Perdu en chemin.

Avis sur Sous X

Avatar Sar_Altaira
Critique publiée par le

Ça partait d'une bonne intention.
L'histoire de Sous X avait de quoi me toucher sur le plan personnel, et je suis tombée dessus complètement par hasard, sur l'une de ces chaînes Orange sur lesquelles passent tout un tas de film dont on ne parle quasiment jamais. Intriguée par le pitch, j'ai décidé de le regarder en entier, d'un œil un peu circonspect, je dois bien l'avouer. D'abord, parce que j'ai toujours tendance à me méfier des films "sur la banlieue". En 2015, et encore aujourd'hui, le cinéma français semble avoir bien du mal à exorciser ses démons identitaires, tour à tour déchiré entre une peur panique de ces "territoires perdus de la République" et une culpabilité lancinante confinant à l'auto-flagellation stupide. Sous X ne s'embarrasse ni de l'un, ni de l'autre, cherchant à tracer sa voie idéologique sans plagier ni copier aucun de ses prédécesseurs.
Mais s'il est tout à l'honneur de son réalisateur d'avoir cherché à se démarquer, il pèche néanmoins par excès de longueurs, inutiles, par une successions de scènes découpées façon puzzle, sans vraiment de cohérence les unes avec les autres. Lentement, sans le vouloir, les clichés commencent à réapparaître, comme une vilaine maladie de peau qu'on a réussi à soigner un moment, mais qui revient dare-dare, quoi qu'on en fasse. On contemple le personnage principal se démêler avec ses histoires, ses contradictions, ses dilemmes et son passé mystérieux, on fronce les sourcils en le voyant tantôt céder à la violence, tantôt proférer de grands discours moralisateurs ou philosophiques sur la vie, les gens, l'avenir.

Au final, on n'en retient pas grand-chose, et l'exercice demeure vain.
On attend toujours un grand et vrai film sur la banlieue des années 2010.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
1 apprécie

Autres actions de Sar_Altaira Sous X