Au fin fond de notre imaginaire

Avis sur Souvenirs de Marnie

Avatar Youdidi
Critique publiée par le

Chacun étant petit, on avait et on a peu être encore nos petits tracas. Une vie d'école difficile, des chagrins face à des problèmes de familles, la solitude, ou même le simple effet du temps, chacun avons besoin de nous réfugier dans un univers ou un lieu qui nous fait du bien et qui nous permet de nous recentrer, et enfin oublier ce qui nous fait du mal pour enfin nous ouvrir à un monde qui nous est propre et qui nous fait du bien. Un lieu où l'on retrouve les belles choses qu'on a oublier, où les murs ne sont que des barrières nous aidant à voyager plus loin que là où elles s'arrêtent, où tout simplement, on aime rêver. Certain trouveront ridicule de se créer ce genre d'univers et qui préfèreront se contenter de ce que peut leurs apporter internet, les réseaux sociaux, ou encore la vie de jeunes débiles au possible qu'on aime épier comme des vautours à vouloir leurs malheur et la mort de leurs dernières vie sociale, mais la plus part préfèrent se réfugier dans leurs imaginaires. Si se créer son propre imaginaire est quelque chose de difficile pour certain, il y a qu'une poignée de personnes qui arrivent à entrer pleinement dans l'imaginaire de quelqu'un d'autre, et il y a ceux qui veulent créer un imaginaire ouvert à tous et aussi percutant que s'il nous était exclusivement dédier. C'est ce qu'a tenté Souvenir de Marnie.

Toute la beauté du film réside dans l'univers intimiste du film qui s'ouvre sur la présentation d'une fille toute à fait anodine dont on veut apprendre plus sur elle et sa personne, et c'est en plongeant dans le plus profond de son intimité que le film arrive à aller chercher des cordes qui vibrent en nous et dont on a trop laissé le son résonné à un coin beaucoup trop enfouit pour être audible. Le film aurait été un énorme échec s'il ne se serait contenté de chercher ce qui est accessible à tous, mais le film va chercher loin, très loin dans l'intimité d'Anna. Allant de la douleur de sa maladie en passant par son intégrité sociale, dès l'arrivé d'Anna dans le village, le film va d'abord effleurer la surface, cette surface accessible à tous que l'on trouve dans tous les films et qui trop souvent est le point d'arrêt des film de qualité approximative, puis intervient le personnage de Marnie. Personnage entre rêve et réel, source de réconfort pour Anna qui va éprouver de l'affection non lesbien pour Marnie. Ce genre de sentiment qu'on éprouve que pour les amis les plus chères et qui sont à la naissance des sentiments les plus grands. En voyageant dans la vie de Marnie, on commence à s'interroger sur la nature du film. Est ce un film fantastique ? Psychologique ? Tragique ? Tous le long du film et tous le long du séjour d'Anna dans ce village hors du temps et de la société, on suit l'évolution d'Anna et son intégration, son rétablissement, et sa relation avec Marnie. On s'attache de plus en plus à Anna, on s'identifie à elle, et on commence à sérieusement accrocher au film. Et dès que l'on apprend la vérité, dès que tout est expliqué, tout explose. Comme une cascade d'émotion, comme quelque chose de prévisible, qu'on avait vu venir depuis le début mais dont on avait pas jauger la puissance. Face à un tel dénouement on est déboussoler, notre intimité est brisé, on se sent envahis par l'émotion du moment, le tout renforcer par les musiques qui sont d'une beauté inégalable (mais on y reviendra plus tard), et les premières larmes tombent face à tant de beauté. Souvenir de Marnie, c'est un récit qui de prend au tripes et que tu n'as pas envi de lâché jusqu'à la dernière seconde où le film déploie ses ailes et nous offres un moment marquant et fort qui reste en mémoire et est fait pour faire rêver. Les personnages sont tous excellent. Que ce soit la tante, Anna, Marnie, ou même la grosse truite, tous sont bon et surtout naturel. On n'est pas dans l’exagération et la démesure comme dans les autres œuvres japonaise, on est sur de la justesse et de la retenu. On peut reprocher au film son manque d'explication, cela s''inscrit un peu dans une ambiance mythique voir même paranormal que peut produire le récit, mais à certain point très minime, on a l'impression de subir le récit et de ne pas forcément comprendre ce qui se passe mais cela reste VRAIMENT minime. Point négatif pour le manque de légèreté et pour le manque de moment de légèreté même si c'est VRAIMENT minime. On atteint pas le point Parvanah où tout problème est banalisé et où on est continuellement sur la surenchère, mais au moment de la fête en kimono et de la rencontre avec la grosse truite, sur le moment ça met mal à l'aise dans le bon sens du terme mais aussi dans le mauvais sens du terme où l'on comprend pas vraiment le comportement d'Anna. Le seul vrai point négatif que je trouverai serait surement la toute fin du film durant le générique de fin (vraiment le point zéro de l'importance dans le récit) où l'on voit Marnie à la fenêtre de sa chambre. Sans vraiment spoiler, ceux qui ont vu le film et qui ont réfléchit à l'aspect spirituel du récit comprendront que Marnie n'avait rien à faire là. Mise à part ça c'est une excellente écriture, à ne pas mettre sous toutes les mains, ce qui est assez problématique, mais un enfant un minimum accrocher peut le faire, donc normalement vous ne devriez pas avoir trop de problème. Vous allez surtout beaucoup pleurer, c'est pas un mal, c'est tout à fait normal, ça prouve que vous êtes humains.

Maintenant la réalisation c'est BEAU. MON DIEUX que ce film est d'une richesse visuel et artistique. Les musiques sont excellente et renforce ce côté cocon hors du temps tout en sachant être dure et prononcer en fin de film pour soulever toute la puissance émotionnel. Le Mixage son est réussit, les graphismes sont beau, l'animation est très belle en 2D, et l'un des plus gros point positif de la réalisation reste la direction artistique qui est MAGNIFIQUE. Jamais vous ne verrez des paysages aussi percutant que dans Souvenir de Marnie, tout est unique et est crée pour être propre au film, c'est un très beau travail. Point négatif pour l'animation 3D, la voiture est belle mais l'animation est pas vraiment réussit. Heureusement qu'elle n'apparait pas beaucoup dans le film, cela reste oubliable. Au final, regardez Souvenir de Marnie, c'est beaucoup trop rare les filmes allant chercher des sentiments et des émotions aussi fortes, alors livrez vous à cœur ouvert à ce film qui n'attend que vous pour réveiller des choses enfouis n'attendant qu'à éclater au grand jour.

Faites vous un avis constructif et n’hésitez pas à le partager. De mon côté je le respecterai s'il est en désaccord avec le miens mais je le respecterai encore plus si vous de vôtre côté vous respectez mon avis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
Aucun vote pour le moment

Youdidi a ajouté ce film d'animation à 2 listes Souvenirs de Marnie

  • Films
    Affiche Coco

    Top 10 Films

    Avec : Coco, Souvenirs de Marnie, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, Joker,

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films du studio Ghibli

    Les meilleurs films du studio Ghibli

    Avec : Le Château ambulant, Souvenirs de Marnie, Le Voyage de Chihiro, Arrietty, le petit monde des chapardeurs,

Autres actions de Youdidi Souvenirs de Marnie