👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Quand t'es dans l'iréel, le scénario est forcément cohérent

Voila qui n'est pas banal, c'est le premier film que je découvre parce que la BO m'avait charmée (et non l'inverse, cocasse non?)

Fort de mon expérience acoustique je décide donc de téléch... Louer Sucker Punch dans le vidéo futur le plus proche. Et c'est donc sur un remake de "sweet dreams" que commence le film, bien que mes oreilles soient déjà habituées au style un peu délirant du sujet, pour mes yeux c'est une toute autre histoire et ils ont pour l'instant décidés de se mettre en mode "t'as pris un truc pas bon pour la santé": mes pupilles se dilatent, l'œil droit dit merde au gauche tandis que celui-ci frétille frénétiquement de haut en bas (je ne vous parle même pas de mon cerveau pour l'instant il est sur "off").
Et pourtant, suivre l'aventure de Babydoll (héroïne au nom ô combien subjectif) dans les méandre de son imagination sans limite se révèle être un véritable voyage et plaisir visuel.

De l'imagination, il va lui en falloir. Internée en asile psychiatrique contre son grée et attendant une lobotomie, elle va profiter d'un répit de cinq jours pour fondre dans ses rêves (pas si roses que ça non plus si on y pense) où la frontière entre réalité et imaginaire est parfois bien mince.
Dans son monde elle réussit a convaincre quatre autres pensionnaires (tous féminins, est il nécessaire de le dire?) à se battre (en mini jupe le plus souvent) pour reconquérir leur liberté.
Nous les verrons ainsi évoluer dans différents univers, tous plus délirants les uns que les autres, allant du fantastique asiatique à une espèce de remake de la première guerre mondiale façon Jules Verne.

L'avantage non négligeable de l'histoire se déroulant dans la tête pas saine de quelqu'un c'est qu'on peut faire des pieds de nez très amusant à la réalité et à la logique sans que personne n'ai rien a redire, et ça, beaucoup de scénaristes devraient en prendre de la graine!
-"C'est normal qu'après avoir sauté de trente mètres, survécu in extrémis à une explosion, et abattu un dragon, elles n'aient même pas besoin de se refaire le chignon?"
-"Ben ouai, c'est dans sa tête, moi par exemple quand je rêve, je suis toujours un beau gosse."
-"vu comme ça."
C'est un bon filon, quand même, avouez.

Certes, ça ne plait pas a tout le monde, mais honnêtement si en ce moment vous êtes plus à la recherche d'un moment de détente sans trop de prise de tête que d'un cinéma d'auteur foncez!
Par ailleurs, je dis "sans prise de tête" mais le fond de l'histoire est bien tourné (pour peu qu'on remette son cerveau sur "on", moi j'avais oublié au premier visionnage, j'ai été obligé de le revoir le lendemain du coup). Faudra même se tourner un chouïa les méninge pour en comprendre certaines subtilités.
Donc, je vous le recommande, de toute façon, 'faut avoir sa propre opinion sur ce genre de truc que diable!
Jozzy
7
Écrit par

il y a 10 ans

2 j'aime

Sucker Punch
HarmonySly
2
Sucker Punch

Les aventures de Zack & Steve (Warning : Spoilers Ahead !)

« John ! John ! John ! Cʼest affreux ! Cʼest horrible ! Cʼest... » En entrant dans le bureau, John tombe sur son collègue, absorbé dans la lecture dʼun livre. « Mais, John, tu lis ? What the fuck...

Lire la critique

il y a 11 ans

141 j'aime

89

Sucker Punch
Gand-Alf
7
Sucker Punch

Théâtre mental.

C'est muni d'un casque digne d'un Bioman, d'un gilet pare-balle recouvert d'une peau de croco et d'un bouclier en tête d'alien que je m'apprête à crier au monde (enfin à une trentaine d'internautes)...

Lire la critique

il y a 9 ans

118 j'aime

20

Sucker Punch
real_folk_blues
2
Sucker Punch

Where is your mind? T'as regardé dans ton...

Je sais qu'il est souvent de bon ton de dénigrer Snyder, que ça fait smart et cultivé de fustiger sa réalisation et sa filmo en proclamant que c'est de la merde décérébrée et immature, fascisante et...

Lire la critique

il y a 11 ans

91 j'aime

24

La Genèse - Universal War One, tome 1
Jozzy
10

Un phare de la SF en bandes dessinées.

Tout comme pour les films, en BD, il est facile de faire de la daube en science fiction. Créer quelque chose de potable est une autre histoire, mais alors, écrire une œuvre originale, belle,...

Lire la critique

il y a 10 ans

6 j'aime

The Tree of Life
Jozzy
1

"Je ne lui en veux pas. Demain, je vérifierais si elle veut encore me parler..."

Tout d'abord, sachez qu'il y a trois versions de ce film: version grand public, version longue, et bande-annonce, si vous avez déjà vu la bande-annonce, pas la peine d'aller plus loin, vous avez vu...

Lire la critique

il y a 10 ans

5 j'aime

Prometheus
Jozzy
3
Prometheus

Tien, et si on touchait cette substance noire et inconnue? Sans gants, juste pour rire?

Je propose un truc: on va commencer par lister les qualités comme ça on en sera débarrassé (vous inquiétez pas, ce ne sera pas long) -Les effets spéciaux et le décor ne sont pas si mauvais que ça,...

Lire la critique

il y a 10 ans

3 j'aime

3