Pardonnez moi mon père parce que j'ai pêché

Avis sur Spotlight

Avatar Félix Leloup
Critique publiée par le

Intro

Ode a la quête d'information

Aujourd'hui avec le flux d'informations constant qu'on reçoit en pleine tronche, on a du mal a faire le tri et vraiment se soucier de ce qui est important ou ne l'est pas. On est tous comme le gosse qui avachit a sa porte dans la voiture regarde à travers la fenêtre les arbres défilés sur la route a toute allure dans un flou constant.

Le savoir est déterminant dans une société qui se veut pleinement démocratique et ouverte à toute les idées. Il est difficile de ce fait avec l'abondance des news proposés de délier le vrai du faux et de vraiment comprendre la globalité d'un fait. Les journalistes apparaissent donc comme les allumeurs de lanternes, les phares guidant notre petit esprit vers la connaissance d'un monde vaste et complexe.

Spotlight montre l'importance du journalisme à travers cette équipe de choc, cette agence tout risque de la presse papier qui agit ici a Boston pour le Globe. Des travailleurs qui ont un peu plus de temps que les autres pour faire un article ou plutôt un dossier complet sur un sujet important.

Mettre en lumière

, cherche donc à éclairer ses lecteurs sur un point qu'ils ont creusé au plus profond pour dénicher la pépite qui souvent n'est pas si brillante que ça, ressemblant plus a un gros tas de merde.
Le film nous plonge dans cette investigation sur l'Eglise catholique de Boston. Avec aisance on plonge dans le bureau et l'on part dans l'enquête qui suit rapidement une directive simple mais efficace. La réalisation sans fioritures ni prise de risque il faut l'avouer, relate des faits dans une fiction qui se veut réaliste.
Et ça marche. Les personnages sont attachants tout en gardant une certaine distance avec leur vie privée, on ne vire pas dans le sentimentalisme centré sur les protagonistes, on garde l'émotion pour l'intrigue et les bouleversements qu'apportent les histoires des témoins.

Avec un détachement efficace pour avancer, on ne perd pas temps et on va droit au but sans pour autant brûler les étapes. Spotlight maîtrise le rythme, le tempo est assez lent et ponctué de petits pics. C'est la vie du journaliste qu'on a là parfaitement projeté. Un travail quotidien éreintant, une routine parfois ennuyante à laquelle viennent s'ajouter les infos qui viennent faire avancer voir bousculer l'article.

Si le thème est délicat, on arrive a prendre conscience rapidement de son importance et du caractère délirant dont l'enquête prend petit à petit le chemin. L'attachement des journalistes à établir la vérité apparaît comme un devoir au fur et à mesure que nous mêmes nous rendions compte de l'importance de faire prendre conscience des faits. Une sorte d'empathie mutuelle naît, un consensus entre nous et les journalistes vers un pacte de vérité qui apparaît comme un devoir moral.

La conscience de devoir changer les choses et les montrer telles qu'elles sont. Je le redis, la prestation des acteurs est vraiment réussie dans la mesure ou le baromètre émotionnel ne vire pas à l'excessif sentimentalisme. Il n'y a pas de trop, seulement des faits qui sont exposés et des cruelles réalités montrées à crues. La réaction des journalistes se voulant détachée et objective est confrontée à cette envie de faire la justice rapidement, l'épée expéditive qui coupe la tête au dragon.

Les chevaliers de l'information se heurtent aux difficultés d'une ville cloisonnée et réduite au silence qui ne veut pas voir la vérité en face, pour une partie en tout cas. C'est un véritable combat que livre les journalistes, cherchant des informations qu'il faut souvent extirper et arracher. Tout le processus est bel et bien un chemin semé d’embûches. Les institutions sont décrites avec fidélité comme d'indétrônables rois avides de pouvoir et de de contrôle. Dans ce cercle si bien construit chacun protège l’intérêt des autres pour la ville et au nom de la ville. La communauté devient secte, la religion le diable personnifié dont l'ombre plane sur un Boston pas si vert.

Finalement Spotlight est un éloge au travail de journaliste qui apparaît comme un justicier de la vérité, le héros courageux qui sauve la ville de son fléau. Cette image n'est bien sur pas le reflet de l'effort déployé par ces investigateurs de l'ombre qui finalement au moment ou la lumière tombe sur eux sont en train de prendre un repos bien mérité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 103 fois
Aucun vote pour le moment

Félix Leloup a ajouté ce film à 1 liste Spotlight

Autres actions de Félix Leloup Spotlight