"Jedi" oui à Star Wars VIII !!

Avis sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Avatar L_Otaku_Sensei
Critique publiée par le

Ah là là, critiquer un Star Wars...dur dure ! Même un nouveau c'est jamais chose facile. S'attaquer à un tel monument requiert vraiment une grande maîtrise de la Force (que je prétend absolument pas avoir ^^) tant l'héritage de la saga fondatrice du genre, THE Space Opéra, est légendaire, colossal, mythique, une légende qui dure depuis 40 ans, 4 générations, de maîtres Jedi fanatiques aux jeunes padawans encore sur les bancs de l'école primaire jouant aux legos, conquit par l'attractivité de la mythique avec un grand M, galaxie lointaine, très lointaine !!!
Du haut de mes 20 années, je ne suis qu'un jeune padawan, qu'une étoile dans la voix lactée parmi des milliers, un simple fan de Star Wars parmi toute une galaxie de grands grands fan !
Je ne me suis jamais considéré comme un cinéphile, et je n'en suis peut être pas un en fin de compte mais moi, les Star Wars, je les aime tous, la trilogie originale (1977-1983), comme la prélogie (1999-2005) !
Et lorsqu'il y a 2 ans, le 16 Décembre 2015, je me suis rué dans les salles obscures aux côtés des centaines de milliers d'impatients pour voir LE Grand Retour de Star Wars avec "Le Réveil de la Force"....ce fut juste un énorme WAOUW avec la bouche ouverte, des étoiles pleins les yeux, le souffle coupé...en applaudissant à tout rompre dès l'apparition du générique final (et toute la salle avec moi) ! Je venais de prendre une sacrée météorite dans la face, je n'avais pas prit une claque comme ça depuis "Avatar" et sa 3D révolutionnaire en 2009 !! Star Wars VII m'avais soufflé comme rarement le 7è Art m'avait soufflé !
"Le Réveil de la Force" ayant rapporté la somme historique de 2 milliards 67 millions de dollars a box office international (et un carton à 10,5 millions d'entrées en France), battant "Jurassic World" et ses 1,6 milliards pour devenir le 3è film a passer la barre des 2 milliards après "Titanic" (1997) et "Avatar" (2009), la contre attaque de l'Empire Disney s'était avéré payante bien au delà de toute attente, à partir de là...il était évident que le 8ème opus allait arriver !
9ème film de la saga (en comptant le spin off "Rogue One" de Gareth Edward sorti l'an dernier) et 2ème opus de la troisième trilogie (2015-2019) réalisé par Rian Johnson, encore peu connu à Hollywood, a qui l'on doit le film de SF Traque, Mafia-retour dans le temps avec Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt et Emily Blunt sorti en 2012, "Star Wars VIII: Les derniers Jedi" nous ré-entraîne dans la "galaxie lointaine, très lointaine...". L'histoire prend place tout juste après les événements du "Réveil de la Force".

Après avoir réussi à détruire la base "Starkiller" du Premier Ordre grâce à l'intervention de l'équipe du Faucon Millénium, le reste de l'armée des Rebelles menée par Leia, tente de fuir la flotte impériale du Premier Ordre. Débute alors une longue et terrible lutte dans la galaxie tandis que Rey,rendue sur la planète Ahch-To ou s'était exilé Luke Skyalker, tente de convaincre celui ci de reprendre part au conflit et de lui apprendre la maîtrise de la Force. Enfin, de son côté, Finn, accompagné de sa nouvelle équipière, Rose, cherche un moyen de s'infiltrer en douce pour mener à bien le plan de Poe et laisser une chance à la résistance de fuir.
L'heure est venu de lever le voile sur de sombres vérités trop longtemps enfouis.
Et si la réponse se trouvait dans le Passé ? Pourquoi Luke a -t-il si peur du côté obscure et du Premier Ordre ? Rey réussira-t-elle à convaincre le fils d'Anakin Skywalker de reprendre la lutte et à percer le mystère autour de cette connexion mentale entre elle et Kylo Ren ? Et si le véritable ennemi n'était pas Ben Solo ?
Dans cette guerre ou la frontière n'est plus très sure entre la Lumière et le côté Obscur de la Force, où l'espoir côtoie le désespoir...le sort de l'univers est plus incertain que jamais !!

Verdict : Personnellement, je n'ai jamais compris les mauvaises critiques envers Star Wars 7 qui à mes yeux était d'un niveau d'epicness rarement atteint dans un SW et qui (j'ose et assume le dire !) pour moi faisait facilement jeu égal avec "l'Empire contre attaque" (1980), arrivant à mélanger d'une manière très pertinente traditions et modernité visuelle/"blockbusteresque". Il me semble d'ailleurs que les gens critiquant SW7 n'aient pas comprit que l'objectif était là justement ! Tout comme JJ.Abrams l'avait exercer avec "Super 8" en 2011 qui était un melting pot hommage moderne de

"E-T" (1982) et "Les Goonies" (1985), Star Wars 7 avait justement pour objectif de faire du neuf avec de l'ancien. Et perso, moi, j'ai totalement adhéré au style de JJ !
Inutile de dire combien ma hype envers Star Wars 8 était astronomique (ni plus ni moins que ma plus grosse attente ciné de 2017 avec "Pirates des Caraïbes 5", "Coco" et "Les Gardiens de la Galaxie 2"), et même si en une semaine, le film semble avoir été emporté dans un trou noir de mauvaises critiques féroces, en RIEN mon impatience n'a été entachée !
Ayant adoré le 7ème, sur-kiffer autant celui là aurait été un vrai miracle; jouons là carte sur table, Star Wars 8 est à mes yeux un peu moins réussi que le précédent (une surprise pour moi car jusqu'à présent, dans chaque trilogie, mon préféré était l'opus central ^^) mais est -il pour autant LA "Trahison" comme le clament les internautes au point de vouloir une pétition pour l'exclure de la chronologie ??? Euh....N-O-N, DU TOUT !!
"Les Derniers Jedi" est un très bon Star Wars, valant largement "La Menace fantôme" (1999) ou "Rogue One" (2016) pour moi !
Si on pouvait reprocher à Star Wars 7 de ne pas spécialement prendre de risques dans le scénario, de copier sur l'épisode IV, ce huitième volet lui, offre pas mal de sang neuf à la saga Star Wars !
Le scénario des "Derniers Jedi" est solide, creusé, il prend des risques. Rian Johnson rompt pas mal avec le style d'Abrams qui se voulait familial, coloré, varié, respirant l'aventure et l'exploration, pour installer une ambiance de guerre (une transposition réussie de la 1ère et 2è GM) majoritairement dominé de rouge et de noir, et une atmosphère sombre, sérieuse, nettement plus noire, tragique, dramatique, prenante, en abordant lourdement le thème du Sacrifice, le changement de ton est assez brutal, surtout que le film s'ouvre

directement sur une bataille spatiale explosive avec un assaut de la flotte du premier Ordre contre les Rebelles (l'utilisation des bombardiers peut faire un lien avec Pearl Harbor p'têtre bien ^^)

mais la prise de risque paye ! Cette rupture rend vraiment le visionnage captivant de bout en bout. Pendant 2h32 (on avait jamais eu Star Wars aussi long), Johnson nous embarque dans une véritable course contre la montre faîte de révélations des plus imprévisibles ! Le film est long et parfois certaines séquences s'avèrent beaucoup traîner en longueur pas toujours pour des raisons compréhensibles,

genre tout l'arc sur l'île entre Rey et Luke, un peu rallongé avec notamment le plongeons de Rey dans la grotte marine ténébreuse avec une effet de miroir qui la multiplie en 100.. x...pourquoi ??

Devant Star Wars 8, à chaque fois, Rian Johnson il nous fait signe, il attire notre regard et nous dit "coucou regardez dans cette direction, je vais faire ça" et au dernier moment BAM ! Coup de sabre laser dans la face, il nous coupe l'herbe sous le pied, on ne voit rien venir !!

Genre dès le début, le coup de Luke qui balance son sabre laser à la flotte directe (RIP le respect xD) ou plus sérieusement...Kylo qui va jusqu'à se retourner contre le Suprême Leader et le tuer (une bonne chose, on aura pas un Palpatine bis ^^)...mais srx, qui l'a vu venir ??!!

On ressent sans cesse les frissons qui nous parcours le corps le temps du visionnage tant la tension et les enjeux ont du poids.
Rian multiplie les arcs mais sans se perdre dans le cosmos, tous les arcs sont très bien imbriqués les uns dans les autres

(l'arc Luke/Rey sur l'île, paysage océanique et phographie très bonne, faisant un peu décor Celtique, l'arc Finn/Rose sur la planète Casino Canto Bight, un petit clin d'oeil sympa aux films "Ocean" de Soderberg d'ailleurs^^, la résistance des rebelles),

c'est justement l'imbrication des arcs sur chaque front les uns dans les autres qui donne du rythme et une intensité croissante tout du long.
Tout en s'inspirant à droite à gauche de "l'Empire contre attaque",

l'entraînement de Rey par Luke rappel celui de Luke par Yoda (même si c'est loin d'être le même rapport car celui de l'épisode V laissait une place à l'humour là ou dans le VIII, le ton est 100% sérieux) ou encore l'attaque des TB-TT à la fin qui rappel la bataille du début du V dans la neige.

"Le retour du Jedi" ou encore "l'Attaque des Clones", "Les derniers Jedi" arrive à se démarquer et à trouver son propre style, sa propre personnalité pour pencher à la fois du côté Aventure/exploration de planète pleine d'alien aussi bizzaroïdes les uns que les autres, et film de guerre plus proche de "Rogue One".
Cette fois, et c'est sans doute là le plus gros point fort du film, LA rupture total avec tout Star Wars en général, c'est que Rian Johnson ose proposer, aller au delà de ce que jamais, ni Georges Lucas ni personne n'avait fait...en brisant toute logique manichéiste de la Force ! SW8 va nettement plus loin que la simple dualité Lumière/Côté Obscure; le sabre laser n'est plus bleu/plus rouge mais un nuancé de violet-pourpre ! Les cartes sont toutes redistribuées, plus de côté obscure sans lumière, de lumière sans côté obscure...mais un tout gris très complexe boostant l'intérêt des conflits psychologiques des personnages...et rien que pour ça, chapeau Rian, t'as géré !
Car en fait, à bien y regarder, "Les Derniers Jedi"....c'est plus un cinéma de Personnage qu'un ciné d'intrigue; car là ou dans "Le Réveil de la Force", les persos avaient plus un rôle fonctionnel pour l'avancement de l'intrigue, Star Wars 8 lui, laisse d'avantage de place à la psychologie des personnages, celle ci devient véritablement le moteur narratif du récit. Et tous ces conflits sont parfaitement retranscrits par les mouvements de caméra, champs vs champs, cut, montage et musique extradiégétique crescendo/decrescendo...la Force se ressent dans les plans...elle EST au service de la caméra de Rian Johnson.
Plus que jamais les personnages sont perdus, déboussolés, troublés, ne sachant pas ou est la vérité, ou est leur place, qui suivre (?). Leur développement est complet, aussi bien au niveau des conflits de valeurs, psychologique d'ordre interne et également externes. Rey est ici perturbée, toujours à la recherche d'une figure paternelle pour combler un vide (c'est presque Freudien en fait ^^), et pour Kylo, Rian Johnson tord le coup ici à toutes les mauvaises critiques disant de lui qu'il n'est qu'un "Drak Vador bis" d'une manière que j'ai bien apprécier :

il le fait en passant par les paroles du Supreme Leader à travers le film, disant de lui qu'il n'est qu'un "gamin avec un masque"

ensuite, définitivement le personnage,

en détruisant son masque

met "violemment" un terme à tous les préjugés, il est Kylo Ren et non plus Dark Vador. Adam Driver a vraiment mûri en tant qu'acteur et appris à développer son jeu d'acteur; après "Paterson" (2016), "Silence" de Scorsese (2017) et un p'tit casse dans le milieu de courses automobiles chez Soderberg avec "Logan Lucky". On sent vraiment à travers les décors, l'état d'esprit des Personnages,

Rey est libérée, dans la lumière car à l'aire libre, à la lumière du jour, tandis que Kylo est prisonnier, enfermé dans les couloirs étroits des vaisseaux, dans la salle du Supreme Leader dont le rouge renvoi à toutes les pulsions de haines et de violence extériorisées.

Certains personnages comme Poe trouvent cette fois meilleure utilité là ou ils n'étaient que très peu utilisés dans l'opus précédent (du mal à reconnaître le dieu mutant d'X-Men "Apocalypse" quand même ^^),

et la discussion téléphonique entre lui et le lieutenant Hux au début m'a tué XD !

Bien évidemment on sera extrêmement ému par le sourire de Carrie Fisher que l'on contemple pour la dernière fois, RIP Leia (T_T).
Bon, je pense que j'en ai déjà trèèèèèèès largement assez dit, au final, "Star Wars VIII : les derniers Jedi" est une très bonne suite au "Réveil de la Force", la troisième trilogie continue sur son excellente lancée, plus sombre, plu imprévisible, en rouge et noir, le film offre quelque chose de véritablement différent des Star Wars des années 70-80 et de vraiment payant. Pas forcément un Star Wars dont on se souviendra mais un vent de modernité !!!
Perso, "jedi" oui à Star Wars 8 et j'espère que l'épisode IX prévu pour 2019, qui marquera le retour de JJ Abrams conclura de la meilleure manière cette trilogie qui n'a rien à envier aux deux autres !
D'ici là on aura "Solo: a Star Wars Story" l'année prochaine et surtout, on reverra Rian aux commandes d'autres opus puisqu'une 4ème trilogie est d'ors et déjà dans les tiroirs de Disney-LucasFilm.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 878 fois
42 apprécient · 6 n'apprécient pas

L_Otaku_Sensei a ajouté ce film à 9 listes Star Wars : Les Derniers Jedi

Autres actions de L_Otaku_Sensei Star Wars : Les Derniers Jedi