Caméra et révolution

Avis sur Soy Cuba

Avatar giantgeek
Critique publiée par le

Après avoir vu Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov (merci à la liste du top 111 films de SC !) je me suis attaqué à ce bijou du cinéma russe. Le film traite de la révolution cubaine et se compose en plusieurs parties et témoigne du parcours de différents citoyens cubains. Chacune des parties immerge le spectateur dans un monde de douleur et de vices, tout en mettant en avant le caractère parfois vertueux de ses protagonistes.

Ce qui frappe le plus dans Soy Cuba, c'est la maestria du metteur en scène qui parvient à retranscrire à travers sa caméra une intensité incroyable, notamment par la présence de nombreux plans "caméra à l'épaule" qui suivent l'action et le chaos au plus près des personnages. Certains plans larges laissent également transparaître l'ampleur des institutions contre lesquelles luttent les révolutionnaires, ou leur place paraissant parfois insignifiante au sein de la misère populaire.

Audacieux pour son époque, émotionnellement puissant et terrifiant à la fois, Soy Cuba démontre à nouveau le génie du réalisateur soviétique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de giantgeek Soy Cuba