Star Mania

Avis sur Stardust, le mystère de l'étoile

Avatar Before-Sunrise
Critique publiée par le

Stardust est au film d'aventure ce que The Conjuring, cette année, était au film d'épouvante. Il ressemble à tout, bourré de clins d’œil et d'inspirations, mais transcende le genre avec un amour du cinéma sidérant. Il y a du Princesse Bride dans cette histoire d'une étoile blonde rencontrant cet anti-héros couillon sur fond d'un univers kitschissime et jouissif.

Le début fait un peu peur, dans ce village cerné d'un mur réputé infranchissable, le protégeant d'un monde magique et inconnu. Le héros fait rapidement plus pitié qu'envie et le tout sent plus la fin des années 80 que 2006. Mais par la suite, c'est justement cela qui donne au film son souffle épique. Des sorcières, des gaffes, de l'amour, des fantômes blasés, des anciennes têtes d'affiche sur le retour (salut Claire Danes, Robert DeNiro et Michelle Pfeiffer !) et de l'humour surprenant, Stardust est une sorte de cocktail totalement improbable que l'on prend en pleine face si tant est que l'on ait gardé un esprit enfantin et une bonne dose de second degré.

Au fil des minutes, Stardust offre une montée en puissance dans l'aventure et garde l'esprit d'un conte d'une cohérence incroyable et d'une magie exaltante. Je ne sais pas encore ce qui a été ajouté ou supprimé du roman de Neil Gaiman (il m'attend dans ma bibliothèque, je me le garde pour les vacances de Noël), mais l'histoire sait habilement prendre à contre-pied tous les clichés du genre (les mœurs particulières du capitaine des pirates, le héros qui tente de sauter sur une calèche en marche et se rate à 50 cm prêt etc) tout en sachant en conserver tous les ingrédients classiques et incontournables, prompts à donner au spectateur ce qu'il veut.

J'ai terminé le film en tapant dans les mains, trépignant sur mon canapé. Cela faisait longtemps qu'un réalisateur ne m'avait pas transmis un tel amour d'une histoire bien racontée, avec fantaisie et désinvolture. Loin de certaines productions de ces dernières années, notamment l'inépuisable stock de super-héros, Matthew Vaughn s'éclate à mettre en scène une histoire vieille comme le monde, d'un jeune blanc-bec sans talent qui part à la quête d'une étoile dont il tombera amoureux. Alors certes, après cela, il fera Kick-Ass, mais n'y a-t-il pas moins super-héros que cet ado en collant ? Vaughn, ou l'art de tordre le cou à des genres qui s'épuisent.

En bref, Stardust est donc une compilation de tout ce qu'un gamin peut vouloir à Noël : de la magie, des étoiles qui tombent du ciel, des bateaux qui volent et des morts qui tatanent au combat à l'épée. C'est tout bonnement génial !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1409 fois
47 apprécient · 1 n'apprécie pas

Before-Sunrise a ajouté ce film à 5 listes Stardust, le mystère de l'étoile

Autres actions de Before-Sunrise Stardust, le mystère de l'étoile