Toujours par deux ils vont : l'inculte et le râleur

Avis sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Avatar Aqualudo
Critique publiée par le

Quoi de mieux pour boucler une nouvelle année sur Senscritique que de porter le flanc à la critique, au procès en infamie ? Quoi de plus doux que de risquer une comparution en tribunal d'inquisition pour avoir osé défendre le Star Wars le plus critiqué de la création, faisant passer l'épisode 2 "La crise d'adolescence d'Anakin chez tonton Saroumane" pour un moment de pur génie cinématographique ?
Je n'avais pas songé écrire un petit billet et puis, finalement, en parcourant les critiques, j'ai voulu laisser une trace de ce moment. Une trace virtuelle, certes, mais qu'il sera sympa, ou pas d'ailleurs, de relire lorsque commencera la nouvelle Trilogie. Les critiques des autres ne me font pas changer d'avis ; j'ai conscience qu'il en sera de même pour celle-ci. Je ne vais convaincre personne et, en plus je vais devoir spoaler pour étayer le propos. Il est donc encore temps de quitter cette prose pour celles et ceux qui n'ont pas encore vu le film.

Toujours là ? Bien. En avant pour l'hyperespace !

Commençons par une lapalissade : Disney ne peut pas faire de bon Star Wars. Ce postulat a été partagé par des millions de fan lorsque Lucas a vendu la licence. On peut trouver ceci ridicule ou lumineux, mais c'est un fait. C'est d'ailleurs un élément clé de nombre de critiques : Disney-Marvel c'est pourri, donc la nouvelle trilogie est pourrie. Un sophisme dans l'art de la règle. A titre personnel, lorsque Lucas a vendu la licence, j'ai simplement décidé de lâcher l'affaire. Je suis plus intéressé par l'Univers Etendu, par les jeux videos, KOTOR en tête, par tout ce qui peut nourrir mon imaginaire autour de cet univers que par les films eux-mêmes. Ce sont mes meilleurs moments Star Wars avec le travail de Williams en guise de musique de fond. D'ailleurs le reboot de Lucas était loin, mais alors très loin de mes attentes et j'ai arrêté depuis l'épisode 2 d'espérer quelque chose. Star Wars c'est une franchise déclinée à l'envie, jusqu'à vomir qui doit simplement permettre à des familles de passer un bon moment de cinoche. Star Wars, ce n'est ni sérieux, ni grave. C'est de la pop culture, que j'adore au passage, des moments régressifs. Voir les fans auto-proclamés gardiens du temple d'un mythe qu'il ne faudrait pas toucher, c'est aussi drôle que pathétique. Franchement, je plains ces mortels qui ne vivent que par Star Wars ou, plutôt, ce qu'ils pensent être Star Wars, objet éthéré d'une mythologie du XXè siècle béni des dieux. Star Wars c'est Shakespeare ? C'est Corneille ou Racine ? C'est épopée de Gilgamesh avec des vaisseaux ? Limite ce foutu Dante a copié Lucas pour écrire son poème. On va redescendre sur Terre.

Si je prends à la volée les principales critiques absurdes on a : humour pipi caca qui plagierait Marvel. Oui, il y a de l'humour, oui j'ai ri, donc je dois être débile. Par contre non, ce n'est pas un "Marvel" Certified. Depuis le premier opus il y a de l'humour basique. Dois-je rappeler que le Grand Lucas, l'Eternel l'accueille en son sein, est aussi celui qui nous a donné un humour de haut vol avec Jar-Jar Binks et les "prout" Ou les dialogues ciselés par Desproges de R2D2 ou C3PO ? Autre critique : les personnages, comme Hux, sont manichéen au possible, voir hitlérien. Donc ils n'ont aucune savoir ou crédibilité. C'est vrai que Star Wars, depuis 1977, brille par la profondeur insondable de la psychée des personnages. C'est vrai, le Grand Moff Tarquin est d'une ambiguïté sans équivalent. Un pur personnage qui est méchant mais en fait gentil et complexe car "c'est pas Disney qui l'a créé CQFD". Bien entendu Phasma n'a aucun intérêt ; est-ce le premier personnage sans intérêt ? L'univers en regorge ! Il s'agit de vendre des figurines, ce qui est le business modèle de Lucas depuis le début ! On reproche donc à Disney de faire ... du Lucas ? Poursuivons notre descente aux enfers : dans cet épisode on a un Jedi qui doute des Jedi. Pire, le héros Skywalker est désabusé. Quelle trahison ! Comment oser critiquer les Jedis qui ont été bernés par Palpatine ? Comment oser revenir sur l'échec d'un Ordre qui a propulsé un seigneur Sith de haute volée tout en haut de la pyramide galactique, sous leurs yeux ? Comment oser critiquer un Ordre étriqué, impitoyable, totalement nourri d'un sentiment de supériorité à l'image d'un Mace Windu ? Oui, ces critiques sont fondées. Oui, j'assume apprécier totalement ce Skywalker qui n'a jamais été le plus puissant des Jedis, pétri de doutes, échouant dans sa quête à former une nouvelle génération. Oui, en finir avec les Jedis est pour lui quelque chose qui peut avoir du sens. Qu'avons-nous sinon ; des rebondissement WTF ? Il est clair que Anakin né tout seul tel Jésus, ce n'était pas du tout WTF. Chewie qui sert de potiche ? Dois-je rappeler que Chewie, c'est le chien de Lucas ? Ren qui pique des crises d'ados ? Dois-je rappeler la profondeur d'Anakin dans l'épisode II ? Ou celles de Luke ?? La critique la plus drôle, le meurtre absolu, c'est la mort de Snoke. Tué par Kylo Ren, ce dernier se retrouve sans Maître. Oh les Sith vont par deux, c'est Yoda qui l'a dit. Cette attaque m'a arraché un franc sourire. Pour les incultes de l'univers Star Wars, c'est, en toute simplicité, EXACTEMENT ce qu'à fait Sidious à Plagueis. Une attaque en traitre. L'apprenti tuant le maître. Un des Canons de Star Wars critiqué parce que Disney l'a repris. Pour les créatures toutes mignonnes sans intérêt on parle des Ewoks ? Ou encore ces quelques lignes lues hurlant sur "genre Leia contrôle la Force c'est juste WTF". Lol. Encore un connaisseur ultime de la saga gardien du temple de l'inculture pulp mais désireux de se faire mousser auprès de ses petits camarades estampillés Web 2.0. Le genre de fan de Superman pensant que ce dernier a toujours volé.
Retournons sur Terre. Star Wars c'est de la culture populaire faite pour distraire. Ce sont des vaisseaux, des scenarii rarement géniaux mais efficaces, des répliques devenues cultes AVEC le temps, de l'humour à deux balles et, surtout, une immense machine à fric. Cet épisode VIII c'est un condensé de tout ça. Il y a des failles évidentes mais cette lecture en négatif du meilleur épisode, le V, ces coups de pieds dans la fourmillère, sont salvateurs et intéressants. Ce cher JJ Abrams avait pondu un épisode éthéré, copie conforme d'un épisode IV qu'on ne peut toucher. Et bien Johnson bouscule le mythe et affirme qu'il faut passer à autre chose. Il rappelle que Star Wars ce n'est pas grave. Que c'est du divertissement. Donc il coupe les ponts ; exit Snoke. Exit Phasma. Une rebéllion qui tient dans le Faucon Millenium. Tout à reconstruire. On a fracassé Tatooine, on se débarrasse du passé et on passe à autre chose. La relation Ren et Rey a du potentiel là où Fin confirme son vide. Vide heureusement comblé cette fois-ci par Oscar Isaac. Le virage amorcé par l'épisode VII est accéléré. Et bien tant mieux. Lucas a vendu son bébé, Disney va faire ce pourquoi il a racheté la franchise. Du fric. L'héritage de Lucas après son THX1138. La continuité en somme. Restera à creuser l'origine de ce Premier Ordre (future Trilogie ?? COMICS ??? Série animée ????) et de Snoke pour combler les failles d'un univers qui n'en manque pas.

Star Wars ce n'est pas grave. On se divertit, le temps d'un film on va ailleurs et on pose son cerveau. C'est bien quelque chose de sympa dans notre monde si génial. Et si, en plus, ça peut pousser les gens à se cultiver en étant plus exigeants, c'est très bien. Car pour critiquer, encore faut-il que le niveau culturel dépasse la quête de quelques lignes sur wikipedia. Sans déconner, crier au crime ultime autour de la mort de Snoke sous les coups de Ren, "car toujours par deux ils vont, un maître, un apprenti" fallait quand même oser ^^U. Je conjure juste toutes celles et ceux ayant détesté le reboot Disney d'aller au bout de leur logique : arrêtez de consommer Star Wars, arrêtez d'aller au cinéma car vous continuer à renforcer la Bête. Le moteur c'est le fric : si plus de fric il y a à la clé, fini le massacre que vous maudissez, sera. On peut ne pas aimer ces épisodes Disney, ce n'est pas grave. Souffrez simplement que des gamins de 2017 et leurs vieux pères puissent passer un bon moment sans être qualifiés de débiles. Et quant à la critique, bosser un peu vos arguments, lisez, regardez, renseignez-vous, rélféchissez. Quant à moi je n'attends rien des suites à venir si ce n'est passer un nouveau bon moment en famille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Aqualudo a ajouté ce film à 6 listes Star Wars : Les Derniers Jedi

Autres actions de Aqualudo Star Wars : Les Derniers Jedi