La Revanche des SauSith

Avis sur Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith

Avatar Julien82
Critique publiée par le

Ben nous y voilà, le dernier volet de cette prélogie cauchemardesque. Je n'en attendais plus rien, donc forcément une mini surprise tant je voyais le désastre s'annoncer.

Oh certes, il ne faut pas rêver: le film est mauvais dans sa dernière partie, mais l'espace d'un moment j'y ai cru. Franchement.

Le début du film avec cette bataille spatiale, encore aujourd'hui reste impressionnante en terme d'immersion et de mise en scène (une rumeur circule que Spielberg l'aurait filmé, ce qui expliquerait tout...). Les acteurs ont l'air un peu plus d'y croire, enfin bon c'est pas parce qu'on se met du eye liner noir et qu'on se laisse pousser les cheveux qu'on devient un gros dur (coucou Hayden Christensen). Surtout, il faut attendre ce troisième volet pour voir (enfin!) un méchant crédible avec le général Grievous, véritable trouvaille pour le coup (même si sa mort est un peu un copier/coller de ce que l'on a vu régulièrement, genre je suis suspendu au bord d'un gouffre et hop je parviens à te tuer, coucou Darth Maul).

Mais bon, franchement si les 45 premières minutes sont plutôt pas mal, le reste est imbitable: forcément, quand tu arrives à ton troisième film et que tu n'as rien fait sur les deux premiers ben tu te dépêches de bacler. Ca donne plusieurs choses grotesques: Hayden Christensen bascule dans le côté obscur parce qu'il rêve que sa meuf va crever, le combat final entre Obi Wan et Anakin est sorti tout droit d'un jeu vidéo (avec des séquences de saut sur des plate formes, okay...). Et le mec qui joue Palpatine se surpasse en jouant littéralement comme une grosse patate, on est entre le rire et la gêne pour lui, même si sincèrement je pense surtout qu'il n'y a personne pour le diriger, comme depuis le début de la prélogie.

A cela je rajouterais des incohérences hallucinantes (vous voulez tuer un chevalier Jedi? En fait c'est super simple, comme à l'époque du Far West il suffit d'un pistolet et d'être dans son dos et le tour est joué! Hein?....La Force?...Ca leur sert à rien je pense...).

Et la cerise sur le gâteau: l'avènement de Dark Vador. Alors là, Lucas se surpasse, comme pour mettre un dernier coup de pelle pour s'enterrer définitivement (et nous avec): le personnage se met à marcher comme un automate, beugle un Noooooooon grotesque. Puis se retrouve dans le décor du destroyer de...Star Wars New Hope, hé bien ouéj la cohérence après s'être tapé des vaisseaux classieux en CGI.

Alors oui, la première partie du film reste de bonne facture, mais ne relève en rien le niveau catastrophique de cette prélogie. Le pire dans tout cela, c'est que Lucas a ruiné nos rêves de gosses, comme si Star Wars avait été un fardeau si lourd à porter qu'il avait vu en la prélogie un moyen de réduire à néant tout ce qu'il avait construit.

Sur le plan psychologique c'est intéressant, malheureusement pour nous cinématographiquement parlant c'est juste honteux...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 443 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Julien82 Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith