👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

SPOILER

'The Force Awakens' était décevant, 'The Last Jedi' est carrément honteux.

Après un épisode 8 reprenant lamentablement la trame du premier 'Star Wars', 'The Last Jedi' confirme encore une fois qu'aucune nouvelle idée ne naîtra dans cette troisième trilogie. On y retrouve tous les passages clés des épisodes précédents, tels que la résistance fuyant de base secrète en base secrète, une attaque de TB-TT sur une planète quasi glaciaire, une initiation Jedi en environnement isolé, ou encore une confrontation entre l'Empereur, son apprenti et l'héroïne. C'est franchement ennuyant, mais d'autant plus frustrant que le film considère lui-même un instant faire table rase, abandonner tout ses personnages et offrir quelque chose de neuf. L'idée est évidemment très vite abandonnée et on retrouve un récit manichéen sans intérêt en deuxième partie.

Certes Rian Johnson tente quelques ruptures de style, mais c'est encore plus raté que le reste : l'humour raz des pâquerettes n'est vraiment pas approprié (Luke en est affligeant), les retournements de situation sont tout à fait burlesques (la mort de Snoke, Leia dans l'espace) et on se fiche éperdument des codex Jedi (surtout à ce stade du récit). Il y a de bonnes intentions dans la révélation sur l'identité des parents de Rey ou le plan de secours avorté (impliquant un Benicio Del Toro charismatique), mais c'est déjà trop tard pour réveiller la flamme chez le spectateur.

Quelques passages très graphiques évitent le désastre complet : les TB-TT nouvelle génération devant un soleil couchant, les traînés rougeâtres sur la planète saline, et surtout le combat au sabre laser avec la garde Snoke. Non seulement l'affrontement est bien chorégraphié, les couleurs sont superbes, mais le passage laisse apercevoir une tournure sympathique et excitante au récit (malheureusement en vain).

En dehors de ça, la bande-originale est insipide et les acteurs ne parviennent pas toujours à convaincre.

Kroakkroqgar
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2017 et Les meilleurs films de l'univers Star Wars

il y a 3 ans

Star Wars - Les Derniers Jedi
Cyprien_Caddeo
4

Comment faire n'importe quoi avec Star Wars, par Disney.

Voilà, pour la première fois de ma vie, je me suis fait salement chier devant un Star Wars, j'ai levé les yeux au ciel, grommelé pendant toute la séance, et détesté un film de la saga. Je suis à deux...

Lire la critique

il y a 4 ans

304 j'aime

70

Star Wars - Les Derniers Jedi
Plug_In_Papa
7

Naguère des étoiles

Cela fait quarante ans que La guerre des étoiles est sorti, un film qui a tout changé et qui a marqué et accompagné des générations de spectateurs. Même si Les dents de la mer avait déjà bien ouvert...

Lire la critique

il y a 4 ans

293 j'aime

46

Star Wars - Les Derniers Jedi
Gand-Alf
8

Les vieilles choses doivent mourir.

S'attaquer à une institution comme celle que représente Star Wars, c'est comme inviter à danser la plus jolie des CM2 alors que tu n'es qu'en CE1. Qu'elles que soient ta bonne volonté, ta stratégie...

Lire la critique

il y a 4 ans

200 j'aime

54

La La Land
Kroakkroqgar
4
La La Land

Critique de La La Land par Kroakkroqgar

Difficile de dissocier 'La La Land' de sa couverture médiatique : plébiscité par les médias et triomphe absolu aux Golden Globes, la comédie musicale surfe sur la vague qu'elle a cherché à provoquer...

Lire la critique

il y a 5 ans

36 j'aime

3

Persona
Kroakkroqgar
4
Persona

Critique de Persona par Kroakkroqgar

Que le propos d’une œuvre ne soit pas tout à fait limpide pour le spectateur permet d’ouvrir la réflexion. En revanche, que les clefs de la compréhension du récit correspondent à des principes...

Lire la critique

il y a 8 ans

33 j'aime

5

Sonatine - Mélodie mortelle
Kroakkroqgar
5

Critique de Sonatine - Mélodie mortelle par Kroakkroqgar

A la manière des imperturbable yakuzas que le film met en scène, ‘Sonatine’ m’a laissée de marbre. D’une part, la narration n’est pas claire. On a du mal à saisir les tenants et aboutissants de la...

Lire la critique

il y a 8 ans

27 j'aime

3