👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Un projet audio, de nos jours, c'est plus compliqué à vendre qu'une boîte de capotes usagées.

L'intrigue n'est pas très prenante. On se retrouve face à la quête un peu classique, avec un petit retournement de situation. Le format ne permet pas ici de développer quoi que ce soit, c'est bien là le problème : les personnages sont faibles, les péripéties vite expédiées. C'est dommage parce que l'auteur a eu l'intelligence de mettre un objectif principal et des conflits, de quoi structurer le récit, mais tout cela demande du temps, et en 10 minutes il aurait mieux valu viser quelque chose de plus simple, plus sobre, afin d'exploiter les idées correctement. On tombe parfois dans la facilité ou bien l'absurde à cause de répliques importantes tombant comme un cheveu dans la soupe. On trouve trop de personnages aussi, ce qui participe forcément à leur faible exploitation.

Niveau 'scénique', c'est pas horrible, ça s'écoute bien. Certains sons sont un peu cheap, certaines modifications de voix sont trop aiguës et décrédibilisent un peu le projet. Mais le réalisateur parvient à trouver ou à recopier les sons qui font qui font la franchise la franchise. par moment, c'est un peu trop linéaire, ça manque de transition ou d'entremêlement, telle scène commence avec ce son et termine avec un autre il n'y a malheureusement pas de chevauchement qui rendrait le tout bien plus fluide mais aussi moins convenu ; en d'autres termes, ça manque un peu de folie au niveau de ce mixage, ça aurait dû être un peu plus libre. De plus, l'habillage sonore est parfois bien faible, on a l'impression que sans la musique, ce serait cruellement vide.

Toutes les voix ne sont pas convaincantes ; en fait, toutes les voix normales sont assez molles, peu intéressantes, hors-ton. Le Vador fait bien l'affaire. Les autres voix modifiées sont correctes, sans plus.

Bref, c'est pas vraiment mon trip, je n'ai jamais réussi à être intéressé par cette histoire, mais la mise en scène reste correcte.

Fatpooper
3
Écrit par

il y a 4 ans

2 j'aime

6 commentaires

Star Wars: L'Ombre de la Rébellion
Fatpooper
3

Un son dans l'espace

Un projet audio, de nos jours, c'est plus compliqué à vendre qu'une boîte de capotes usagées. L'intrigue n'est pas très prenante. On se retrouve face à la quête un peu classique, avec un petit...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

6

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

98 j'aime

43

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 9 ans

80 j'aime

27