"De débuter vient juste la guerre des Clones" - Yoda

Avis sur Star Wars : Épisode II - L'Attaque des clones

Avatar MDCZJ
Critique publiée par le

Situé 10 ans après l'intrigue de "La Menace fantôme", ce deuxième opus de la prélogie "Star Wars" nous plonge dans un univers galactique où les dissensions politiques se font encore plus fortes.
Le Sénatrice Amidala, ancienne Reine de Naboo, à peine arrivée sur Coruscant pour voter un important traité, est victime d'une tentative d'assassinat. Les deux Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker sont alors chargés de sa protection. Mais rien ne vas se passer comme prévu ...

Trois ans après la sortie de "La Menace fantôme", "L'Attaque des clones" avait la lourde tâche de faire oublier l'échec critique de son prédécesseur. Malheureusement, ce ne fut pas le cas puisque ce volet est considéré par beaucoup comme l'un des plus faibles de la saga. Ce n'est pas mon cas.

✈Un film tourné entièrement en numérique✈

Si la prélogie a mis autant de temps à voir le jour, c'est notamment parce que George Lucas attendait que la technologie évolue. C'est en voyant les effets visuels utilisés dans la série "Les Aventures du Jeune Indiana Jones" puis en regardant le "Jurassic Park" de son pote Steven Spielberg que l'idée a commencé à germer en lui qu'il était temps de tourner les épisodes 1, 2 et 3 de "Star Wars".

En 1999, on avait déjà eu un aperçu de ce que les FX modernes pouvaient donner à l'écran. Trois ans plus tard, les évolutions en la matière ont carrément permis à Lucas de tourner "L'Attaque des clones" entièrement en numérique. On constate à l'écran une nette amélioration des FX par rapport à l'épisode 1, de quoi appâter ceux qui aiment en prendre plein la vue.

Par exemple, les designs de Coruscant ont été clairement améliorés. Le travail sur les effets spéciaux se ressent particulièrement au niveau des couleurs, beaucoup plus nuancées que dans "La Menace fantôme". Le travail sur les ombres est également à saluer. Globalement, le film est d'une grande netteté visuelle, ce qui est d'ailleurs encore plus vrai dans "La Revanche des Sith".
L'une des premières scènes du long-métrage est la course-poursuite dans les airs entre les deux Jedi et Zam Wesell. Outre son côté divertissant, elle a ceci d'intéressant qu'elle nous immerge dans les bas-fonds de Coruscant, et vient donc compléter ce qu'on entr'apercevait dans l'épisode 1.

Mais les prouesses visuelles ne s'arrêtent pas à la planète Coruscant. Cet épisode 2 introduit également Kamino, un monde aquatique à l'aspect esthétique très intéressant. Entièrement faite d'eau, avec son torrent de vagues et ses orages interminables, cette planète a une dimension assez sinistre. Elle est d'autant plus intrigante que son côté graphique se marie bien avec l'intrigue. En effet, Kamino possède également un aspect symbolique puisque l'eau renvoie selon certaines mythologies à quelque chose d'incassable et d'uniforme. Rien d'étonnant donc à ce que ce soit la planète des cloneurs ...

Enfin, l'utilisation du numérique révélera particulièrement son utilité dans la grande scène finale du film : la Bataille de Géonosis. J'y reviendrai plus tard.

De nouveaux personnages et de nouveaux acteurs ...

Globalement, je n'ai jamais eu rien à redire sur les choix de casting faits par Lucas sur cette prélogie, à quelques exceptions près. Ici, je suis content de retrouver une nouvelle fois Ewan McGregor dans la peau d'Obi-Wan, Natalie Portman en Padmé ou encore Samuel L. Jackson en Mace Windu, dans un rôle plus conséquent que dans le premier opus.

"L'Attaque des clones" introduit par ailleurs de nouveaux acteurs. Hayden Christensen reprend le rôle d'Anakin dans une performance souvent raillée mais que je tends à apprécier.
Le casting s'étoffe surtout avec la présence du grand Christopher Lee, impeccable et charismatique sous les traits du mystérieux Comte Dooku. Son temps de présence à l'écran n'est pas forcément long mais sa présence suffit à marquer les esprits.

En outre, le film nous fait découvrir le chasseur de primes Jango Fett (Temuera Morrison) ainsi que son fils Boba (Daniel Logan). Bail Organa (Jimmy Smits) fait également sa première apparition dans la prélogie.

Un film rythmé ...

Le récit est dense. Il faut ici à la fois continuer d'expliquer ce qui a été mis en place dans "La Menace fantôme", notamment concernant les conflits politiques au cœur du Sénat galactique. Il faut aussi approfondir le personnage d'Anakin. Tout va très vite. Tout n'est pas réussi. Mais le pari de captiver les spectateurs est à mon sens relevé. En tout cas pour ma part.

La fausse note du scénario concerne bien évidemment la romance entre Anakin et Padmé. Ce n'est pas qu'elle détonne totalement. Non. Elle a en effet un sens si on prend l'intrigue de la saga dans sa totalité. Mais ici certaines scènes sont tournées façon "La Petite Maison dans la prairie", ce qui est plutôt désolant. Pour autant, ce n'est qu'un aspect du film et cela ne me suffit pas à ne pas l'aimer.

Sur les autres aspects, le récit est vraiment intéressant. Le film détaille bien comment le voile du côté obscur de la Force a commencé à peser sur Anakin. En témoigne notamment cette superbe séquence où il est de retour sur Tatooine pour sauver sa mère.
Le film rétablit également le côté spirituel de la saga qui avait un peu manqué à "La Menace fantôme". Mais ce qui me plait par dessus tout, c'est qu'il ne manque pas de scènes d'action. Je vais me focaliser plus particulièrement sur la fin du film.

La Bataille de Géonosis est sans conteste l'une de mes scènes préférées de toute la saga. D'une part, elle trouve son écho avec l'épisode 4 dans la scène où Obi-Wan parle à Luke de la guerre noire. D'autre part, voir tous ces Jedi en action ; ces sabres laser par centaine ; Mace Windu combattre aux côtés d'Obi-Wan ... c'est un vrai rêve de fan.

Cette bataille est par ailleurs bien filmée, tout cela est permis grâce aux évolutions sur les FX, c'est pour moi un vrai régal pour les yeux. J'aime également le fait que Lucas ait enfin permis aux Jedi secondaires introduits dans l'épisode 1 d'avoir plus de temps de présence. Mais pas suffisamment selon moi. Il est dommage de constater que des séquences de cette bataille ait été coupées au montage. Avec quelques minutes supplémentaires, le film en aurait été que plus épique.

Enfin, le film se conclut par deux combats au sabre laser. L'occasion pour le Comte Dooku de rivaliser avec Obi-Wan et Anakin, puis avec Yoda. Une séquence d'anthologie qui là aussi aurait pu durer un peu plus longtemps. Mais malgré ces défauts, ce film est une vraie épopée. Le tout est habilement enrobé par la musique de John Williams. Merci !

✈Pour conclure✈

"L'Attaque des clones" est donc pour moi une bonne suite à "La Menace fantôme" même si ce n'est pas l'avis général.

Je trouve ce volet de la saga très divertissant. Les éléments scénaristiques introduits dans l'épisode 1 sont repris afin d'être complétés. C'est notamment le cas concernant l'aspect politique, bien qu'un peu atténué. Ce manque de palabres n'est d'ailleurs pas plus mal parce qu'il est remplacé par un certain nombre de scènes d'action, dont un final très soutenu. Le film commence également à insinuer un bouleversement dans la Force ... à compléter avec l'épisode 3.

Ma note : 8,5/10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 70 fois
8 apprécient

MDCZJ a ajouté ce film à 14 listes Star Wars : Épisode II - L'Attaque des clones

Autres actions de MDCZJ Star Wars : Épisode II - L'Attaque des clones