Error 404.

Avis sur Spring Breakers

Avatar Johnson0993
Critique publiée par le

Pas de titre car pas de scénario, pas de dialogue, pas d'intrigue, pas de personnages et encore moins de charisme. Rien, il n'y a rien. Ne vous fiez pas à la bande annonce qui, je vous le rapelle, n'est pas montée par l'équipe du film mais par des experts marketing chargés de vous faire rentrer en salle coûte que coûte.

J'ai rarement vu quelque chose d'aussi ennuyant, mais je vais quand même vous la faire courte, et essayer de vous convaincre qu'aller sur YouPorn plutôt que de voir cette chose c'est économiser une dizaine d'euro et une heure dix de votre temps (disons une heure si vous êtes longs). Quite à mettre du nichon à l'air toutes les cinqs minutes, là vous aurez du 100% explicite, pas comme ce truc de fiotte.

Alors c'est l'histoire de quatre conasses de 18-19 ans dont trois un tantinet plus salopes que la religieuse de la bande, toutes fans de My Little Pony, qui trouvent qu'étudier dans un amphi c'est trop la misère et qui pensent qu'aller se faire verser de la bière sur le cul et se faire lécher les tétons encocaïnés par de jeunes inconnus en Floride les aideront dans leur quête du bonheur. Attention tout de même aux répliques hallucinantes : "fuck les études", ou alors "j'aimerais mettre la vie en pause et vivre ici pour toujours" avec une voix de pétasse en bonne et due forme. Quand un jour elles tombent sur Alien, un rappeur trafiquant de drogue aux dents d'argent qui va les sortir de prison pour leur montrer sa collection de gun et de billets de 100. Elles resteront à ses côtés pour sa personnalité et ses reprises romantiques de Britney Spears au piano tout en commettant des cambriolages en bikini avec des cagoules roses ornées d'une tête de licorne MLP. Et bien sûr s'envoyer en l'air avec Don Juan dans la piscine en se roulant quelques bonnes paloches entre elles. Je ne vous gâche néanmoins pas la fin ou on découvre en fait que les filles sont les descendantes d’Highlander et arrivent à descendre une dizaine de membres d’un gang a deux lors d’une bataille rangée et sans la moindre égratignure (attend, au prix du silicone, y’a intérêt).
Le pire, c’est que j’ai l’impression que cette critique décrit le film encore mieux qu’il ne l’est. Enfin rien ne vous empêche de « l’acheter », il n’y a pas de raison pour que ce soit toujours les mêmes qui cultivent le navet.

Côté technique, ce film séduira les amateurs de ralentis d'au moins 30 secondes, de 95% de gros plans a super courte focale, de filtres instagram et de coups de feu pour ponctuer chaque séquence, parce que c'est vraiment trop un film de gangsta.

Cependant en regardant la note générale (7.4 au moment ou j'écris), je rends compte que cette société est corrompue jusqu’à la moelle et que je ferais mieux d’aller lécher des tétons pleins de bière sur la East-Cost jusqu'à en crever, parce qu’au final, c’est ça le vrai sens de la vie, hein Harmony ?

Ah, et la prochaine fois pensez à dire au photographe que l'affiche est au format portrait, et au graphiste qu'il y a l'outil "rotate" sur Photoshop.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1600 fois
56 apprécient · 13 n'apprécient pas

Johnson0993 a ajouté ce film à 1 liste Spring Breakers

  • Films
    Cover Go home Film, you're drunk !

    Go home Film, you're drunk !

    «Un film n’est pas une tranche de vie, c’est une tranche de gâteau.» Alfred Hitchcock. Cette liste est un Gloubi-boulga géant.

Autres actions de Johnson0993 Spring Breakers