Une spirale de mauvais goût

Avis sur Spirale - L'héritage de Saw

Avatar LemodeMinuit
Critique publiée par le

Après un Jigsaw extrêmement moyen, la saga revient de plus belle avec un nouvel épisode de la célèbre franchise du Torture Porn, je ne nomme ici au grand cœur, Saw 9 ou encore Spirale L’héritage de Saw. J’ai eu de la chance ou de la malchance d’assistées à l’avant-première du long métrage dans mon cinéma du coin et l'excitation me parcourent le corps tout entier à l’idée d’un renouveau de la saga et surtout d’avoir comme maître le réalisateur de l’épisode 2,3 et 4 qui pour moi sont de très bons épisodes si on les compare aux derniers en date. Après une heure trente de visionnage intensif, le film est-il bon ? Ou rejoint-il la liste des mauvais épisodes en chaîne ? Nous allons voir ça de plus près.

De quoi ça parle ?

L’histoire se déroule aux États-Unis, dans un centre de police mettant en avant le personnage de Zeke Banks, allias Chris Rock dans une situation des plus compliquées où règnent mensonge, trahison et meurtres dans son équipe. Vient alors le meurtre d’un agent de police ou les circonstances terribles rappel froidement celui d’un ancien tueur en série qui jadis terrifié la population entière. L’enchaînement des attaques mènera le protagoniste dans la lutte d’un nouveau bourreau mêlant intelligence et haine envers les forces de l’ordre.

Que vaut le dernier long métrage de la plus célèbre saga du Torture Porn ?

L’aspect narratif se concentre principalement sur le personnage de Zeke à la traque de son passé, mais surtout à celui du tueur reprenant les aspects de Jigsaw à sa propre sauce tomate. La structure n’a rien d’extraordinaire et suit une dimension plus ou moins classique alternant entre protagoniste et personnages secondaires. J’avoue m'être rapidement ennuyé en apercevant que la narration est vraiment simpliste et n’importe pas de sang neuf à une saga qui en a réellement besoin. Rapidement, on s’aperçoit qui est potentiellement l’antagoniste et donc le récit perd tout son intérêt et seules les séquences de torture devienne intéressante. Même si le mot intéressant est sûrement trop intensifié pour ce que nous propose le réalisateur dans ce film. Je souhaite dire par là qu’au niveau des pièges qui se dis hardcores et infects, on nous propose le minimum du Torture Porn avec une finalité qui ne peut se terminer d’une seule et unique façon, la mort elle-même. Le code instaurer depuis le premier épisode se voit ici complètement banni du dictionnaire et propose une sorte de renouveau de la licence avec comme cible les protecteurs du monde sans la moindre chance de survie. En soi, vouloir modifier certaines conventions n’est pas une mauvaise chose, bien au contraire, elle apporte un vent frais fort désirable, mais ici elle fait tout le contraire et au final c’est décevant et ça manque cruellement d’intérêt. Au final la narration n’est pas plus travaillée qu’un film de série Z et venant de Darren Lynn Bousman cela me déçoit au plus haut point. Voulant proposer sa vision du monde de Saw, il nous expose en pleine face un projet qui n’aboutit à rien et se cesse depuis trop d’épisodes de taper toujours plus profond dans la cavité et à force de vouloir exploiter sa pierre précieuse, il finit par en ressortir comme un voleur.

L’esthétique du film reste dans les codes classiques d’un Toture Porn. Nous avons le droit à de légères séquences sanglantes qui suit toujours le même procédé et par de rares moments, elle fait le café et malheureusement dans beaucoup d’autres, c’est trop pauvre. On a quand même le droit à de belles photographies et le soin apporté sur certaines est un réel plaisir pour la rétine. La colorimétrie respecte bien chaque ambiance et séquence et on ressent parfaitement le changement de lieux après chaque action décisive. En soi, une esthétique propre, mais sans pour autant exploser les mirettes.

La partie montage et découpage suit la convention habituelle en proposant un cheminement du récit en plusieurs temps simple et s’offre une structure acceptable dans sa composition. Il y a ici un montage de bonne qualité et réussi dans son ensemble à rendre le projet énergique et non énervant. Les différents plans de caméra nous baignent avec splendeur dans les situations en pleine action, comme lors des temps morts à base de gros plans ou encore de plans large et paysages fondant avec l’éclairage naturel et artificiel des lieux. Il est vraiment appréciable d’avoir l’air d’être en temps réel avec les acteurs et le faîte de proposer certains plans plutôt rapprochés, offre une véritable prévalue aux séquences légères, comme lourde.

Le jeu d’acteur est insupportable du début jusqu’à la fin du long métrage et je pèse mes mots. Je cible ici Chris Rock principalement qui n’a pas sa place dans ce genre de projet et clairement ça tape aux yeux. Bien qu'il possède un bon jeu dans une bonne partie de sa filmographie, sa performance artistique m’a rapidement décroché dès les premières minutes de son entrée en scène avec une tendance à vouloir abuser de son expression faciale et auditive qui casse trop souvent le rythme d’une séquence. En ce qui concerne Samuel Jackson en termes de prouesse, il reste dans la moyenne, malgré de faibles apparitions à l’écran qui ne permet pas de mettre plus en valeur son personnage d’ancien policier, réussi à remonter la pente bien trop glissante.

En conclusion, ce dernier épisode de Saw déçoit par un manque d’innovation, même si on peut trouver quelques brèves nouveautés dans certains coins, on reste malgré tout sur notre faim et ce manque total de sensations fortes lors des séquences de jeux est une vraie déception. Un jeu d’acteurs tristement moyens et une narration qui ne révolutionne pas le cinéma d’horreur sont clairement les bêtes noires de ce dernier Torture Porn en date. Le renouveau de cette saga n’est toujours pas d’actualité et je ne crains que celle-ci n'accouche jamais donc il rejoint la sublime liste des mauvaises péripéties en date.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1794 fois
15 apprécient · 2 n'apprécient pas

LemodeMinuit a ajouté ce film à 1 liste Spirale - L'héritage de Saw

Autres actions de LemodeMinuit Spirale - L'héritage de Saw