Les échecs parlent !

Avis sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Avatar lyam19
Critique publiée par le

Alors je ne suis pas sorti de la salle déçu après projection de ce "dernier épisode". Je vais donc tenter d'expliquer pourquoi je n'étais pas si déçu, même si tout porte à croire que j'aurais dû l'être.

Tout d'abord, j'attendais bien sûr ce générique emblématique qui aura marqué des générations, avec cette musique de John Williams qui a cette intention de nous embarquer vers quelque chose d'épique dans une galaxie lointaine (très lointaine). Et puis première phrase du mythique texte défilant d'introduction, et là : rire nerveux face à cette première exclamation qui montrait déjà les limites de cet épisode. Donc je cite :

"Les morts parlent!". Donc à la limite de la blague, j'apprends ce retour du méchant ultime sans explication apparente, et dès lors j'avais déjà compris qu'il n'aurait pas d'explication crédible apportée pendant le film

Ce film tente d'apporter des détails à ce qui a été flou durant les épisodes VII et VIII. Bien entendu, dans l'idée, cela laisse place à une restructuration scénaristique, abandonnant certaines trames narratives au profit d'autres, dans le but ultime de satisfaire la fanbase Star Wars qui était extrêmement déçue du huitième opus (et du septième, pour des raisons similaires). On a l'impression de voir, au-delà de la lutte entre la force et son côté obscur, une lutte d'ego entre J.J. Abrams et Rian Johnson, où le premier cité se destinait à pointer du doigt les erreurs du second pour ainsi montrer qu'il est le meilleur. La vérité, c'est que J.J. Abrams ne pourra pas empêcher le naufrage qu'il a participé à causer, même en essayant de nous duper.

La saga Star Wars a utilisé des codes qui ont été identifiés par des générations : le générique (j'en parlais), les transitions entre scènes, la dissociation claire entre méchants et gentils ("if you're not with me, then you're my enemy" de l'épisode III en est certainement l'une des répliques les plus caractéristiques), ces combats épiques qui parfois finissent avec des airs de tragédie, avoir la force avec soi, sans parler du reste. Et j'ai l'impression que J.J. Abrams a repris ces codes, les a balancés dans le film et s'est dit "au moins j'ai ça pour plaire aux fans". Comme s'il s'attribuait un statut de sauveur sans vraiment y croire.

J.J. Abrams fait réapparaître un peu tout le monde, ce que je trouve d'une part inutile, et d'autre part irrespectueux de la trilogie d'origine, c'est un genre d'hommage forcé qui n'en est pas un, dans le sens où le scénario est une catastrophe. Symboliquement, le fait d'avoir tué beaucoup d'anciens et très peu de nouveaux montre cet échec de ne pas être parvenu à réconcilier les fans et ces nouveaux films. Le fait d'avoir également mis de manière abusive des scènes évoquant la trilogie, comme Luke faisant sortir son x-wing de l'eau, étaient totalement forcées. On ne force ni une émotion positive, ni une appréciation positive de cette manière.

Pour conclure, je dois avouer que si ma note est aussi haute, si je n'ai pas été tellement déçu, c'est d'une part parce que mes attentes étaient faibles, et d'autre part parce que j'ai retrouvé ces codes avec plaisir (seul point positif). J'appartiens, comme beaucoup d'entre nous, à une génération qui a grandi avec la prélogie (malgré les débats autour de sa qualité). Avec chaque film Star Wars on retrouve toujours ces codes qui font de cette saga quelque chose d'unique, ce genre de madeleine de Proust. En fait, ce qui est le plus malheureux est finalement de voir que cette fois il n'y a pas de fond, il n'y a pas cet esprit qui était présent dans les anciennes trilogies.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 85 fois
1 apprécie

Autres actions de lyam19 Star Wars : L'Ascension de Skywalker