Votre fidèle serviteur... Iron-Boy

Avis sur Spider-Man : Far From Home

Avatar Death Watch
Critique publiée par le

En peu de temps, les différentes versions de Spider-Man se sont multipliées. Après celle de Sam Raimi, l'homme-araignée a eu droit à une nouvelle exploitation sous les Amazing Spider-Man, puis à une autre au sein du Marvel Cinematic Universe, et enfin à une version animée avec Spider-Man New Generation. Malgré son succès au box-office, la version incarnée par Tom Holland confirme avec son deuxième film solo sa position dans la famille des Spider-Man.

La conclusion de la conclusion

Ce n'est pas Avengers Endgame qui termine la phase 3 du Marvel Cinematic Universe, mais bien Spider-Man Far From Home. Si Endgame ne traite malheureusement pas des effets liés au snap de Thanos (et c'est bien dommage) dans sa propre intrigue, Spider-Man Far From Home prend quelques minutes pour s'y intéresser.

Une petite partie du film s'évertue en effet à nous montrer non seulement les conséquences du snap, mais aussi celles de son annulation. Entendons-nous bien, il ne s'agit que de quelques scènes durant l'introduction du film, mais le fait est que l'intrigue de Spider-Man Far From Home traite en ce laps de temps davantage cet aspect de l'histoire que Avengers Endgame. Un élément que l'on aurait aimé voir abordé dans le principal intéressé.

Petite araignée deviendra grande...ou pas

Quoi qu'il en soit, Spider-Man demeure dans l'ombre de Iron Man depuis le début de son aventure dans le MCU, soit depuis Civil War. Chaque intrigue le concernant a indéniablement eu un lien fort avec la vie de Tony Stark, et Spider-Man n'a alors jamais réellement quitté son mentor adoré pour enfin vivre ses propres aventures. La situation de Far From Home représentait donc une occasion en or de rompre ce lien étouffant et d'avoir enfin droit à un Spider-Man digne de ce nom. Malheureusement, le film ne saisit évidemment pas cette opportunité et préfère conserver une stratégie moins risquée.

A la manière de Homecoming, Far From Home est donc une aventure Spider-Man, mais paradoxalement elle n'existe que par et pour Iron Man. Il ne s'agit donc pas de l'émancipation d'une araignée qui se détache enfin de son père de substitution afin de puiser dans son riche SpiderVerse et de nourrir son intrigue. Non, il s'agit plutôt d'un contexte et d'un antagoniste qui prennent encore une fois origine dans la source intarissable du MCU : Iron Man.

Conclusion

En guise de conclusion et pour faire un lien avec le récent conflit entre Disney et Sony pour le partage de Spider-Man, une rupture (même brutale) avec Mickey est peut-être la meilleure chose qui puisse se produire. Car si le personnage n'a pour l'instant rien de mieux à proposer en comparaison de la version de Sam Raimi, reste néanmoins le fait que le SpiderVerse est suffisamment riche pour créer un univers indépendant et potentiellement meilleur une fois une procédure de divorce engagée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1411 fois
28 apprécient · 1 n'apprécie pas

Death Watch a ajouté ce film à 4 listes Spider-Man : Far From Home

Autres actions de Death Watch Spider-Man : Far From Home