D’égouts et des couleurs

Avis sur Souris City

Avatar Caledodub
Critique publiée par le

J’avais vu ce film l’année de sa sortie, mais ma mémoire avait tiré la chasse sur son contenu. Bizarre, car c’est tout de même une production des studios Aardman (j’adore Wallace et Gromit).
Et quand est venu ce moment du dimanche après-midi où il faut chercher un film que personne de la famille n’a vu une dizaine de fois, Souris city a fait office de sauveur.
Et j’ai vite compris pourquoi j’avais jeté le bébé avec l’eau des toilettes (oui, je multiplie les jeux de mots sur la thématique, eu égard au titre original Flushed Away).

La trame de l’histoire, tout d’abord, est désespérante de classicisme. Le gars des beaux quartiers qui découvre l’amour, le vrai, chez les pauvres. Je ne peux m’empêcher toutefois de m’amuser de la présence de Kat Winslet (la voix de Rita) dans le rôle de la belle et si authentique pauvre, véritable contrepied avec Titanic, qui repose sur le même levier.
Je passerai vite sur l’humour, que j’ai trouvé très en-deçà des productions habituelles. Les passages casse-couilles (vous comprendrez si vous avez vu le film) sont d’autant plus navrant qu’ils sont multiples. Les jeux de mots sont pathétiques (mais je me demande si ce n’est pas encore du Super Vilain : Traductor). Heureusement subsistent les trouvailles d’Aardam, notamment les coups de griffe aux icones anglais (famille royale et foot), ainsi que français (Jean Reno n’est jamais aussi bon qu’en doublage de dessins animé).
La véritable réussite vient pour moi des limaces. Elles sont les seules à m’avoir arracher des sourires ou même à avoir apporter un peu de fraîcheur au tout. Toutefois, heureusement qu’il n’y a pas eu de suite à ce film, car nous aurions sûrement eu droit à un spin-off rien que sur les limaces (suivez mon regard).

L’autre rejet est esthétique. Après les incroyables films en pâte à modeler, les studios Aardman semblent très malhabiles dès qu’ils n’ont plus les mains dans la pâte et qu’ils s’essaient à la 3D. J’ai toutefois quelques explications après être passé sur Allociné pour récupérer quelques éléments techniques.

Sam Fell, l'un des deux réalisateurs :

« Nous voulions créer une ville entière, un monde peuplé de milliers
de petits rats évoluant le long des canaux. L'eau, les foules, une
grand diversité de décors de grande ampleur... tout cela exigeait
l'image de synthèse. »

Wendy Rogers, superviseur des effets visuels :

« Nous avons traité nos personnages comme des marionnettes et les
avons animés en conséquence. Leur chevelure ne flotte pas au vent, pas
plus que leurs vêtements lorsqu'ils sont en mouvement. Leurs
déplacements gardent le rythme légèrement saccadé de l'animation en
volume.»

Finalement, on aurait mieux fait de re-regarder Wallace et Gromit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 265 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Caledodub a ajouté ce film d'animation à 1 liste Souris City

  • Films
    Cover Mes films de 2015

    Mes films de 2015

    Un mieux en 2014. Et si on regardait plein de films en 2015 ? Promis, cette année, j'essaierai d'en regarder sans ma fille et...

Autres actions de Caledodub Souris City