Georges Lucas se réconcilie avec ses fans

Avis sur Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith

Avatar Bastien Rae
Critique publiée par le

La saga Star Wars est probablement la saga la plus connue de tous les temps, longue de 7 épisodes maintenant. Fonctionnant sur le système de la trilogie, la première trilogie composée des épisodes 4,5,6, a été énormément appréciée par les spectateurs et pour cause, c'était la toute première fois qu'on voyait des films de ce genre futuriste au cinéma.

A l'époque de la création de la saga, George Lucas, le réalisateur des 6 premiers épisodes, avait totalement créé un univers, avec des maquettes, des costumes uniques en leur genre. Il a vraiment révolutionné l'art du cinéma avec cette saga. Puis, il a décidé de faire les épisodes 1,2,3 au début des années 2000 et là les fans n'ont pas apprécié les choix du réalisateur.

Avec l'épisode 1, Lucas n'a pas du tout convaincu les fans avec un film jugé trop simpliste, des personnages non attachant comme le personnage de Jar Jar Binks. Il a eu énormément de mal à retrouver ses fans avec l'épisode 2 de la saga. Il était donc temps de réagir pour le réalisateur et il lui restait l'épisode le plus important à construire, l'épisode central de la saga, l'épisode 3.

L'épisode 3 donc, intitulé La Revanche des Sith est l'épisode le plus important de la saga puisqu'il devait faire le lien entre tous les épisodes et surtout, expliquer toutes les questions sans réponses de la première trilogie. De plus, étant le dernier épisode de la saga, il fallait également assurer le spectacle.

Pari réussi pour George Lucas qui a réussi à reconquérir son public tout en épatant des nouveaux fans en assurant un spectacle de folie pendant près de 2h30. Cette fois-ci, Lucas a repris les acquis des épisodes qui ont fait le succès et les as améliorés de manière à rendre la saga mythique une fois de plus. Pour cet épisode, on attendait un ton plus dramatique car il nous fallait comprendre comment l'Empire de Dark Sidious et la naissance de Dark Vador s'était déroulée.

C'est donc un Star Wars dramatique que nous propose Lucas, avec une grande tragédie et des scènes d'actions époustouflantes et un scénario répondant à l'ensemble des questions des fans de la saga.

Le film commence sur une bataille, celle de Coruscant, une bataille spatiale explosive comme si Lucas voulait lui-même rendre hommage à l'épisode 5 et la bataille de Hoth. Durant cette bataille, on commence à percevoir le côté sombre d'Anakin et tout le le long du film, Lucas nous met sur la voix par des indices dissimulés ou clairement identifiables sur le personnage d'Anakin et sa descente aux enfers vers le côté obscur.

Le personnage d'Anakin qui était un peu secondaire dans l'épisode 2 est placé au centre de l'histoire ce qui semble logique vu que ce personnage raconte son histoire. Pour le rôle, Hayden Christensen a pris 11 kilos et s'est laissé pousser les cheveux pour donner un caractère plus humain au personnage à l'écran. Il y a donc un grand travail d'esthétisme derrière l'ensemble des personnages.

Ewan McGregor quand à lui s'est grandement inspiré d'Alec Guiness, l'acteur qui jouait Ben Kenobi dans la première trilogie pour son rôle. Il donne un ton très humain mais en même temps très sérieux au personnage d'Obi-Wan Kenobi notamment avec son jeu excellent dans lequel il parvient à faire passer toutes les émotions attendues.

Pour ce film, les décors naturels ont été totalement absent puisque le numérique est présent dans le film. George Lucas a fait appel à Steven Spielberg pour l'aider dans la conception graphique des combats de sabre laser notamment. Une seule scène a été tourné en extérieur, il s'agit d'une des scènes final mais je ne ferai pas de spoiler ici.

La scène marquante de ce film est bien entendue le combat maître/élève entre Anakin et Obi-Wan. Long d'un douzaine de minutes, c'est le combat le plus spectaculaire de la saga, et qui dit spectaculaire, dit un énorme travail d'entrainement pour Hayden Christensen et Ewan McGregor qui ont passé près de 3 mois a s'entraîner près de 8 heures par jour pour mémorises quelques milliers de mouvements pour rendre le combat à l'écran digne de la saga. En plus, les deux acteurs n'ont pas souhaités être doublés pour les scènes de ce combat donc on peut noter un investissement de haute intensité pour les deux acteurs.

Et bien sur, comment ne pas parler de Vador, que l'on voit pour la première fois dans la saga si on la regarde dans l'ordre des épisodes. Hayden Christensen a eu le privilège de porter le costume du grand méchant. On comprend enfin pourquoi le personnage est autant mutilé et obligé de se tenir dans cette grande armure noire qui a inspiré tant de fan lors de son apparition lors de la première trilogie.

Pour finir, cet épisode 3 de la saga est le plus spectaculaire ce qui est logique étant le dernier sorti et donc profitant de moyen technique plus avancé. Il n'est pas le meilleur de la saga mais reste le mieux construit d'un point de vue scénaristique et d'un point de vue visuel. Cet épisode marque parfaitement le passage entre les deux trilogies. Je n'ai pas encore vu l'épisode 7, mais j'espère retrouver tout le charme de cette saga à l'écran. Que la force soit avec vous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 218 fois
1 apprécie

Bastien Rae a ajouté ce film à 26 listes Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith

Autres actions de Bastien Rae Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith