faut penser au sport aussi

Avis sur Space Jam

Avatar Antoine Prat
Critique publiée par le

euh je profite de cet espace d'expression libre et publique non pas pour critiquer space jam comme vous pouviez le croire en arrivant ici, mais inciter monsieur senscritique à ajouter de nouvelles catégories d'oeuvres à critiquer.

beaucoup ai-je réfléchis sur ce qui valait et ne valait pas dissection objective à but de jugement qualitatif au cours de ma vie, et jamais mon cerveau ne fût plus titillé, que lors de mes experiences de spectateur ou de spectateur pseudo actif dans le monde du sport.

c'est pourquoi !

!

j'ai décidé de communiquer à mes chers éclaireurs et aux grands intéressés du film space jam ces dernières pensées, en vrac, sur tout partout la fin de cette page.

1. La balle au prisonnier
La Balle au Prisonnier est un sport tout particulier car son attrait principal est la fantaisie frissonante de participer de façon accélérée au grand jeu social de l'escalade hiérarchique. En effet il y a une première ségrégation faite entre deux camps. On distingue le camp qui "a la balle" (allégorie multi fonction du pouvoir social, sert aussi bien de métaphore à la balle de plomb, donnant au jeu une gravité très viscérale) et le camp qui n'a pas la balle (camp qui ne peut que donc subir le jeu, car il n'a pas été doté de "la balle"). Cette balle permet donc d'oppresser systématiquement la caste défavorisée car sachez que même le système carcéral est disposé de manière à ce que les défavorisés n'ai pas un moment de répit.
Un sport vraiment frappant par sa synthèse de notre société

2. Le Football (suite de la critique à venir prochainement)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 121 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Antoine Prat Space Jam