Missa a fait gros caca ! Qu'est-ce que c'est qu'ce Binks ?!

Avis sur Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Avatar Altharil
Critique publiée par le

Sachez, tout d'abord, que je suis un grand fan de Star Wars, mais que je serai aussi sans concession dans ma critique d'Episode l : La Menace fantôme, et de ce qu'est devenu Star Wars avec la Prélogie.

Attente et idéalisation.
Je fais partie des dernières générations a avoir connu Star Wars, avant Star Wars. C'est à dire, à avoir connu ce qu'était Star Wars avant les nouveaux épisodes qui commence avec La Menace fantôme.
Les nouvelles générations ne feront certainement plus autant la différentiation, considérant les 6 films comme faisant partie d'un tout, malgré la différence d'âge et de technique entre les deux trilogies. Elles ne pourront plus comprendre ce qu'était l'attente de la prélogie et les espoirs placée dedans.

Avant 1999, il existait une énorme attente parmi la communauté de fans de la première trilogie à éclaircir les points d'ombre de celle-ci et il existait aussi et surtout une idéalisation de ce que devais (et aurait du) être la prélogie.
Cette idéalisation se fonde sur les images mentales que nous avions pu nous faire du passé mythique juste évoqué dans la trilogie originale, mais aussi sur les quelques pistes d'explications que nous a livré Lucas ensuite ou bien encore sur les rares représentations de l'univers étendu qui abordait les années pré Episode IV.
Je me souviens qu'avec l'un de mes amis, on imaginait déjà en 1994 le combat entre Obi-Wan et Anakin et la chute de ce dernier dans un volcan, ou bien, on se représentait à partir des magnifiques peintures de Ralph McQuarrie tout le mysticisme et la grandeur passée des Jedis vivant dans leur temple sur Coruscant...
Cela peut paraître stupide mais nous avions comme bon nombre de fans des images mythiques très fortes de ce passé, ce que ne pourront plus avoir les nouvelles générations de spectateurs.
Mais pourquoi je vous raconte ça et un peu ma life en même temps ?
Parce que pour moi, le plus gros défaut amorcé avec La Menace fantôme c'est une différenciation d'esprit et d'ambiance entre les deux trilogies, et que la représentation de ce passé mythique était bien plus fort dans ma tête et dans celle de nombreux fans que ce qui nous a été livré.
Bref, Episode I fut pour beaucoup une énorme déception, pire une désillusion...

Aspect artistique et numérique.
Cherchons les coupables.
Contrairement à ce que l'on pourrai penser, ce n'est pas le scénario d'Episode I qui me choque le plus (j'y reviendrai ensuite) mais bien le nouvel aspect artistique de la prélogie. Alors certains vont me dire que c'est normal car c'est tourné plus de 15 ans après Le Retour du Jedi...
Non, rien à voir. Ce n'est pas une question de technique, c'est une question d'aspect, de graphisme.
Je n'aime pas vraiment le nouveau look art déco. Que ce soit l'aspect des robots de la fédération ou encore la planète Naboo et ses habitants, je trouve ça un peu fadasse...
Alors que la trilogie initiale avait une identité visuelle très forte et jamais trahie au cours des anciens épisodes, là le design effilé et lumineux des environnement et des personnages ne me plait pas (sauf sur Coruscant que je trouve magnifique et assez proche de ce qu'avait imaginé Ralph McQuarrie. Ici l'aspect art déco fonctionne bien surtout dans l'appartement de Padmé).

Bref, tout ça manque de caractère et de saveur par rapport à ce que l'on a connu et l'univers en devient de suite beaucoup moins magique et à des années lumières de ce que l'on aurait pu imaginer.
L'utilisation des effets spéciaux numériques y est aussi probablement pour quelque chose car leur utilisation enlève beaucoup de charme, donnant l'impression d'évoluer dans un environnement artificiel (Ok c'est le cas mais le but des effet spéciaux numériques n'est'il pas de donner l'illusion de réalisme et de se faire oublier).
Même les nouvelles partitions de John Williams n'ont pas la sensibilité de ce qu'il avait fait avant pour venir sublimer les environnements ou les situations du film (oui même Duel of the Fates)

Pour résumé ce premier point qui est pour moi le fondement de ma critique envers cette nouvelle trilogie je dis:
Bien qu'étant une réussite en 1999 d'un strict point de vue technique, la magie et l'ambiance de la trilogie originale à été grandement altérée, voir perdue, à cause d'un aspect artistique et d'une réalisation (j'y viens) un peu ternes.

(Il y a aussi eu aussi des critiques parmi les fans sur les différences technologiques présentes à l'écran entre les deux trilogies, mais ce n'est pas vraiment pour moi le plus important).

Scénario et mise en scène.
Certains ont trouvé le scénario nul.
Pas moi.
Je pense que le scénario fonctionne sur papier, tout au moins sa trame principale mais gâchée par ce que je viens de dire au dessus et par une réalisation (mise en scène) qui ne vient jamais sublimer ce que l'on nous raconte:

Il n'y a aucune scène lyrique de la portée de la première trilogie alors que pour un fondement mythologique et même cosmogonique cet épisode l'aurait amplement mérité !

Juste pour bien comprendre ce que je raconte, prenez l'exemple d'Episode V et imaginez Episode I s'il avait été réalisé de la même façon (je m'excuse par avance pour l'utilisation abusive du conditionnel)
Imaginez que l'on ai présenté la Force et les Jedi comme sur Dagobah avec Yoda.
Imaginez les Jedi et ce qu'ils auraient pu (du) être, avec beaucoup plus de mysticisme, de mystère autour d'eux et de leurs pouvoirs.
Ici, les Jedi siègent dans une tour sur Coruscant, dans des décors flambants neufs en plastoc, là où il aurait été plus judicieux de faire un décor ancien, en pierre, où l'on ressente le coté ancestral et millénaire de l'Ordre.
Idem sur la découverte d'Anakin. Certes l'enfant est spécial, mais il aurait peut être fallu le montrer plus étrange, dans une ambiance plus sombre. Il aurait fallu dès l'entrée nous exposé la prophétie Jedi, pourquoi pas inscrite sur les parois du temple de Coruscant et créer ainsi un début beaucoup plus mythique et moins politique.

Je vais prendre un autre exemple : Le personnage de Dark Maul (et des Sith en général). Le personnage est bien en soi, mais ses apparitions ne font pas vraiment peur, là où le personnage aurait gagné à être perçu comme une ombre, un prédateur (et à justifier vraiment le titre de ce premier épisode).
A ce stade c'est vraiment un problème de mise en scène, George Lucas fut vraiment un créateur d'univers génial mais jamais il n'a été un grand réalisateur et d'un point de vue de la mise en scène, il n'a pas su remettre en valeur et exploiter à fond les éléments de son scénario.

Je vais pas parler de Jar Jar Binks, car les contrats sur sa tête ont afflué après la sortie de cet épisode mais il n'est qu'un élément de plus qui dévalue cette trilogie par rapport à l'ancienne, avec la présence d'un comique de situation un peu lourdingue pour soit-disant détendre l'atmosphère.

En ce qui concerne le scénar tel qu'il existe, ce qui m'a le plus choqué c'est les explications sur la Force données par Lucas avec ses midi-chloriens. Dans la trilogie initiale, la Force est une énergie mystique que potentiellement chacun peut maîtriser grâce à sa volonté et sa sensibilité (revoyez les explication de Ben Kenobi ou Yoda).
Ici, Lucas introduit un rapport douteux sur les origines de la Force, disant en gros que certains humains sont plus génétiquement disposés à y être sensibles. A vouloir donner un aspect scientifique à la Force, cette dernière y perd beaucoup de son coté spirituel, mystique, alors qu'elle pouvait être à rapprocher de la Foi dans les religions.
(Heureusement Lucas va se rattraper dans l'épisode 3, nous livrant une scène formidable entre Palpatine et Anakin à l'opéra).
Tout comme les explications sur la Force, le concept d'élu (véritable mode en 1999) mêlé à ces explications m'a un peu fait sourire. Pour résumé ma pensée, c'est moins le coté "volonté, force de l'esprit et élévation spirituelle" que le coté "prédestination, déterminisme, privilège divin" qui est mis en avant.
Bref, là aussi, les deux trilogies ne se place pas sur le même plan idéologique.
George a aussi rapproché son oeuvre de la science-fiction. Je ne considère pas Star Wars comme de la S-F mais plus comme de l'Heroic Fantasy et George s'est justement éloigné de tout les concepts mythologiques qu'il avait fort bien utilisé dans sa trilogie originale (Concepts mis en évidence par Joseph Campbell).

Dernier point sur les combats au sabres lasers qui se sont transformés en joyeux ballet russe, là où on avait autrefois des combats viscéraux et où chaque coup était donné dans l'intention de tuer.

Si l'on ne peut malheureusement pas réécrire l'histoire, on ne peut pas non plus en faire abstraction et cet Episode I, premières fondations de la prélogie, place cette dernière, à tout niveau, sur un plan de moins bonne facture que les anciens épisodes.
Cependant, dans l'absolu, Episode I aurait peut-être très bien marché...

Points positifs et conclusion.
Pour conclure, je vais quand même évoqué les choses qui m'ont plus:
D'abord, le personnage de Qui-Gon Jinn est le Jedi le plus crédible de la galaxie. Liam Neeson en fait vraiment un personnage profond et charismatique et son opposition au conseil des Jedi est vraiment intéressante. Le personnage aurait mérité de connaitre son destin tragique dans un épisode ultérieur. Et s'il avait rejoint Palpatine ?
Tiens Palpatine ! Surement mon personnage préféré de cette nouvelle trilogie, je l'adore ! (En 2012, je voterai Palpatine... hum, je déconne)
La relation entre Anakin et sa mère est bien amorcée, ce qui en fera un point très fort lorsqu'ils se retrouverons pour le pire dans l'épisode suivant.
Autre point positif, là où bon nombre de films manque de souffle dans leur deuxième acte, la course de pod est vraiment la scène "point fort" d'Episode I.

Voilà, je viens de revoir, l'intégralité de la prélogie en blu-ray et plus de 10 ans après La Menace fantôme (déjà !), mon point de vue n'a pas changé sur cet épisode qui a quelque peu trahi l'esprit originel de la saga.

Ah oui, j'oubliais, c'est quoi ces pistolets laser qui cris ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 304 fois
Aucun vote pour le moment

Altharil a ajouté ce film à 2 listes Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Autres actions de Altharil Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme