Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

La force a la gueule de bois

Avis sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Avatar Palplathune
Critique publiée par le

Quand on critique quelque chose qui tient autant de l'affectif que Star Wars, il est bon de dire d'où l'on vient. En l'occurrence, je suis un (relativement) vieux fan de la trilogie originale. Cet univers m'a accompagné depuis des années à travers des jeux de rôles, des jeux vidéos, des livres, des comics et des jeux de cartes. Je fais aussi partie de la minorité qui, malgré ses scories, a aimé la prélogie et tend a défendre la paternité de Lucas sur son univers (cf les théories Gary Kurtziennes très populaires en France).

A partir de là, on comprendra aisément que toute la passation de pouvoir avec Disney et l'annonce des suites subséquentes m'ait laissé perplexe. Et pourtant... Ayant découvert Star Wars a l'époque où le plan annoncé était de faire 9 films, une partie de moi ne pouvait pas s'empêcher d'espérer assister enfin a la concretisation de ce vieux rêve d'enfant. Appliquant ma politique habituelle (pas de BA, pas de lecture promo ou autres infos leakées), je suis allé en salle avec un mélange de scepticisme et d'espoir.

Si l'on omet la triste absence de la fanfare et du logo de la Fox, le debut du film est plutôt bon. Les nouveaux personnages font leurs entrée et chacun se révèle soit attachant (BB8, Rey, Finn) soit suffisamment menaçant et mystérieux (Kylo Ren) pour qu'on croit que le miracle aura à nouveau lieu. Et puis arrive la rencontre avec Han Solo. Et la, patatra. Harrison Ford essaye laborieusement de rejouer son personnage mais les 30 ans qu'il a pris dans la tête rendent la tentative plus triste qu'agréable. Le scénario se met à accumuler les grosses ficelles (Han Solo qui passe par hasard au bon endroit au bon moment, le sabre laser de Luke qui réapparaît là où il faut...) et est incapable de fournir les éléments contextuels nécessaires a la compréhension de l'univers de SW 30 ans après le Retour du Jedi. La fainéantise de l'entreprise scenaristique est définitivement consacrée quand apparait une resucée de l'étoile de la mort dont l'attaque est un mauvais melange d'Un Nouvel Espoir et du Retour du Jedi.
Et puis les mauvais details s'accumulent : Le nouvel Empereur est un pathétique Voldemort Bis, les nouveaux impériaux un décalque sans inspiration du IIIe Reich (ridicule discours surjoué par le general SS du pauvre), Leia est à la ramasse, les différentes planètes ou vaisseaux sont des reprises sans inspiration des anciens... Meme la musique de John Williams est tristement plate (hors la reprise de themes connus).
Alors oui, j'ai eu un petit frisson quand on voit la silhouette de Luke en toute fin de métrage mais le je m'en foutisme avec lequel a été traité l'univers et le scénario bourré d'incohérences me laissent un goût amer. Toute l'entreprise me semble n'avoir été qu'une série de gesticulations hystérique et de poudre aux yeux pour ne rien dire au final.

Si j'en crois les nombreux avis, il semblerait pourtant qu'une majorité des spectateurs apprécient davantage ce SW a la sauce reboot/remake/fan service qu'ils n'avaient aimé la prélogie. Comme quoi, la stratégie de Disney semble payante et tel ce Luke dépassé, ils ne restent plus qu'aux vieux fans de mon genre de s'exiler à l'autre bout de la galaxie pour conserver le souvenir d'un univers tant aimé...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9953 fois
207 apprécient · 9 n'apprécient pas

Palplathune a ajouté ce film à 4 listes Star Wars : Le Réveil de la Force

Autres actions de Palplathune Star Wars : Le Réveil de la Force