Bande-annonce
Affiche Soudain l'été dernier

Soudain l'été dernier

(1959)

Suddenly, Last Summer

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 1
  2. 6
  3. 8
  4. 16
  5. 65
  6. 181
  7. 438
  8. 611
  9. 298
  10. 110
  • 1.7K
  • 220
  • 2K

A l'hôpital de Lion's View, le docteur Cukrowicz pratique dans des conditions vétustes la psychiatrie et la neurochirurgie. Le directeur lui annonce que Violet Venable, une riche veuve, lègue un million de dollars à l'établissement, à condition que Cukrowicz accepte de pratiquer une lobotomie sur...

Casting : acteurs principauxSoudain l'été dernier
Casting complet du film Soudain l'été dernier
Match des critiques
les meilleurs avis
Soudain l'été dernier
VS
Plantes carnivores et amours vénéneuses

Joseph L. Mankiewicz savait accorder de l'importance aux dialogues. Et comme tous ceux qui reconnaissent l'importance des paroles, ils savait qu'il s'agit d'un instrument de pouvoir. Mots et politique sont indissociables. Et c'est finalement que se situe l'unité du cinéma de Mankiewicz, de Eve à Cléopâtre, de Jules César au Reptile, de Chaînes Conjugales au Limier. A chaque fois, il s'agit de savoir utiliser le langage comme instrument de domination. Les mots rabaissent, trompent,...

28 4
L'été de tous les refoulés

(Vu à la cinémathèque) (4/10 + 1 pour la performance des 2 actrices principales) Avant d'évoquer un slasher emblématique des 90s, "Soudain, l'été dernier" fut un film (TRES bavard!) de Mankiewicz, adapté de T. Williams (1958). Malheureusement, le film semble irrémédiablement daté car tournant (autour du pot et) jusqu'à l'absurde autour de l'indicible et de l'immontrable (sexuel) de son époque néo-puritaine. 2 actrices très impliquées (une toute craquante Elizabeth Taylor... Lire la critique de Soudain l'été dernier

Critiques : avis d'internautes (51)
Soudain l'été dernier
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Eat me, if you can.

Il aura fallu tout le talent d'un Mankiewicz pour me faire apprécier une adaptation cinématographique de Tennessee Williams. Il était temps, je commençais à désespérer. Même s'il n'évite pas quelques excès théâtraux et une utilisation un peu facile des thèmes liés à la psychologie (il apparaît que c'était à la mode, à Hollywood, à l'époque ! mais bon est-ce vraiment une excuse ? fait-on mieux... Lire l'avis à propos de Soudain l'été dernier

50 10
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·
Vol au-dessus d’un nid de gourous

On a souvent considéré comme théâtral le cinéma de Mankiewicz, du fait de l’importance qu’il accorde aux dialogues, très écrits et constitutifs de la chair même de ses films. Confronter cet auteur au dramaturge Tennessee Williams est donc organiser une rencontre au sommet. Malicieusement, c’est sur de pesants silences que s’ouvre le film. La méticulosité de l’opération, son cadre décati,... Lire la critique de Soudain l'été dernier

52 9
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·
Le souffle d'Elizabeth Taylor

Il y a des œuvres comme ça, qui laissent en nous des marques indélébiles. Quelques semaines après avoir vu le film je décide de lire la pièce de Tennessee Williams en anglais. D’abord pour avoir la joie de comparer les deux, mais aussi par envie de tester mes capacités à lire la littérature anglophone, mais ça, on s’en fiche un peu. S’il y a un élément qui... Lire la critique de Soudain l'été dernier

23 6
Avatar Luanana
10
Luanana ·
Les poètes meurent jeunes, ça fait bien

Mankiewicz m’avait habitué à mieux ; les personnages sont un peu stéréotypés, les dialogues ne sont pas percutants, le film est marqué par l’empreinte d’une psychanalyse balourde (lapsus, complexe d’oedipe, hypnose, etc). Par contre, l’ambiance du film est fascinante, il aborde l’horreur avec élégance et pudeur, la menace du bistouri de Damoclès plane pendant tout le film, et... Lire la critique de Soudain l'été dernier

5 1
Avatar Nathan Oupresque
7
Nathan Oupresque ·
Découverte
Soudain, la grosse claque dans ma face

Une jeune femme en proie à ses démons, traumatisée après un choc violent ; un neurochirurgien adepte de psychologie qui se laisse aller à un jeu dangereux avec sa patiente ; une tante trop manipulatrice pour être honnête ; un entourage sans scrupules... Et ce fameux Sebastian, que l'on ne verra jamais vraiment, mais dont la présence est, par la seule force des dialogues, du scénario et de la... Lire l'avis à propos de Soudain l'été dernier

37 10
Avatar Psychedeclic
10
Psychedeclic ·
Toutes les critiques du film Soudain l'été dernier (51)
Bande-annonce Soudain l'été dernier
Vous pourriez également aimer...