Poupées Gonflantes

Avis sur Spring Breakers

Avatar Wonderboy
Critique publiée par le

LES PLUS :

- James Franco. Il EST le personnage, plus qu'il ne le joue. Et aussi il m'a décroché quelques sourires, notamment lors de la scène Britney Spears (qui était une bonne idée, puis qui a déviée, et s'est avérée interminable). Le reste du casting n'est pas mauvais non plus, mais malheureusement pas mis en valeur par des personnages complètement ridicules.

- Les couleurs. Même si parfois, voire souvent, elle piquent aux yeux. Ces nuances de roses, bleus, jaunes, fluorescentes, viennent forger une vraie identité visuelle au film. C'est déjà ça. Rajoutez à cela, quelques secondes où le réalisateur essaie d'être inventif, notamment en faisant écho au pointillisme, lors d'une des fêtes.

LES MOINS :

- La lourdeur avec laquelle Harmony Korine, nous balance des "images" à la gueule. Je ne compte plus les bruits de chargeurs, de gâchettes, de coups de feu, venant illustrer la moindre action dans la première partie du film. Ou encore le nombre de fois où Hudgens mime avec ses doigts une arme. Ou le fait que la première à quitter le groupe soit Faith (Foi). Wow ! Quels symbolisme intelligent, et brillamment dissimulé ! Rajoutez à cela, les voix-off des personnages qui débitent des phrases parfois pseudo-philosophiques, parfois répétées à outrance, leur faisant perdre tout sens, comme si on cherchait à hypnotiser le spectateur.

- Je m'attendais à une histoire à la Breaking Bad...enfin juste pour l'aspect "criminel" qui peut être n'importe qui, et surtout celui auquel on ne pense pas. Je m'attendais à une histoire de cavale, un road-movie, où ces quatre gamines, allaient fuir après avoir commis les pires méfaits lors du Spring Break. Et je me retrouve au final, avec un film qui prône la lenteur, et la non-action. Film qui ne raconte rien, qui se contente d'être, et de durer 1h30. Fausse masturbation cérébrale, comme l'est le cinéma de Carax, où on veut nous faire croire que le spectateur est intelligent puisqu'il comprend les messages, mais non...Ce n'est qu'un film prétentieux, qui veut faire croire qu'il est ce qu'il n'est pas. J'ai beau ne pas aimer Godard, je ne crache pas sur le fait que ses films naissent d'une question qu'il se pose et pose au spectateur. Ici, Korine, se fout juste de la gueule du monde. Ici, on a juste l'histoire de quatre gamines, qui braquent un resto pour aller au Spring Break, font la fête, se font arrêter pour consommation de drogues, sont sauvés par un gangster du coin, deviennent ses "biatch", se retrouvent en pleine guerre de gangs, tuent tout le monde (à 2) et s'en sortent indemnes...Quel grand film ! À aucun moment, on ne parle de la police qui serait à la recherche de ces braqueuses, et de celles qui exterminent tout le monde sous les ordres de Al. À aucun moment, on ne cherche à nous raconter une histoire. Korine semble juste vouloir hypnotiser le spectateur, avec des couleurs, des phrases récurrentes de la violence et du sexe, pendant 1h30. Désolé, mais cela ne fonctionne pas sur moi.

- Je me demande quelle vision a Harmony Korine des adolescents ?! Puisque finalement, il les a résumé à des vidéos de Girls Gone Wild. Faisant des quatre héroïnes, quatre gamines insupportables, incroyablement stupides et naïves, ne vivant que pour la défonce, l'alcool, l'argent, et le sexe (et la foi, pour une). Jamais les adolescents n'avaient été aussi mal représentés...Ah si, il y a eu Projet X.

- Il n'y a rien que j'aime plus, qu'une utilisation réussie et intelligente de la musique dans un film. Là, j'ai été écoeuré. Trop de musique, tue la musique. Ici, trop de morceaux. Et en plus, ils sont longs, trop longs. On les entend même pour certains dans leur intégralité. À part pour rallonger le film, lui donnant un semblant de consistance, ils n'apportent rien au métrage, par leur banalité, et surtout leur longueur. C'est simple, avec un montage épileptique, on se croirait presque sur MTV.

- Le film est-il a prendre au premier degré ? Je vous l'avoue, je ne sais toujours pas. L'histoire et les personnages sont stupides. Faut-il alors prendre le tout ironiquement ou pas ? Doit-on voir ce film comme une critique de cette jeunesse dépravée, naïve et prête à tout ? (Même si ça ne sauve pas le film pour autant). J'en doute. Le ton est bien trop sérieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 366 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Wonderboy a ajouté ce film à 2 listes Spring Breakers

Autres actions de Wonderboy Spring Breakers