Vroum vroum vroum vroum vrrrrroum vrrrrrrrroum vrrrrroum vrroum vroum vrrrrroum vrrrrroum vrrrrrrrrr

Avis sur Somewhere

Avatar HugoShapiro
Critique publiée par le

Au début, j'avais une théorie. Celle que Sofia, comme Ravel, ait Alzheimer. Ce qui fait qu'elle se répète dans son œuvre, tout comme Maurice le faisait dans son Boléro.
Expliquant ainsi sa passion pour les tours de voitures au début.
Mais si je disais cela, je la dérésponsabeliserais.
Un peu comme si je la déclarais innocente sur base de mauvaise santé mentale.
Hors je n'ai pas envie de dire ca sur Sofia Coppola.
Alors je vais plutôt dire que c'est une conne pourrie gatée, qui ne sait dire que le même message film après film ("Mon dieu que c'est dur de s'ennuyer quand on riche et célèèèèèbrrre") et qui nous inflige une série d'anecdotes ("Johnny & Cléo à la piscine", "Johnny & Cléo à la patinoire", "Johnny & Cléo sont en panne de voiture", "Johnny & Cléo jouent à la Wii", etc...) au lieu de faire une vraie histoire.
Oui je suis un hater, mais elle l'a bien cherché.
Elle n'avait qu'à m'inviter au Chateau Marmont pour que je comprenne, ô combien sa vie est intéressante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 276 fois
4 apprécient

Autres actions de HugoShapiro Somewhere