Lorsque l'avion nous mène en bateau !

Avis sur Sully

Avatar 270345
Critique publiée par le

La Bêtise à l'état pur telle que la pratique les américains, ou une auto flagellation ? Voilà un mec, commandant de bord d'un avion, qui sauve la vie de 155 personnes et de son équipage, au mépris de la sienne, en limitant le crash de son avion, et qui se fait "eng..." par une sorte de tribunal d'exception parce que d'après les chers technocrates, il eut pu mener le zinc à bon port vers l'aérodrome le plus proche ! A cause de la vindicte des assureurs du fer à repasser ? Car on s'arrêtera au passage devant le manque de confiance qu'on pouvait avoir vis à vis d'un avion de la US Airways qui perd ses deux uniques moteurs à la suite d'un choc avec des oiseaux ? Camelote ? On reste dubitatif...
Je connaissais le service "Train + Auto" de la SNCF, pas celui de "Avion + Bateau" des Etats-Unis !
Eastwood non plus probablement, qui fait une réalisation somptueuse et n'hésite pas à sortir de ses sentiers déjà battus (cow-boy solitaire, flic, mauvais garçon...) pour s'attaquer à un sujet aussi périlleux qu'un détournement légal de vol avec" US Airways" ! Je me méfierai désormais de la compagnie autant que de"Ryan Airlines"...
L'histoire, assez courte pour une fois (90 mn), présente deux traits caractéristiques de déroulement : celui qu'on vit dans le moment présent, et celui qu'on va appeler le "retour d'expérience" et qui lui, permet d'analyser sans adrénaline un évènement dramatique. D'où hélas de nombreux flash-back que je déplore... Mais pour le reste c'est parfait ! Comment reprocher à quelqu'un d'avoir ou non pris la bonne décision. Trente cinq secondes pour prendre une décision de vie ou de mort de ses passagers, est-ce bieb raisonnable ? Et comme le précise le commandant de bord lui-même : sur simulateur, on n'a jamais étudié l'amerrissage d'un avion incontrôlable...
On a pour coutume de dire que "quand le bébé est beau, les pères se bousculent au portillon" :! Ici, les affairistes étaient nombreux dans la file d'attente et malgré le coût pharaonique de cette production, nombreux sont les producteurs et coproducteurs à avoir cassé leurs tire-lires pour financer ce film à grand spectacle et figurer au générique. Bien leur en a pris : si le film méritait mieux qu'un peu plus d'un million, d'entrées en France, il a cartonné aux US en quadruplant globalement les 60 MM qu'il avait coûtés ! Une belle affaire. Quant aux acteurs, ils sont parfaits et Tom Hanks a tenu là probablement son meilleur rôle, plus vrai que nature...
C'est un film qui m'a émerveillé, et Eastwood me surprendra toujours ! J'attends avec impatience son film sur le train Thalys !
Sorti en 2016, il vient d'être diffusé en Belgique : il devrait bientôt poindre son museau et les trous de ses réacteurs, sur nos écrans ! A voir même si on a le mal de l'air et de mer !
la une (RTBF) le 15.10.2018

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 30 fois
Aucun vote pour le moment

Sully est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Autres actions de 270345 Sully