Quand GTA rencontre Projet X, YouPorn et MTV

Avis sur Spring Breakers

Avatar CodeNapoleon
Critique publiée par le

Ayant toujours considéré ce film comme étant fait pour des teenagers en chaleur, j'étais réticent a voir Spring Breakers. Puis quand j'ai vu qu'il était classé 2ème du classement des Cahiers du Cinéma, cela m'a interpellé. Un film en cacherait-il un autre ?

Le scenario se résume brièvement de cette façon : sexe, alcool, techno, drogue, flingue ... Pendant 1h30. Bon, rien que ça, ça ne relève pas sensiblement le niveau du cinéma teenager. C'est classique, très classique. Des étudiantes mal dans leurs peaux veulent changer d'air et faire le fameux "spring breaks". Ne roulant pas sur l'or, elles organisent un braquage leurs permettant de réunir suffisamment d'argent pour partir vers la Floride. Une fois là bas, la fête bas son plein, il y'a de l'alcool, de la drogue, du sexe, des seins, des seins et encore des seins. Elles finissent pas rencontrer un vrai bad guy, le genre de gangsta qui ferrait mourir de peur Tante Muriel, un vrai dur. Il les embarque dans sa vie de criminelle jusqu’à ce que l'ultime limite soit franchie.

Sur le papier, pourquoi pas. Mais non. Rien de surprenant, rien de novateur. Juste une clip MTV inutilement trash pendant 45min, et une autre moitié faisant office de parodie d'un mauvais GTA.

La musique est sympa, pour ceux qui aiment la techno grand public du moins. Personnellement ça ne m'a pas trop dérangé. Bon il est vrai qu'il est difficile de faire un film sur le spring breaks en mettant du Mozart d'un autre coté ...

Du coté du jeu d'acteur, c'est mauvais. Seul Gomez et Franco sauvent la casse. Mention particulière pour James Franco qui arrive a habiter son personnage. On aime ou pas, mais il faut reconnaitre que c'est bien joué, et plutot convainquant, si on met de coté les envolés lyriques de haut niveau telles que "J'te nique ta putain de planète enculé de ta race, yo" ... Douce poésie.

Je ne comprends vraiment pas comment on peut apprécier ce film. C'est mauvais de bout en bout. Certains me diront que je n'ai pas compris le message, que le réalisateur dénonce la jeunesse américaine qui se meurt, en quête de sensation fort etc etc ... Cela ne prends pas. C'est trop simple de dénoncer la jeunesse alcoolique en mettant de la techno a fond et en filmant des seins pendant 1h30. Si vous percevez un réel message derrière tout cela, je n'ose imaginer ce que vous percevez devant l'Odyssée de l'espace ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 421 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de CodeNapoleon Spring Breakers