Affiche Sorry to Bother You

Critiques de Sorry to Bother You

Film de (2019)

Un hommage à l'intersectionnalité. (Que du spoil)

À peine propulsé dans le monde visuel de Sorry to Bother You, les critiques plus ou moins symboliques fusent. Envers les conséquences funestes du capitalisme, le racisme institutionnalisé, le sexisme, Boots Riley nous emmène à grands coups de foreuse à travers les différentes strates de la discrimination systémique. Tout en gardant un ton humoristique, l'ubiquité des symboles rend... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

17 3
Avatar Egotisme
9
Egotisme ·

Garanti sans filtre

Il parait que Sorry to bother you n'est pas susceptible d'être apprécié par tout le monde. C'est un peu vrai pour n'importe quel film, non ? En vérité, le premier long-métrage de Boots Riley est tellement américain qu'il en devient presque insupportable pour ceux qui ont un préjugé pour sa culture cinématographique de moins en moins intéressante avec ses hypers productions aliénantes.... Lire la critique de Sorry to Bother You

12
Avatar 6nezfil
5
6nezfil ·

What the f*** man?

Comment parler de Sorry To Bother You ? Non sérieusement, comment aborder la chose ? Est-ce que je spoile pour entrer en profondeur dans l'analyse ? Est-ce que je dis vite fait mon avis sans trop en révéler sur l'histoire. Parce que si vous avez lu le synopsis ou simplement vu la bande-annonce, vous êtes bien loin de ce que propose Sorry To Bother You. Ce film... est un... Lire la critique de Sorry to Bother You

12
Avatar James-Betaman
7
James-Betaman ·

L'étalon de la vente

Holala que je suis déçu de ne pas être plus enthousiaste que cela. Quand je mets sur papier les bonnes idées du film, je me dis que, bordel, c'est du bon délire tout ça. Alors pourquoi ça n'a pas pris ? Parce qu'il ne suffit pas de proposer une idée délirante pour faire un bon film. Il faut bien amener cette idée (créer un contexte) et puis bien l'exploiter. Ce truc bizarre à la fin... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

3
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

Tu riras moins en enfer

Quelque part entre comédie satirique, brûlot politique et série B d’anticipation, le premier film de Boots Riley est difficile à caser, et c’est tant mieux. Projeté en séance de clôture du PIFFF 2018, cet électron libre à l’irrévérence plus qu’assumée a miraculeusement su trouver son chemin dans nos salles. Et pour vous faire une petite idée de la gueule du bazar, si un film comme... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

5 1
Avatar Aurélien Z
7
Aurélien Z ·

1er coup de coeur 2019

Quiconque visionne Sorry to Bother You doit s’attendre à regarder un ovni cinématographique à part. Imaginez une mise en scène à la Michel Gondry, une satire à la Spike Lee et un humour façon Jordan Peele. Pour son premier long-métrage, Boots Riley (également auteur de la bande originale avec son groupe The Coup) signe une œuvre aussi foisonnante d’idées engagées qu’agréable au visionnage. La... Lire la critique de Sorry to Bother You

12
Avatar Adao
8
Adao ·

Quand le fond ne colle plus avec la forme

Clairement je suis mitigé. Je le mettrai dans la même case que God Bless America : une bande annonce très accrocheuse, présentant un film burlesque, sordide mais humoristique. Mais lors du visionnage on quitte trop rapidement ces effets pour tomber dans quelque chose de plus... solide, sarcastique voire critique d'une société ou d'un thème. Ca ne veut pas dire qu'il... Lire la critique de Sorry to Bother You

13 1
Avatar kry
7
kry ·

Une comédie inclassable

Si vous cherchez un film alliant à la fois originalité, subtilité, humour et qualité, Sorry to Bother You sera sans doute votre meilleure expérience cinématographique de l'année. Il faut dire que ce succès de l'été américain (dont la sortie en France est prévue fin janvier) fut très apprécié des critiques américaines. Boots Riley, pour son premier film, réalise un tour de maître qui brille... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

8
Avatar Nicolas_Mudry
8
Nicolas_Mudry ·

Inutile de se déranger

Précédé d'un succès aux States et de critiques élogieuses, Sorry to Bother You, premier film du rappeur Boots Riley tirant sur tout capitalisme qui bouge, a déboulé chez nous en début d'année de manière un peu plus confidentielle. Et en même temps, ce n'est pas très utile de se déranger pour cette comédie tapageuse qui défonce surtout des portes ouvertes et laisse percevoir... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

2 2
Avatar Bastien Marie
5
Bastien Marie ·

Comédie noire

Le début de Sorry to bother you est prometteur. Le personnage joué par Lakeith Stanfield est assez amusant : jeune Noir fauché qui se découvre un talent surprenant pour la télévente grâce notamment à son accent « de blanc », qui l’aide à placer des ventes. L’anecdote rappelle la voix de blanc qui permettait à Ron Stallworth d’infiltrer le Ku Klux Klan dans Blackkklansman : Sorrry to... Lire l'avis à propos de Sorry to Bother You

2 1
Avatar Christoblog
5
Christoblog ·