J'irai dormir près de chez vous.

Avis sur Sorgoï Prakov, My European Dream

Avatar Pom_Pom_Galli
Critique publiée par le

Sorgoi Prakov c'est la preuve que l'on peut faire de grandes choses avec vraiment très peu de moyen. En l’occurrence, deux caméra, un micro et un acteur.

Sorgoi Prakov commence comme une sorte de mélange entre Borat et J'irai dormir chez vous. Un type d'un petit pays fictif d’Europe de l'Est décide de partir à la découverte des grandes capitales européennes pour découvrir ce qu'il appelle l'european dream. Comme Borat il a une moustache, un accent à couper au couteau et il est presque aussi con que naïf. Et à l'instar d'Antoine de Maximy il est équipé de deux caméra, une sur sa tête et une autre dans sa main. Il commence son périple par Paris. Très vite, son rêve européen se transforme petit à petit en cauchemar. Après l'ingestion de trois pilules d’extasie, Sorgoi perd sa carte bleu, se fait agresser et brûle son passeport. Bloqué à Paris, sans argent, dans une ville qu'il commence à détester, Sorgoi continue de filmer ses mésaventure.
Petit à petit, cet erzatz de "j'irai dormir chez vous" se transforme en "c'est arrivé près de chez vous". De plus en plus en marge, Sorgoi sombre dans l'alcoolisme, la folie et la violence. Le gentil reporter un peu naïf se transforme soudainement en un psychopathe bestial. Dis comme ça, ca peut parraitre un peu gros, mais la transformation se fait de manière tellement progressive que l'on accepte sans problème ce changement de personnalité pour le moins inattendue.
Ce qui est vraiment intéressant dans Sorgoi Prakov, c'est cette évolution de genre. La première partie est clairement dans le registre de la comédie. Le choc des culture, la malchance quasi-Pierrerichardesque de Sorgoi, etc... On rit beaucoup. Et de manière tout à fait naturelle, le film nous emmène vers un final plutôt à caser dans le domaine de l'horreur... Voir de l'expérimental. Croyez-moi, j'en ai vu des films trash et violents. Je pensais être blindé à ce niveau là. Mais je peux vous garantir que les trente dernières minutes du film ont été éprouvantes. Et le large sourire que j'avais au début du film a soudainement été remplacé par une bouche bée, à la fois provoqué par le choc des images que j'avais sous les yeux, mais aussi par l'admiration que j'avais pour ce réalisateur / acteur qui venait de me donner une grosse bifle cinématographique.

Ce film est injustement méconnu. Et pour cause, il n'a jamais été distribué. C'est pourquoi l'auteur du film a mis en ligne son oeuvre sur YouTube. Vous pouvez visionner ce chef-d'oeuvre d'humour et d'horreur gratuitement en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=TpTpVBsHyH4&feature=iv&src_vid=ROuBSIZa59M&annotation_id=annotation_544620311

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1839 fois
13 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Pom_Pom_Galli Sorgoï Prakov, My European Dream