The L.O.S.T. Jedi

Avis sur Star Wars - Les Derniers Jedi

Avatar DragZo
Critique publiée par le

Disons le clairement, ce film est pas terrible. Et honnêtement j’arrive pas à lui en vouloir car il paie tous les choix d’écritures désastreux de son prédécesseur, le tristement célèbre The Force Awaken. Premier défaut qu’il paie, on en a la confirmation via des interviews, SW7 ne savait pas où il allait, et n’avait donc pas prévu d’histoire à long terme. Comme une autre série d’Abrams d’ailleurs : L.O.S.T. Tout comme L.O.S.T., il enchaînait les mystères a révéler pour les films suivants en grand nombre : qui sont les parents de Rey ? Pourquoi a-t-elle été abandonnée ? Pourquoi a-t-elle des super pouvoirs ? Pourquoi intéresse t-elle tant Kylo et Snoke ? Qui est Snoke ? C’est quoi les Chevaliers de Ren ? Comment on en est arrivé à une situation géo-politique avec une République, une Résistance et un Premier Ordre ? Pourquoi Luke s’est-il barré ? Pourquoi Kylo a t-il sombré dans le côté obscure ? C’est quoi la formation que doit connaître Kylo Ren à la fin du 7 ? C’est quoi les visions de Rey quand elle touche le sabre ?… Pour rappel, à la fin de l’épisode 4 il n’y avait aucune question en suspens, et à la fin de l’épisode 1 les quelques rares (pourquoi les Sith sont-ils de retours, et c’est quoi cette histoire d’Elu) étaient d’une part peu nombreuses, et d’autre part George Lucas savait dès le début quand et comment il y répondrait. Là trop de question à répondre convenablement en deux heures c’est énorme, du coup comme dans L.O.S.T. certaines questions passent à la trappe et d’autres ont des explications pas géniales, voire bancales.

Autre défaut qui font que la base était gangrénée : y’avait trop de personnages qui demandaient à avoir une suite. A la fin de l’épisode 4 il restait à imaginer une suite pour 3 héros (Luke, Leila, Han) 3 sideckick (Chewbacca, Z6PO, R2D2) et 1 méchant (Dark Vador). Soit 7 personnages. A la fin de TFA on a 5 héros à suivre (Rey, Finn, Luke, Poe, Leila), 4 sideckick (C3PO, R2D2, Chewbacca, BB8) et 4 méchants à suivre (Kylo, Snoke, Ux et Phasma). Soit 13 personnages à qui trouver une suite intéressante en deux heures, soit le double d’avant. Évidemment que du coup certains, comme Snoke ou Phasma, ne connaissent pas de suite satisfaisante en deux heures. Parce que comme dans L.O.S.T. ces perso ont été créés sont savoir où ils allaient, et on peut pas traiter tout le monde.

Éloignons nous du problème de L.O.S.T. pour nous diriger vers les problèmes de scénario : pas mal de gens l’ont remarqués, The Last Jedi est un Remake caché de The Empire Strike Back. En même temps The Force Awaken le poussait déjà largement dans cette situation, incluant le début Empire Strike back dans son scenar (la base rebelle qui vient d’être découverte, Rey/Luke qui part en apprentissage chez Luke/Yoda…) mais c’est vrai que Ryan Johnson aurait pu essayer de partir dans une autre direction. Alors certes il trompe son spectateur, en jouant sur les codes de Star Wars pour mieux le surprendre sur le court terme, mais au final il finit toujours par retomber sur ses rails, ce qui est dommage. Surtout la situation n’a pas évolué dans tout ce film : le Premier Ordre est toujours aussi fort, la Rébellion s’est affaiblie mais de façon à peine perceptible (ou alors ils étaient déjà ultra faibles dès le départ) le personnage de Rey n’a pas évolué (elle maîtrisait déjà la force avant…) Les seuls perso qui évoluent un peu sont Luke et Kylo, et encore pas de façon énorme. A cela on rajoute un scenar tout aussi incohérent, un univers tout aussi mal développé, et on retombe en plein dans certains défauts de The Force Awaken.

Mais pour moi, le plus gros problème de cette postlogie, c’est le thème. C’est quoi la thème de la trilogie originale ? Une guerre pour faire chuter une dictature, doublée d’une intrigue de Jedi inspiré par les plus grands films japonais de Samouraï. Quel est le thème de la prélogie ? Comment une République peut sombrer légalement dans la pire des dictature. Quel est le thème de la postlogie ? Comment faire un Star Wars. La réponse de The Force Awakens était qu’il faut faire revivre l’histoire en rappelant les films que le publique a aimé, et la réponse de The Last Jedi est explicite : il faut faire table rase du passé. C’est nul comme thème. Moi je m’en fou de comment on fait un bon Star Wars, ça c’est une réflexion que vous devez avoir en amont, ce doit pas être le sujet du film. Au lieu de vous poser la question sur ce qu’est un bon Star Wars, faites un bon Star Wars ! Et le problème c’est que les deux films sont uniquement axés sur ces thèmes méta : pourquoi Kylo Ren vénère t-il Dark Vador ? Juste parce que c’est un méchant iconique du cinéma, mais c’est comme si chez nous le super vilain voulait se montrer à la hauteur du second de l’Empereur d’il y a des décennies, Himmler. Vous trouverez ça crédible l’histoire d’un gamin fan d’Himmler ? Moi pas. Pareil pour Rey : Rian Johnson a dit en interview que si ses parents étaient personnes, c’était parce que c’était le plus dur à entendre pour elle, de savoir qu’en fait elle est pas la fille de Luke/Obi-Wan/Palpatine/JarJarBinks. Mais si c’est ça qui lui fait mal, alors là encore c’est totalement méta : imaginez, vous êtes orphelins, et un jour on vient vous dire « hey, tes parents étaient des types normaux, et non tu n’es pas la fille du Général De Gaulle et de la Reine d’Angleterre ». Bah vous trouverez ça normal, si vous êtes normalement constitués. C’est pas Rey que cette révélation doit affecter, mais les fans qui se sont fait trouer. Rey elle doit s’en foutre, car jamais elle aurait dû imaginé être la fille d’un héros de la trilogie originale.

Et ce point de vu méta se retrouve partout. Si Kylo brise son casque c’est uniquement pour dire « ah ah ah vous les fans vous l’avez trouvés ridicule ». Si Rey fait une fixette sur Han Solo en le prenant pour son père après deux heures en sa compagnie c’est uniquement parce que le publique aime Han Solo. Les persos de la posologie sont nuls, plats, parce que ce ne sont pas des personnages : c’est juste le reflet de ce que le spectateur attend d’eux d’un point de vu méta.

Quand Star Wars arrêtera de faire des films méta et se remettra enfin à faire des vrais films, alors là peut être on retrouvera du bon Star Wars. Mais avec Abrams comme réalisateur du SW9, et un prochain spin off qui vend pas du rêve, j’ai pas trop d’espoirs sur le court terme.

Heureusement, quand on y réfléchis pas trop, le film se suit de façon bien sympathique. Mais quand on y réfléchis après…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 381 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de DragZo Star Wars - Les Derniers Jedi