Tout nu et tout bronzé!

Avis sur Spring Breakers

Avatar Belane
Critique publiée par le

Après avoir vu ce film je me demande si un jour j'arriverais à comprendre l'un des films de Harmony Korine. J'ai toujours cette impression qu'il donne à croire qu'il a quelque chose d'intelligent à dire et que en réalité pas vraiment. Si "Gummo" reste un ovni sorti tout droit sorti du cinéma indépendant, " Spring Breakers" se veut un film indépendant mais avec un gros budget. Et c'est peut être là le problème. Ce film essaye de démontrer qu'il est possible de faire un film complètement décalé avec de grosse tète d'affiche. Pour Harmony Korine c'est un moyen d'utiliser leurs images de starlette de chez Disney pour le film ( et pour de l'argent certainement). Et pour ces actrices c'est un moyen de changer leurs images en s'encanaillant avec un réalisateurs qui a l'habitude du scandale et de la provocation. Tout le monde est gagnant à part peut être le film.
Le film en lui même reprend le thème si cher à Larry Clark, celui de l'adolescence américaine. Il faut savoir que Harmony Korine fut le co-scénariste du génial " Kids", superbe film sur l'adolescence américaine dans le New-York des années 90. Le but de Korine est de donner à son tour une vision des ados mais en 2013. Malheureusement le résultat n'est pas le même. Bon ce n'est pas un mauvais film loin de là mais il reste très brouillon.
L'histoire en elle même est simple quatre adolescent assez flippante décide de braquer un resto dans le but d'allez au Spring Break se saouler la gueule et de baiser loin de chez elles. Dans la première partie du film, on voit donc pleins de jeunes gens s'amuser en picolant, prenant de la coke et tout ce qui va avec. Tout est beau, on voit plein de seins, des scènes de sexe ( ou presque ) avec de la grosse musique électro. Malheureusement ça finis mal et elles finissent au poste de police ( en même temps fallait s'y attendre! ). Après c'est la descente aux enfers avec l'arrivé du personnage de James Franco, assez génial dans son rôle de gangsta blanc avec des chemises à rendre jaloux Antoine!
A ce moment là sous fond de drogue, d'armes et quête de pouvoir, le film prend une tournure de plus en plus sérieuse. Malheureusement je ne sais toujours pas où veux en venir Korine. Une puis deux filles s'en vont voyant que tout cela n'est pas un jeu mais la vrai vie! Face à cette amas de sexe et de violence, il n'y a pas grand chose à dire.La scène du plan à trois me libère du poid du " putain quand est ce qu'ils vont baiser!" et puis là c'est le drame. Si durant tout le début le montage chaotique ( comme ces 4 jeunes filles) est intéressant avec des flashbacks des plans coupés par d'autres plans où les dialogues se poursuivent avec des répétitions. Dans la dénouement final ça deviens un point négatif Harmony Korine fait durer le suspense encore et encore et on n'attend qu'une chose la fin!
Pour ce qui est de la forme, Harmory Korine se lance dans une quête esthétique voué à l'échec car comme de plus en plus de film maintenant on a une image avec des couleurs pétante qui donne au film son atmosphère toujours en décalage avec leurs actes. Les deux scènes avec les chansons de Britney Spears ( surtout la seconde avec James Franco au piano ) sont génial par contre
Le but du film étant de nous dégoûter, que l'on soit en overdose et de montrer que le chemin suivit par ces jeunes filles n'a que pour but de se remettre dans le droit chemin ( enfin c'est ce que j'ai cru comprendre ). Bon je n'y crois pas trop au final, c'est un peu factice. La scène où les deux dernières téléphones à leurs mères rajoute à la lourdeur finale.
Pour ce qui est des acteurs James Franco est fabuleux, Selena Gomez transparente et les trois autres jouent leurs rôles sans plus de talent que ça. Ce qui résume assez bien le film un peu réussie, un peu raté, pas grand chose à retenir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 705 fois
1 apprécie

Autres actions de Belane Spring Breakers