Avis sur

Sous l'emprise du démon par Anabis

Avatar Anabis
Critique publiée par le

Twisted Nerve, c'est surtout la première occurence de cette mélodie sifflotée (https://www.youtube.com/watch?v=1JsaNjEMdA4), aujourd'hui célèbre, merci Tarantino et Citroën. Elle est signée Bernard Herrman, qui a pas mal bossé avec Hitchcock et on sent bien l'influence de ce dernier dans ce film.
Après un Service Public Announcement qui annonce la couleur tout en spoilant délicatement "There is no established scientific connection between mongolism and psychotic or criminal behavior" le spectateur découvre Martin, jeune homme énigmatique et inquiétant. Avec une audance grandissante il tente excessivement de se rapprocher de Susan, une inconnue rencontrée dans un magasin de jouet. Ce jeune homme cultivé et psychopathe fait parfois penser à un Alex (d'Orange Mécanique) en plus terre à terre.
2h petite heures de machiavelisme bipolaire qui passent toute seule.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 624 fois
2 apprécient

Anabis a ajouté ce film à 1 liste Sous l'emprise du démon

  • Films
    Illustration Films 2013

    Films 2013

    Avec : Un jour sans fin, Les Lumières de la ville, À l'Ouest, rien de nouveau, Pontypool,

Autres actions de Anabis Sous l'emprise du démon