Nous allons procéder à une maintenance du site ce mercredi de 10h00 à 11h00. Le site sera indisponible pendant ce temps.

I have a bad feeling about this Jar Jar...

Avis sur Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Avatar owimboweh
Critique publiée par le

Allez hop, critiquons.

On est en 1999 (16 ans après le VI) et ce bon vieux George estime que les progrès faits en matières d'effets spéciaux sont maintenant suffisants pour lui permettre de raconter la suite/le début de sa saga.

Cet épisode 1 est l'occasion pour tout fan de SW de voir un tas de choses assez cools/inédites : Obi-Wan jeune, Anakin encore plus jeune, Yoda moins vieux, des Jedis un peu partout, la planète-capitale Coruscant et surtout un des méchants les plus badass de SW : Dark Maul. Bon il y a aussi des trucs moins cools, comme Jar Jar B., qui est surtout là pour amener de plus jeunes fans.

Le film démarre sur des scènes assez sympas puisqu'on découvre Obi-Wan en padawan (rime) et son maître le très classe (et un peu rebelle) Qui-Gon Jinn. C'est l'occasion de montrer qu'à l'époque les Jedis, c'était pas des Mickeys. La mission diplomatique n'est pas très diplomatique et les méchants (qui ont un accent russe ?!) envoient une armée de droides conquérir Naboo... avec un certain Dark Sidious qui tire les ficelles, caché dans son peignoir (hey mec on t'a reconnu direct, arrête).

Les Jedi débarquent avec les troupes et là c'est le drame : Qui-Gon a le malheur de sauver un lapin-canard-chelou... la boulette, il va être obligé de se le coltiner presque tout le film. Bref, parlons vite fait de Jar Jar : il va suivre les héros et être maladroit/chanceux pour faire rire les enfants, voilà.

Les héros quittent Naboo avec la reine/servante/Natalie Portman/Padmé/Amidala/Keira Knightley et doivent s'arrêter sur Tatooine pour réparer leur vaisseau, là ils tombent sur un Dark Vador tout mignon et un tout petit peu blond. Trucs cools : les origines de Anakin / R2-D2 / C-3PO, la course de pods et le mini-combat Dark Maul VS Qui-Gon. Trucs pas cools : ces putains de midi-chloriens, sérieusement, tu fais une prise de sang et tu vois si t'es un patron ou pas ?!

Par contre on n'a pas bien compris cette histoire d'équilibre dans la Force qu'est censé apporter l'élu... y a un problème de déséquilibre ? les Jedis sont en galère face aux Siths ? bref, on le sait déjà : Anakin c'est un futur daron.

La joyeuse bande va ensuite sur Coruscant dire bonjour aux Jedis et aux sénateurs, pour finalement retourner sur Naboo... la diplomatie c'est gentil mais 'faut qu'il y ait un peu de baston quand même.
Truc pas cool du tout : la marionnette horrible de Yoda, qui ressemble juste à un Gremlin qui a la grippe. Truc cool : ils ont refait ça dans l'édition blu-ray, ouf.

Acte final sur Naboo, avec 3 bastons : Droides VS Gungans / Naboo starfighters VS Gros vaisseau (qui controle TOUS les droides du coin, très pratique !) & le plus important : Dark Maul VS Obi & QG (prononcez "kiou-gi").
La bataille au sol n'est pas mémorable, dans le sens où elle se concentre beaucoup sur la chance incroyable de Jar Jar et pas vraiment sur les autres Gungans... dommage.
La bataille spatiale n'est pas mieux : Anakin (qui a genre 9 ans) a aussi un bol monstre en faisant exploser la grosse bouboule de l'intérieur (- encore ?! - ah non mais ça là se passe avant donc là ils ont le droit de mal fabriquer leur truc ! - ah ok).... ce qu'aucun des autres pilotes n'avait pensé à faire, re-dommage.

Gardons le meilleur pour la fin : The duel of fates, un des meilleurs thèmes de John Williams, juste parfait pour ce duel à 3 au sabre-laser. Et ce double-sabre, magnifique !

Au final, on relance la machine Star Wars et c'est surtout Dark Maul qui marque les esprits (en bien) et Jar Jar pour d'autres raisons...
On a aussi hâte de voir la suite des aventures de Obi-Wan & Anakin !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 180 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

owimboweh a ajouté ce film à 4 listes Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Autres actions de owimboweh Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme