Le pire buddy movie

Avis sur Spenser Confidential

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Quatrième collaboration entre Mark Wahlberg et Peter Berg après les sympathiques Du sang et des larmes et Deepwater et les navrants 22 Miles et Traque à Boston. À la manière d'un Tom Cruise ou plutôt d'un Steven Seagal, Marky Mark veut prouver que ses quelques rides naissantes ne vont pas l'empêcher de demeurer un actioner fringant et musclé, même à presque 48 ballets. Aussi embarque-t-il dans un buddy movie conventionnel pour Netflix, adaptation d'un roman de Ace Atkins déjà adapté en série dans les années 80.

Histoire ô combien classique d'un ancien-flic intègre devenu vigilante qui va tenter de démanteler un important trafic de drogue et prouver l'innocence d'un flic assassiné, Spenser Confidential s'avère être contre toute attente un ratage en règle, une amère déception en plus d'un produit pourtant calibré mais finalement mou du genou. La faute à une écriture paresseuse où aucune réplique ne fait mouche, où classicisme est confondu avec prévisibilité et où les personnages sont tout simplement voilés pour ne laisser la place qu'à un Mark Wahlberg omniprésent. Le Spenser du titre, c'est lui : méga-intègre, intrépide, presque invincible (il prend des coups mais ça va t'inquiète) mais finalement pas très futé et maladroit, un héros reaganien à l'époque Trump.

Épaulé par un sidekick très utile mais transparent à l'écran (le géant noir Winston Duke) et un mentor en roue libre (Alan Arkin, qui s'emmerde comme un rat mort), notre héros peine à être héroïque, ses plans s'avérant foireux tandis que ses interactions avec son coéquipier de fortune sont tout bonnement réduites au plus simple aspect. Garni d'un humour en filigrane où le choc des générations et les joutes verbales tombent constamment à l'eau, boursouflé par des scènes d'action au mieux peu inventives au pire illisibles et pas vraiment aidé par un scénario vu et revu, Spenser Confidential ennuie plus qu'il n'amuse, a contrario d'un 6 Underground certes pas plus intelligent mais au rendu nettement plus efficace.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 229 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

MalevolentReviews a ajouté ce film à 1 liste Spenser Confidential

  • Films
    Affiche Doom: Annihilation

    Pires films 2020

    Avec : Doom: Annihilation, The Grudge, Running with the Devil, Rabid,

Autres actions de MalevolentReviews Spenser Confidential