Fett comme si de rien n'était

Avis sur Star Wars : Épisode II - L'Attaque des clones

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

Dans mon optimisme gaillard qui ne visait qu’à arriver au plus vite à l’épisode IV et à laisser derrière moi cette fausse trilogie bancale et merdouilleuse dans les limbes dont elle n’aurait jamais du sortir, j’avais oublié comme un détail qui s’appelle l’épisode II…

Oui, parce que si le premier se laisse voir malgré l’immonde Jar Jar, si le troisième à le mérite de coller proprement à ce qui importe vraiment, à quoi foutre peut bien servir cet abominable opus dont j’avais oublié jusqu’aux pires horreurs ?

Le pire, c’est que ça ne commence pas si mal, enquête policière chez les Jedi à Coruscant, Obi-Wan a pris de la bouteille et de la barbouse, ça va beaucoup mieux à Ewan, c’est juste dommage qu’il soit accompagné par le dernier des petits cons adolescents, un certain Hayden Christensen, ne me dites pas que ce type va être le héros de l’histoire, je vous en prie !

Bon, c’est tout mou, mais ça se regarde, le conseil de Jedi est définitivement raté, la vague histoire policière prend l’eau très vite, mais ce n’est pas grave, en suivant le chasseur de prime, Obi-Wan arrive chez les A.I. histoire de lever le pot aux roses puis à Isengard, ce qui est autrement plus juteux… Parfois on a envie d’être un seigneur Sith juste pour la facilité avec laquelle ces marionnettes suivent le mouvement…

Sinon, que dire, à partir d’un moment, il y a Roméo qui fait du rodéo au bord du lac Léman sur un cochon numérique, ils se roulent dans l’herbe; juste avant, le furoncle essaie de passer sa main répugnante sur un dos charmant et j’ai hurlé tellement l’envie de lui remodeler la trogne à coup de parpaings se faisait vivace, puis c’est le grand n’importe quoi…

C3PO semble avoir vécu pendant dix ans à l’endroit où il trouvera plus tard que les bains d’huile sont des bénédictions sans s’en souvenir, tout va bien, ah, oui, j'oubliais, grâce à un coup de baguette magique à la fin du troisième opus, on va lui effacer la mémoire, c'est tellement plus simple comme ça... R2D2 aurait pu lui en parler d'ailleurs, mais il se concentre sur son grand happening de tout à l’heure, pendant la troisième séquence jeux vidéo, lorsqu’il… s’envolera tout simplement sans coup férir… Dieu du ciel ! L’imagination s’égare….

A un moment, le scénariste a dû mourir sans espoir de remplacement, ils se retrouvent tous dans une arène et plus rien ne pourra avoir de sens... La jolie Natalie essaie de porter une tenue un peu pornographique, elle a même rangé ses macarons du début au vestiaire (oui, parce que, on imagine tous que le goût pour cette coiffure est transmissible par les gênes, ce qui est la seule explication possible…) elle a des bracelets métalliques au-dessus des coudes, c’est troublant… elle aura le droit à un des pires plans du film, dans un char à la Ben-Hur sur fond vert abominablement travaillé puis elle tombera à demi-morte pour se réveiller sans raison à la seconde suivante, c’est très embarrassant…

Enfin, elle s’en sort bien, rien n’égale le plan sur Saroumane qui se sauve en mobylette, un chef d’œuvre du genre…

Et pour la palme de la scène la plus grotesque, merci d’accueillir ce bon Yoda qui affronte le dit Saroumane (pas gâté, il faut l’admettre…) dans un duel au sabre aussi inutile que ridicule, on avait à peine eu le temps de se dire qu’il avait retrouvé une figure normale depuis l’épisode précédent, on voulait saluer Frank Oz, rebondir sur Anthony Daniels, mais là, plus la force, je suis vidé…

C’est tellement insultant en fait, dans toute la deuxième moitié, qu’on ne peut même pas savourer la reposante absence (ou presque) de l’ignoble Jar Jar, rien que pour ça, je me sens obligé de revoir ma note, c’est un crime de gâcher un plaisir pareil…

Et puis surtout, Boba Fett était le personnage secondaire de Star Wars le plus intéressant et de loin, vouloir lui donner plus d’espace n’était pas forcément une mauvaise idée, mais sous des traits pareils, ça frise la provocation et il est des choses qu’il faut savoir ne pas pardonner.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3083 fois
128 apprécient · 19 n'apprécient pas

Autres actions de Torpenn Star Wars : Épisode II - L'Attaque des clones