Dieu du ciel...

Avis sur Spotlight

Avatar AgaeKelyu
Critique publiée par le

Pour reprendre une expression amusante que j'avais lue il y a peu, "parler d'un navet pour décrire ce film serait lui accorder trop d'importance, un radis serait plus approprié".

Je vais commencer par parler de ce qui m'a semblé positif dans ce film. Cela va être rapide. Il y a d'abord le jeu d'acteur (ou jeu d'actrice, comment qu'est-ce qu'on dit ?) de Rachel McAdams qui était, il faut le dire, plutôt convaincante. Et d'autre part, j'ai noté deux plans originaux dans tout le film, mais rien d'incroyable.

Vient maintenant le négatif, et bon sang qu'est-ce qu'il y en a. D'abord, la musique. On a quand même affaire à Howard Shore. Je ne retrouve pas le talent dont cet homme avait usé pour composer l'OST du Seigneur des Anneaux. Non, le thème de Spotlight est le même durant tout le film, et d'un ennui mortel.

Côté réalisation, ce n'est pas mieux du tout. La banalité des plans est affligeante. Les discussions se résument à des "Champ/Contre Champ", et dès qu'un personnage se met à courir, la caméra le suit comme si on suivait un docu-fiction de TF1. D'ailleurs, pendant tout le film, j'ai eu la sensation de regarder un épisode des "Experts Miami" tant la réalisation m'a fait penser à un feuilleton télévisuel.

Mais si ce n'était que ça... J'ai ri pendant toute la séance du ridicule de certains acteurs, et de plans complètement inutiles. Certains scènes étaient même à la limite du nanardesque. D'abord, le jeu de Mark Ruffalo est aussi crédible que Laurence Boccolini sur les planches de la Comédie-Française. Cet acteur m'a tout simplement coupé du film. Chaque apparition de sa tête à l'écran s'est suivie d'un rire nerveux tant sa prestation était médiocre. Comme je le disais, certains plans n'avaient vraiment pas lieu d'être. Je pense notamment à un moment où Rachel McAdams met des couverts dans un lave-vaisselle et se blesse légèrement, le tout entre deux scènes supposées "dramatiques" au sens où elle font partie de l'ambiance voulue pesante. Là encore, incompréhension.

Et enfin, cerise sur le gâteau, le fameux carton de fin. Mais si, vous savez, c'est quand vous venez de voir une fiction et que pour bien vous faire comprendre que olala c'est très grave ce qui s'est passé et même que le film et bah il est basé sur des faits réels de la réalité, on vous assomme de "Sur les 127 prêtres accusés, 49 allèrent en prison, et niah niah niah", vas-y que j'te balance de l'émotion.

En résumé, Spotlight est pour moi un film raté, ennuyant, et dont la fin est connue depuis le début. Le problème n'est pas que l'on connaisse l'issue de l'histoire dès les premières minutes, non, c'est plutôt que son déroulement dramatique est gâché par tout ce que j'ai cité plus haut.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de AgaeKelyu Spotlight