personnages du film ressemblent à des légumes. Par trop plein ou par le vide ? Le résultat est le même. Le pire du cinéma d'Antonioni. Le pauvre, il doit se retourner dans sa tombe. Les américains font tout en gros. Et du cinéma... Lire l'avis à propos de Somewhere

Avatar Easty
1
Easty ·

La plus mauvaise pub pour Ferrari de tous les temps!!

Traiter ce gaspillage de pellicule de "daube" serait insultant pour un plat qui par ailleurs peut être goûteux. Non ce n'est pas une daube c'est le néant. Il n'y a rien : Jeu des acteurs pitoyable, prises de vue inertes, mise en scène à l'avenant, traces de dialogues insipides, scénario inexistant. Oui vraiment il y avait dans le minimalisme le tableau blanc, voila maintenant le film blanc! Lire la critique de Somewhere

Avatar pellous
1
pellous ·

Un p'tit somme ouais

Il a bien un tout petit quelque chose de l'atmosphère des réalisations précédentes de Sofia Coppola ce Somewhere... Son thème le plus traité également, à savoir la solitude... La vacuité d'un milieu qu'elle dénonce, également... Mais contrairement à ses glorieux aînés, je n'ai que trop rarement ressenti d'émotions réelles. Pourtant, les premiers... Lire l'avis à propos de Somewhere

Avatar RimbaudWarrior
6
RimbaudWarrior ·

Vacuité acharnée

Le vide, l'ennui, la superficialité, l'insignifiance, l'absurde : Sofia Coppola poursuit avec cohérence l'esthétisation vaporeuse de ses thèmes favoris dans la lignée de Lost in Translation. Vanité des vanités et tout est vanité. Mais à l'humble fascination qu'elle semblait éprouver pour la frénétique Tokyo se substitue une amertume critique pour un lieu qu'elle ne connaît sans doute... Lire la critique de Somewhere

Avatar FrouFlou
5
FrouFlou ·

Danses lascives, transats et Guitar Hero

Marie-Antoinette avait provoqué une levée de boucliers à Cannes mais avait finalement reçu des critiques presse élogieuses à sa sortie. Somewhere, au contraire, a vraiment divisé l'opinion de bout en bout, à juste titre. L'histoire suit la vie de Johnny Marco, un homme en proie à la dépression qui ne sait pas quoi faire de sa vie, partagée entre ses obligations d'acteurs, son récent... Lire la critique de Somewhere

Avatar MemoryCard64
5
MemoryCard64 ·

Critique de Somewhere par Nelly Kitty

D'elle je n'ai vu que le très réussi Virgin Suicides et le joli mais sans grand intérêt Marie Antoinette. Somewhere se hisse donc facilement parmi mes films préférés de la fille de. Vous entendrez que c'est génial, vous entendrez que c'est ultra chiant, bah la vérité se trouve entre les deux, ou plutôt est une combinaison des deux. Ce film... Lire l'avis à propos de Somewhere

Avatar Nelly Kitty
7
Nelly Kitty ·

L'art de prendre le temps

Somewhere est l'histoire de Johnny acteur, on suit lui et sa dans la promotion d'un film. Elle est nulle la vie d'un acteur vu comme cela, le fait que sa fille face irruption dans sa vie, change un peu ses habitudes mais pas énormément non plus. La solitude peut être pénible, Cloé 11 ans lui donne le sourit une belle complicité intimiste se lit sur eux. Enfin un film qui prend son temps; pas... Lire la critique de Somewhere

Avatar Hortasio
8
Hortasio ·

Une bulle de fausse tranquilité

Une œuvre qui ne plairait pas à tout le monde mais de laquelle se dégage l'atmosphère si reconnaissable des meilleurs films de Sofia Coppola entre l'évanescence, la fantaisie et ce petit quelque chose de dramatique. L'histoire, d'apparence simple, est magnifiée par la relation père-fille jouée par Stephen Dorff et Elle Fanning, actrice talentueuse qui est en train de grandir sous nos yeux. En... Lire la critique de Somewhere

Avatar CaroBaro
9
CaroBaro ·