Affiche Sorry We Missed You

Critiques de Sorry We Missed You

Film de (2019)

We need to talk about Uber

Le dernier Ken Loach n’est pas un grand film du point de vue esthétique, la photographie et la mise en scène sont assez plates, il n'y a pas de suspens à couper le souffle, ni de grandes scènes spectaculaires, pas de scènes d'amour bouleversantes, ni même de gags désopilants, mais néanmoins j’en suis sorti secoué, avec l’impression d’avoir pris un grand coup de poing dans... Lire la critique de Sorry We Missed You

26 9
Avatar Roinron
8
Roinron ·

Life during Wartime

1972 : j'avais 15 ans, le lycée nous avaient emmenés au cinéma voir "Family Life", sans trop réaliser combien la vision d'un tel film pouvait s'avérer marquante, voire traumatisante à cet âge-là. Ce jour là, naquit en moi une passion pour Ken (on disait Kenneth à l'époque...) Loach, qui faisait écho à mon amour pour les... Lire l'avis à propos de Sorry We Missed You

38 10
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

SORRY WE FUCKED YOU - NOOOOT !

Dans les derniers épisodes des aventures du prolétariat, Loach nous montre des cons qui jouent le jeu et des crétins indécents. Les cons se soumettent à toutes les règles du système dans l'espoir que ça leur permettra de survivre, les crétins les enfoncent dans la merde. Les cons croient encore en la "valeur travail", de leur travail en particulier, ils sont fiers de n'avoir jamais chômé de... Lire la critique de Sorry We Missed You

14 4
Avatar Chaton_Marmot
8
Chaton_Marmot ·

SOMBRE CHRONIQUE DE L’UBERISATION GALOPANTE DE NOTRE SOCIETE

A 83 ans, comme Woody Allen dans un autre style, Ken Loach est fidèle à un créneau cinématographique et n'en déroge pas beaucoup : le cinéma engagé, militant, social ; alors bien sur ses films se ressemblent parfois ; mais alors qu'avec Woody Allen j'ai progressivement lâché prise au fil des ans et des films, je reste plus que jamais fidèle au réalisateur britannique. Ses films parfois se... Lire l'avis à propos de Sorry We Missed You

9 4
Avatar nico94
8
nico94 ·

"Les emmerdes,ça vole toujours en escadrille".Masque&la Plume...dans le cul!Voir l'injustice.Parents

Miscellanées de remarques. Ce film est un bel hommage aux parents. ____Des propos débiles entendus sur France Inter et son Masque&la Plume du 23/02/20 ('Les meilleurs films de l'année selon les auditeurs') me font reprendre mon brouillon abandonné à ma sortie du film (18/09/19) .... Lire la critique de Sorry We Missed You

18 10
Avatar PierreAmo
9
PierreAmo ·

La classe ouvrière va en enfer

Je ne sais plus qui est l'abruti qui a récemment déclaré : "je n'aime pas trop le terme pénibilité, parce ça sous-entend que le travail serait pénible !". Mais sans doute s'ouvrirait-il l'esprit (et peut-être également l'âme) à visionner ce dernier opus de Ken Loach. Parce qu'ici, le terme pénible, justement, est parfaitement approprié. Et que la dite pénibilité va aller jusqu'à se propager... Lire la critique de Sorry We Missed You

13 13
Avatar Marcus31
7
Marcus31 ·

Un mirage d'indépendance...

Quel meilleur moyen de déployer pleinement la barbarie systémique du néo-libéralisme forcené dans lequel nous vivons (avec quelle marge de manœuvre ?) que d'ouvrir le film dans un noir profond où les voix-off nous plongent dans un entretien d'embauche. Entretien d'embauche auquel nous sommes constamment préparés, accompagnés et où notre confiance se voit parfois remplacée par un état... Lire la critique de Sorry We Missed You

19
Avatar Pavaldech
8
Pavaldech ·

« Sorry We Missed You » : avis de passage (d’arme à gauche)

Ken Loach et son scénariste Paul Laverty continuent de dresser le portrait de la société britannique en racontant l’histoire des Turner, famille pauvre de Newcastle dont le père fait le « choix » de travailler pour une plate-forme de livraison afin de parvenir à joindre les deux bouts. Si le scénario est démonstratif et insistant, Sorry We Missed You n’en révèle pas moins... Lire l'avis à propos de Sorry We Missed You

9
Avatar ubrukelig
6
ubrukelig ·

Sorry we failed

Peu-on faire du cinéma avec des miséreux? Ken Loach en faisait encore l'éclatante démonstration avec Moi, Daniel Blake, empli de cette dignité qui touche au cœur et ravive la flamme de la révolte. En dépit de son âge avancé, au nom d'un dernier espoir, il récidive ici. Son exposition est remarquable de sobriété et de justesse, maîtrise de son art entre petites... Lire la critique de Sorry We Missed You

11 2
Avatar PhyleasFogg
7
PhyleasFogg ·

Travail - pas de famille - pas de patrie

On dirait que ce film est fait dans le même moule que le précédent (I, Daniel Blake). Cependant le précédent avait été palme d'or à Cannes et gagne ainsi un peu de notoriété et de visibilité, là où celui-la ne sera vu que par les inconditionnels de Loach déjà acquis à sa cause. Parce qu'en fait là, plus que les personnages, c'est bel et bien la situation décrite qui est intéressante. Ici on... Lire l'avis à propos de Sorry We Missed You

10 1
Avatar Moizi
7
Moizi ·