Affiche Soy Cuba

Critiques de Soy Cuba

Film de (1964)

Epic of Poetry and Daring

Pur moment de cinéma, oublié puis redécouvert plus de trente après sa sortie, adoubé depuis par Martin Scorsese et Francis Ford Coppola eux-mêmes, Soy Cuba de Mikhaïl Kalatozov est incontestablement l’un des chefs-d’œuvre les plus inspirés du cinéma soviétique. Soy Cuba, c’est l’histoire d’un film qui ne peut être réduit à un simple objet de propagande ; c’est... Lire la critique de Soy Cuba

25 4
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

Drown Sugar

Parabole révolutionnaire, Soy Cuba est certes un film de propagande : lorsqu’un soviétique traite de la chute de Batista, l’objectivité n’est pas de mise. Divisé en quatre histoire distinctes, le film prend la forme de récits intimes dont les diverses démonstrations convergeront vers les raisons de l’épopée finale. De ce fait, Soy... Lire l'avis à propos de Soy Cuba

64 19
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

Symphonie bouleversante

Le début est assez éloquent, après avoir contemplé Cuba vu du ciel ainsi que ses belles côtes au bord de la mer, on découvre Cuba sous l'emprise du régime de Batista, un Cuba gangrené par l'argent des américains capables de tout acheter, même les humains. La première partie met très bien en valeur cet aspect-là, Kalatozov, marchant sur les pas... Lire la critique de Soy Cuba

41 2
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·

"Tu tires contre ton passé"

D'emblée, nous sommes plongés dans l'ambiance. Le générique nous montre un Cuba qui se déroule devant nous comme un paradis terrestre, avec une population heureuse vivant en communion avec la nature, le tout sur fond de musique mélancolique et avec un poème qui s'écoule en voix off d'une belle voix douce et chaleureuse. Puis, le contraste violent. On se retrouve en pleine ville, dans un défilé... Lire la critique de Soy Cuba

57 12
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Révolution mise en scène

Par quel bout aborder l'expérience Soy Cuba ? Il y a tellement d'approches possibles, tellement de raisons d'être subjugué ou bien d'être exaspéré... Déjà, la propagande. La position du film ne me paraît pas si évidente que ça : est-ce à la gloire du régime castriste, de la révolution cubaine, de l'appareil soviétique ? Ou bien, sous couvert de l'œuvre de... Lire l'avis à propos de Soy Cuba

21 7
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Cuba Libre (cocktail équitable)

(et garanti sans coca) (au moins sous sa forme liquide) Les ingrédients, rapidement évoqués, ne donnent pas forcément immédiatement envie. En quatre histoires, en quatre contes, on nage dans les archétypes, presque les stéréotypes de la mythologie socialiste à la mode de l'URSS : la pauvre jeune fille pure condamnée à se prostituer, le vieux paysan exproprié après une vie de terrible labeur,... Lire la critique de Soy Cuba

43 5
Avatar pphf
9
pphf ·

¡ Camera Libre !

"Soy Cuba", c’est par ces mots que cette voix off nous accueille dans ses paysages majestueux avec de doux accords de guitare, nous invitant au voyage pour découvrir cette terre riche de beauté naturelle et authentique mais aussi profondément marquée par les stigmates du joug de la dictature de Batista, le film expose et confronte ces divers aspects et on le constate très vite. La fracture... Lire l'avis à propos de Soy Cuba

17
Avatar JimBo Lebowski
10
JimBo Lebowski ·

Symbiose des libertés

Soy Cuba… L’ésotérisme américain se meut auprès des palmiers. En chanson, sur les tessitures chaudes des voix latines, Mikhail Kalatozov enflamme notre âme cinéphile. Dès l’introduction, il donne des ailes à sa caméra et l’a fait descendre le long des parois d’un immeuble, virevoltant auprès des convives désinhibés. Sa chute est lente, écho de la... Lire la critique de Soy Cuba

14 7
Avatar Westmat
9
Westmat ·

Spirale poétique sensationnelle

Soy Cuba est une claque cinématographique à tout point de vue, il faut bien le dire. C'est même le film qui m'a le plus ébloui de tout ce que j'ai pu voir jusqu'à aujourd'hui si je m'en tiens uniquement à sa qualité technique. Il m'est arrivé de me tirer les cheveux pendant de longues minutes sur des scènes en me demandant comment certains plans ont pu être réalisés tant cela semble... Lire la critique de Soy Cuba

4 10
Avatar Tystnaden
10
Tystnaden ·

Quand passent les révolutionnaires

Une leçon de cinéma, c'est certain. Tourné intégralement en grand angle, dans un noir et blanc splendide, et majoritairement raconté en plan-séquence, le film est une proposition de mise scène novatrice et toujours constante. Un émerveillement de chaque instant, que ce soit par la puissance de ces plans, que par la technicité et la préparation qu'il aura fallu pour les mettre en œuvre. Le... Lire l'avis à propos de Soy Cuba

16 1
Avatar Békou
8
Békou ·