J'aurais aimé oublier, justement, tu vois.

Avis sur Souviens-toi... l'été dernier

Avatar Lucas Hueber
Critique publiée par le

Comment ? Pourquoi ?

Comment ce film a-t-il pu, dans un passé plus ou moins proche, passer pour "un génial slasher/thriller qui te prend aux tripes" (je cite ici un ami, apparemment fan de Sarah Michelle Gellar). Parce qu'à part elle (et un peu Johnny Galecki), ce film est un navet. Soyons francs. Pourquoi beaucoup en sont arrivés à dire que ce film était "un putain de thriller" (un autre ami) ?

J'en ai vu des acteurs qui ne savaient pas jouer, qui n'ont nullement l'air crédible, peu importe la scène qu'ils font. Mais là, putain ! C'est quand même une distri de taré : Love Hewitt, SMG, Freddie Prinze Jr (qui est nettement plus convaincant dans Scooby-Doo. C'est dire). On passe sur le cas de Ryan Philippe qui, d'aussi loin que je me souvienne, un acteur films de série B à petits budgets (peut-être que je me trompe, mais je ne l'ai pas vu sur un film qui a fait du bruit depuis celui-ci). Et non, rien. On se retrouve avec des acteurs qui n'ont pas l'air concernés par ce qu'ils font. Et cette VF. Le jour où les mecs prononceront "Boston" à l'américaine, et non à la française, on aura déjà fait un PUTAIN de grand pas !

Le film en lui-même ? Une vaste blague, un type renversé par quatre jeunes, dont un bourré qui fait tomber sa bouteille et déconcentrera le conducteur (donc Ray, contrairement à ce qu'il dit est bel et bien responsable de l'accident) décide, un an plus tard de venir se venger. Et là, bam, c'est la panique. On apprend que les deux couples se sont défaits et qu'ils vont devoir tous se retrouver pour trouver qui est le vrai meurtrier. Un slasher pour ado qui aurait trouvé Scream trop violent et pas assez mièvre, je pense que ça résume bien ce film. Parce qu'à part la mort de Johnny Galecki (Max, dans le film), on ne voit quasiment pas de sang. J'admire aussi l'aisance des scénaristes à faire passer les nanas pour des cruches décérébrées, du genre "Mais si ça se trouve, Billy Blue, c'était un surnom". Ou encore quand Julie veut aller se cacher... sous les glaçons pour échapper au méchant. C'est vrai qu'entre risquer une hypothermie qui pourrait te tuer ou te faire planter un crochet dans le bide...

Un sous Scream, puisqu'il en reprend les codes (cherchons le tueur et découvrons son horrible mobile), le style (tueur fantôme "IL ETAIT LA, JE L'AI VU" "Mais non mademoiselle, y'a personne"). Le tout saupoudré d'un scénario bidon ("Dites, les amis, si on se retrouvait tous et qu'on allait chasser un tueur prétendument mort ?") et d'acteurs aussi utiles qu'un pack de 6 vides. Non, vraiment, non.

Mes questions du début sont encore en suspens, je vous demande donc "Pourquoi et comment ce film a-t-il réussi si bien au box-office, étant donné qu'il se traîne toutes les tares possibles du film d'horreur de série Z ?" Vous avez 1h40.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 481 fois
3 apprécient

Autres actions de Lucas Hueber Souviens-toi... l'été dernier