Un film de SF passable, un mauvais SW

Avis sur Star Wars - Les Derniers Jedi

Avatar Sonicvic
Critique publiée par le

Deux ans après un SW7 efficace mais timoré, et un an après un Rogue One plein de bonnes idées mais se noyant dans le fan-service facile, notre souris préférée (ou pas) nous présente le dernier opus de la série qui a fait rêver petits et grands depuis 40 ans : Star Wars 8, les derniers Jedis.

Tout d'abord, je tiens à préciser le titre de cette chronique : si SW8 est un Star Wars relativement mauvais, il n'égale à aucun moment le 1 et le 2, qui restent encore aujourd'hui d'énormes nanars qui pourraient presque me faire rire s'ils ne faisaient pas partie d'une série aussi culte.

On va donc y aller point par point : les défauts du film, suivis des qualités, et une petite conclusion pour la route. Alors, enfourchez votre plus beau renard des glaces, et suivez-moi !
(nombreux spoilers à prévoir, rendez-vous dans la conclusion si vous ne voulez pas être divulgâchés)

La menace Fantômette

Le film peut se décomposer en deux parties, à la manière de SW5 : la première partie concerne la formation de Rey auprès de Luke telle que teasée à la fin du 7, la seconde nous montre une Résistance bien en peine, poursuivie par un vaisseau du Premier Ordre.
Si ce deuxième arc narratif n'est pas dénué d'intérêt, c'est évidemment le premier qui intéresse le plus les fans. Enfin, on revoit Luke et on l'entend parler ! C'est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la formation de Ben Solo et son basculement du côté obscur...
Mais quand je dis "un peu", c'est vraiment "un peu" hein. La plupart des informations nous avaient déjà été données dans le 7, et ici on apprend surtout que Luke a hésité à l'assassiner afin d'éviter que Ben ne rejoigne Snoke. Au final il ne l'a pas fait, mais trop tard, Ben n'avait plus confiance en son maître et a tout saccagé.

Luke passera d'ailleurs la plupart du film à se morfondre de cette erreur. Et je dois avouer que ça le rend assez désagréable à suivre puisqu'à chaque fois qu'il fait un pas en avant (en enseignant les rudiments de la Force à Rey par exemple), il fait aussitôt marche arrière, de peur que la situation ne devienne incontrôlable.

Pendant ce temps, Leia est aspirée dans le vide spatial et tombe dans le coma. Heureusement, elle revient dans son vaisseau par la seule Force de sa volonté.
Moi je l'aurais laissée crever, ça aurait permis de rendre cohérente sa future absence dans le 9 et ça m'aurait évité de me crever les yeux devant ce grand moment WTF, mais on fait avec ce qu'on a.

Du coup, Finn (qui est resté dans le coma moins de 3 secondes, désamorçant ainsi toute la tension du septième film) tente un truc avec sa nouvelle copine chinoise pour désamorcer les radars du Premier Ordre, à l'aide d'un mercenaire vachement moins sympa (et moustachu) que ce bon vieux Lando. Cette petite excursion permettra à BB-8 de piloter un AT-AT (parce que pourquoi pas) et à Phasma de faire un come-back raté.
C'est quand même pas de chance qu'un personnage aussi prometteur dans les bandes annonces soit à ce point ridiculisé dans les films. Vous me direz, le ridicule n'a jamais empêché à Boba Fett et Dark Maul de devenir ultra-populaires, mais la pauvre Phasma n'a même pas droit à un peu d'amour de la part des fans.

Pendant ce temps, on apprend que les parents de Rey...sont de simples mineurs qui sont morts. Niveau désamorçage de tension, le film se pose bien.
Visiblement déçue par ce manque d'inspiration des scénaristes, Rey retourne aider la Résistance, laissant Luke passer en mode autodafé avec le soutien de Yoda.

La bataille finale commence sur une planète de sel qui devient rouge quand on marche dessus.
Alors, je ne suis pas physicien, mais j'aimerais juste savoir si ce truc est possible IRL (parce que c'est quand même bien sympa à l'écran). Donc si un expert en sel (habitant de Guérande ou joueur d'Overwatch) passe dans le coin, merci de me dire si ce genre de sel existe sur Terre. Merci.
Au cours de cette bataille donc, Luke apparaît grâce à la magie de Force-Skype, un concept lui permettant de projeter un hologramme de lui plus vrai que nature à des milliards de kilomètres de distance. Mélenchon pourrait s'en inspirer pour ses prochains meetings, ça a l'air drôlement pratique.

Kylo Ren tombe dans le panneau et l'affronte, laissant le temps aux 10 membres de la Résistance encore en vie de monter dans le Millénium Condor de Chique-Tabac et de se barrer.
Et puisque tout cet exercice n'est plus de son âge, Luke meurt d'un arrêt cardiaque. Je vous l'avais dit que le film désamorçait lui-même toute la tension !

Ce petit résumé reprend donc tout ce qui m'a déçu dans le film : des incohérences, de la tension mal gérée et des questions qui n'ont quasiment pas été résolues (il vient d'où Snoke ? ils sont où les autres Chevaliers de Rey ?). Luke est définitivement le grand perdant du film, lui autrefois si candide et joyeux est devenu pleutre et dépressif, et accessoirement mort.
J'ajouterai également une poignée de blagues assez malaisantes. Je pense en particulier au tout premier dialogue du film (entre Poe et le Rouquemoute) qui est très drôle dans l'absolu mais qui dure beaucoup trop longtemps.

On peut aussi reprocher au film le fait qu'il ne s'y passe globalement rien. Certes, deux personnages majeurs sont morts, mais à côté de ça le Premier Ordre se porte encore très bien, Rey n'a quasiment rien appris auprès de Luke, et je suis prêt à parier que la Résistance exsangue sera plus fringante que jamais au début du 9 (en même temps, quelle idée de confier 3 suites à 3 réals différents sans ligne directrice ? d'ailleurs heureusement que le tâcheron qui a fait Jurassic World a été écarté du 9).
Enfin, on pourra au moins ne pas lui reprocher de faire dans le fan-service à outrance, contrairement aux deux films Disney précédents.

Tout le reste est-il à jeter ? Pas tout à fait...

L'attaque des Porgs

Si Luke est le grand perdant du film, Poe a bel et bien gagné ses lettres de noblesses dans ce SW8. En retrait dans le 7, ici on le voit bien plus souvent en action, que ce soit en pilotant son vaisseau dans des opérations suicidaires ou en élaborant des tactiques osées sans l'aval de ses supérieurs.
Mais ce n'est pas la seule réussite du film. En fait, j'ai trouvé que quasiment tous les personnages étaient tirés vers le haut. Que ce soit Leia (en dehors de son moment WTF) qui tire sur Poe pour le calmer, Finn qui apprend à cerner les vices de la société grâce à Rose (sa copine chinoise), et bien évidemment Kylo Ren...

Parce que oui, le moment marquant du film est pour moi la mort de Snoke, amenant à l'avènement de Kylo Ren dans la hiérarchie du Premier Ordre. Non seulement, c'est une grosse surprise (qui s'attendait à ce que l'antagoniste principal soit tué avant la fin de la trilogie ?), mais en plus cela devrait permettre de faire grandir Ren et de le rendre moins impulsif et plus stratège dans la suite, lui donnant ainsi un rôle de méchant imposant, qu'il convoite depuis l'épisode 7. Mais ça, seul le futur le dira.
D'ailleurs, l'assassinat de Snoke était vraiment excellent. Contrairement à Rey, Kylo Ren savait qu'on ne pouvait pas vaincre le Suprême Leader par la force brute et que seule la ruse pouvait marcher. Son plan était certes simple, mais l'excès de confiance de Snoke a causé sa perte, et j'aime ce genre d'archétypes.

Autre moment de bravoure, le "duel de Force" entre Ren et Rey pour s'emparer du sabre de Luke. C'est tout con, mais ça montre bien que Kylo Ren a pris conscience du potentiel de son adversaire et ne la sous-estimera plus.
Et dans la famille "bonnes idées", je rajoute le suicide de la hipster aux cheveux mauves. On n'avait encore jamais vu un vaisseau être utilisé comme kamikaze dans l'univers Star Wars, et force est de constater qu'à vitesse supra-luminique, c'est très classe. D'autant que la mise en scène, toute en silence, aide à prendre conscience de la violence du choc.

Et, même si c'est plutôt à mettre au compte de l'épisode 7, c'est toujours un bonheur d'entendre le mélodieux thème de Rey.
Sinon, ai-je mentionné que les Porgs étaient choupinous ? Et heureusement, moins surexploité que ce qu'on aurait pu craindre.

Un ancien espoir

Si le film est globalement correct et qu'il propose de bonnes scènes d'action/baston (malheureusement un peu courtes) ainsi que de bonnes stratégies de guerre, on ne peut que regretter le manque de réponses aux questions posées par l'épisode 7 et le traitement du personnage de Luke.
Néanmoins, je suis curieux de voir ce que donnera l'épisode 9 avec ce nouveau grand méchant. En l'état, je considère tout de même cet épisode 8 comme inférieur au 7 et à Rogue One.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 287 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Sonicvic a ajouté ce film à 1 liste Star Wars - Les Derniers Jedi

Autres actions de Sonicvic Star Wars - Les Derniers Jedi