Mineur mais attachant

Avis sur Song One

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

Partie à l'étranger depuis six mois, Franny, une étudiante en anthropologie revient à New York pour s'occuper de son jeune frère musicien et victime d'un accident qui l'a laissé dans un profond coma. Grâce à la découverte de son journal intime, elle entreprend de se rendre dans tous les endroits qu'il a fréquenté ces derniers mois pour enregistrer des sons, des musiques, etc susceptibles de raviver des souvenirs et peut-être le réveiller. Sur sa route, elle fait la rencontre du chanteur/idole de son frère avec qui elle noue peu à peu une relation...

Bon, "Song One" n'a pas pour principales qualités de partir dans les directions les plus follement originales que l'on ait vu ni même de bousculer les codes de petit drame romantique indé dans lesquels il a tendance à s'encarter sagement mais ce premier film de Kate Barker-Froyland dégage pourtant un véritable charme et épouse parfaitement la forme d'une parenthèse de vie, ce moment d'une existence où le bouleversement d'une épreuve change notre perception du monde et fait s'entremêler tout un tas de sentiments contradictoires. Franny ne vit plus que pour son frère inconscient, épouse sa vision des choses, met ses connaissances anthropologiques à son service pour le réanimer, prend la pleine mesure de sa passion pour la musique et de son admiration envers son chanteur préféré jusqu'à ne plus pouvoir contourner les sentiments amoureux naissants entre elle et lui. Tout comme le personnage qui erre désormais dans le seul but de capter l'essence des lieux fréquentés par son frère (et aussi un peu de lui-même afin de rattraper le temps perdu), "Song One" se vit comme une sorte de songe éveillé où la musique sert à mettre des mots sur les tourments émotionnels de son héroïne en pause existentiel. Le film aura d'ailleurs la bonne idée de refermer cette parenthèse de vie avec subtilité et réalisme, comme il l'a toujours fait, sans tomber dans l'effusion du happy-end et laissant Franny poursuivre sa route là où notre regard n'a désormais plus à intervenir...

Même si beaucoup d'autres sont passés avant lui dans ce registre et avec une histoire similaire, "Song One" n'en demeure pas moins un joli petit film traversé d'une réelle sensibilité à laquelle Anne Hathaway, remarquable, apporte énormément.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 204 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Red Arrow Song One