Affiche Somewhere

Critiques de Somewhere

Film de (2010)

Le trou noir de Sofia Coppola

Après sa superbe et anachronique relecture de l'histoire de France dans "Marie-Antoinette", changement radical d'époque et de ton avec "Somewhere", où Sofia Coppola semble n'avoir qu'un seul but : nous prouver qu'elle est le pendant féminin de Bret Easton Ellis, version cinéma. Pour cela, elle choisit de filmer les tranches de vie d'un acteur en promotion, acteur à la carrière déjà bien... Lire l'avis à propos de Somewhere

5 1
Avatar Psychedeclic
4
Psychedeclic ·

Qu'il va être difficile de le recommander...

Vous aimez les films où chaque scène apporte quelques choses au scénario que ce soit par des dialogues bien sentis ou bien simplement avec ce qu'il se passe à l'écran ... vous détesterez Somewhere. Plus que jamais la jeune Coppola délaisse le cinéma américain pour se rapprocher du style du "vieux continent". Somewhere est un film ne comportant que très peu de dialogue et traite une nouvelle... Lire l'avis à propos de Somewhere

5
Avatar BaGaze
10
BaGaze ·

Lost in L.A.

C'est un peu par hasard que je suis allé voir ce nouveau long-métrage de Sofia Coppola, je ne sais pas si la promotion était faible ou non, mais je n'en avais pas vraiment entendu parler avant ce début de semaine. Du coup, c'est sans avoir vu aucune bande-annonce, et sans avoir lu de critiques sur ce film que je suis allé le voir. Et bien j'ai trouvé le résultat très mitigé, le film souffre de... Lire la critique de Somewhere

10 1
Avatar Pétoin
5
Pétoin ·

Branlette

Au bout d'une minute je me faisais chier. Au bout de 5 aussi. Au bout de 30 également. Je désespérais que ça démarre, que j'entre enfin dans le film. J'avais raison. Globalement, je me suis fait chier. Voir une Ferrari faire des tours (en plus d'un bruit insupportable) pendant 5 minutes, j'en ai rien à foutre. Voir Stephen Dorff boire une bière en fumant une clope pendant 5 minutes, j'en ai... Lire l'avis à propos de Somewhere

7
Avatar Vikler
3
Vikler ·

Vroum vroum vroum vroum vrrrrroum vrrrrrrrroum vrrrrroum vrroum vroum vrrrrroum vrrrrroum vrrrrrrrrr

Au début, j'avais une théorie. Celle que Sofia, comme Ravel, ait Alzheimer. Ce qui fait qu'elle se répète dans son œuvre, tout comme Maurice le faisait dans son Boléro. Expliquant ainsi sa passion pour les tours de voitures au début. Mais si je disais cela, je la dérésponsabeliserais. Un peu comme si je la déclarais innocente sur base de mauvaise santé mentale. Hors je n'ai pas envie de dire ca... Lire l'avis à propos de Somewhere

4
Avatar HugoShapiro
1
HugoShapiro ·

Critique de Somewhere par Octopus

J'avais entendu beaucoup de critiques contradictoires sur ce film. Je me suis donc décidée (enfin) de le voir. Après avoir vu plusieurs films de Sofia Coppola (Virgin Suicide, Lost In Translation ...) je m'attendais assez au genre très lent avec des plans séquence longs et immobiles. D'ailleurs, le premier plan (qui dure presque 3 minutes) est vraiment impressionnant je trouve. On ne comprend... Lire l'avis à propos de Somewhere

4
Avatar Octopus
8
Octopus ·

Un film sur l'ennui...

...qui nous ennuie ! L'idée aurait pu être intéressante. Traiter de l'ennui d'un homme célèbre, plutôt seul, malgré les nombreuses personnes qu'il connait et rencontre. Pourtant, on s'ennuie très vite, dès le début en fait. C'est quoi le sens de filmer une Ferrari qui fait 6 fois le même tour, sans bouger la caméra, sans qu'il ne se passe quoi que ce soit ?! Tout le début du film est comme ça.... Lire l'avis à propos de Somewhere

4
Avatar Linkyo
3
Linkyo ·

Critique de Somewhere par Leo White

Comme d'habitude, Sofia Coppola nous raconte un petit bout de vie. Cette fois-ci c'est celle d'une superstar se levant chaque jour dans un monde où tout lui semble permis, mais où rien ne semble le rendre heureux, sauf peut-être ces moments simples passés avec sa fille qu'il ne voit presque plus. La réalisation est faite pour que l'on vive le film de la même façon que Johnny Marco vit sa vie :... Lire la critique de Somewhere

4 1
Avatar Leo White
7
Leo White ·

Somewhere Under The Rainbow

Sofia Coppola a choisi de faire de la solitude le thème principal de sa filmo. Ce qui nous a donnés un chef d'oeuvre de grâce et de fragilité : l'indépassable "Lost In Translation" (ouais, rien que ça). Mais avec "Somewhere", on se rend compte que, la fifille de Francis, commence à radoter sérieusement et, surtout, à nous faire bailler d'ennui. Faire un film chiant afin de bien marquer le... Lire la critique de Somewhere

4 1
Avatar SapinBleu
4
SapinBleu ·

Critique de Somewhere par Iriskv

Je vous en supplie. Dites moi que toutes les critiques élogieuses sur ce site ne sont qu'un concours organisé, un défi entre membres, La Recherche De Celui Qui Saura Le Plus Bullshiter Sur Une Sombre Merde Pour Y Trouver Un Aspect Masterpiecesque, parce que là, vraiment, je ne comprends pas. Ce film m'a mise en colère. Au début, jusqu'à la 40ème minute en fait, j'essayais de me persuader que... Lire l'avis à propos de Somewhere

9 1
Avatar Iriskv
4
Iriskv ·