La Touch' Berg

Avis sur Spenser Confidential

Avatar Tchitchoball
Critique publiée par le

Le duo Peter Berg et Mark Wahlberg rempile pour la cinquième fois consécutive. Un véritable partenariat car ils sont tout deux également producteurs du film. Les affinités ne s'arrêtent certainement donc pas à leurs noms quasi similaires. C'est d'autant plus respectable, qu'ils proposent des films adultes et variés piochant dans différents genre (guerre, policier, catastrophe). Cependant, avec des budgets plus ou moins confortables, ils peinent à rembourser les frais avec des box-office corrects mais sans plus. On note donc depuis Deepwater des budgets en baisse et c'est quelque part assez logique que le tandem se retrouve sur Netflix aujourd'hui.
Je trouve dommage que des films plutôt correctes, mais sans plus, ne trouve pas son public. Patriots Day était une bonne surprise et Peter Berg se révèle être un faiseur capable de proposer quelques idées tout en épousant l'action de manière lisible. Mais en étant désormais chez le mastodonte de la SVOD, on pouvait s'attendre à un bon film sans aucunes restrictions graphiques concernant la violence, et une liberté artistique totale.

Une promesse vite oubliée.

Spenser Confidential hume le doux parfum du polar typé 90's. De l'actionner décomplexé et du buddy movie. Tous les ingrédients sont là. Il en résulte cependant un jeu d'équilibriste périlleux pour que l'ensemble se tienne. Lethal Weapon 2 et Die Hard 3 sont les références du genre. Mais à la barre on retrouve les scénaristes Shane Black et Roderick Thorp, deux mecs que l'on ne cesse de saluer leur travail depuis près de 20 ans.
Et peut-être que le problème du film s'explique par la présence ici de Brian Helgeland au scénario. Il est à l'origine de nombreux polars hautement recommandables tels que Mystic River, L.A Confidential, Man on Fire, Complots et Payback entres autres.
J'ai l'impression que le film avait vocation d'être léger avec quelques touches humoristiques et un tandem incompatible qui se met à dégommer du méchants. Seulement, l'écriture alterne ces scènes avec une histoire de flics ripoux aux méthodes douteuses qui enfoncent la ville dans la criminalité la plus crasse. On nage chez James Ellroy. Il y a des relents dramatiques (notamment autour de la mort du jeune flic) assez puissants et qui fonctionnent. Difficile de revenir sur les problèmes de colocations de notre Mark dans la foulée. D'ailleurs, le synopsis Netflix vend le film comme une comédie d'action.
Et c'est dommage parce que les personnages demeurent sympathiques, les acteurs font le taf. Peter Berg rend lisible les quelques scènes d'action.
Peut-être que le point noir du film vient essentiellement de la relation entre Spenser et Hawk complètement survolée. L'alchimie entre les deux acteurs ne fonctionne jamais. Une sensation d'un montage un peu chaotique en post-prod pour que l'ensemble se tienne mais en l'état il manque des scènes je trouve. Et pourtant le film dure 1h50, mais hélas se perd inutilement dans un scénario trop compliqué. Qui ne s'adapte pas à l'introduction pépère qui prend son temps pour introduire les personnages (c'est une qualité pour ma part). Mais qui n'en fait pas grand chose par la suite. Un peu honteux de traiter de la sorte le personnage de Cissy qui n'est là que pour une dispute et une scène de baise à priori. C'est assez affligeant.

Bref, un tas d'éléments séduisants de prime abord, qui se révèlent n'être qu'au final qu'une oeuvre impersonnelle et inégale. Une déception chez moi, bien que le film ait le mérite de se suivre sans soucis et l'ensemble demeure emballé avec métier.
Une production Netflix oubliable supplémentaire. Un triste constat pour un acteur qui se veut majeur dans l'industrie cinématographique actuelle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
Aucun vote pour le moment

Tchitchoball a ajouté ce film à 7 listes Spenser Confidential

Autres actions de Tchitchoball Spenser Confidential