Le réveil en panne de la Force

Avis sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Avatar archibal
Critique publiée par le

Avant la séance je redoutais surtout deux choses, l'édulcoration fréquente chez Disney et le manque de badassitude du méchant. La touche Disney se limite finalement au casting multi-ethnique bon genre et à la promo envahissante mais n'interfère pas vraiment avec le film si ce n'est dans le ressassement stérile de la trilogie originelle. Quant au méchant c'est ce que je redoutais même si on savait que se hisser ne serait-ce qu'à la cheville du tandem maléfique Vador/Palpatine serait plus qu'ardu. La règle d'or avec les personnages masqués c'est justement de ne surtout pas tomber le masque sinon l'aura acquise retombe très vite.

Concernant l'histoire c'est un reboot à peine voilé de l'épisode IV avec nombre de références censées faire passer la pilule aux fans. Etant donné la matière à disposition des scénaristes sans compter tous les scenarii et romans apocryphes sur la suite des événements c'est petit joueur de vouloir s'arc-bouter sur du déjà vu. Cette manoeuvre était peut être destinée à contenter les fans tout en racolant une nouvelle génération d'amateurs avec une recette déjà éprouvée mais c'est assez frustrant de ne pas enrichir la saga. L'itinéraire est pour le moins cynique de films indépendants et anti système devenus les nouvelles poules aux œufs d'or de la plus grosse Major actuelle.

Ce qui m'a le plus manqué c'est l'ambiance épique habituelle qui enrobait l'ensemble d'une aura particulière et notamment la philosophie jedi qui soutenait le volet mystique de l'aventure, du coup les défauts ressortent. Outre la prédiction de l'intrigue certaines facilités scénaristiques frôlent le grotesque, notamment l'acquisition immédiate de la force par l'un des personnages ou encore le deus ex machina de la "faille". Les duels sont particulièrement incohérents par rapport à l'écart de puissance des divers combattants, sans parler des fameux stormtroopers d'élite censés avoir été formés dès l'enfance comme Spartan 117 mais qui se font toujours aussi facilement tuer.

Le casting hétéroclite tire vers le WTF avec des seconds rôles sortis d'un film d'arts martiaux indonésien qui côtoient le respectable Max Von Sydow et des mafieux de série télé. Les nouveaux héros s'en sortent convenablement et c'est presque les anciens qui font tache au milieu et auraient gagnés à partir en même temps que Yoda et consort. Les figures mythiques de la saga brillent en effet par leur absence et malgré le caractère transitoire de ce 7ème opus la relève ne semble pas très assurée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5979 fois
111 apprécient · 10 n'apprécient pas

archibal a ajouté ce film à 5 listes Star Wars : Le Réveil de la Force

Autres actions de archibal Star Wars : Le Réveil de la Force