Avis sur

Superman III par Aurélien Boucher

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

3 ans après SUPERMAN 2, la saga revient avec un 3ème épisode en 1983. Le 2ème film montré déjà l’emprise progressive des producteurs sur la franchise au détriment de la qualité artistique, et ce 3ème film en est la consécration. Dans ce film, Superman doit faire face à un riche voulant contrôler le marché du café et du pétrole. Autant le dire tout de suite, ce 3ème film est une grosse merde, une aberration totale. Je met déjà les points sur les I dès le début de la critique, en disant que cette daube n’est pas un film de super-héros, mais une comédie qui se fout de la gueule de son concept. Ce SUPERMAN 3 est l’incarnation du pire en ce qui concerne la ridicularisation du concept de film de super-héros, encore pire que les films du MCU où on critique l’humour, et surtout 1000 fois pires que les Batman de Joel Schumacher. Ce film se classe pratiquement au même niveau que les 4 fantastiques de Tim Story. Tout ce film n’est qu’un spectacle ridicule, de scènes grotesques et de la comédie absolument pas drôle. Le tout début du film montre déjà la nullité auquel on va faire face durant les 2 heures de cette purge, entre la scène d’intro du personnage de Richard Plyéord qui demande un emploi, ainsi que le nullissime générique d’ouverture avec des gaffes pas drôles. Les producteurs montre qu’ils détestent Superman et utilisent un gros budget pour en faire de la merde. Après l’histoire est totalement inintéressante malgré les retrouvailles entre Clark Kent et son ami d’enfance Lana Lang. Le scénario est d’un ridicule pas possible et est plus un gros ketch insuportable de Richard Pryord qu’un film SUPERMAN. Après les personnages sont chiants, entre le personnage principal ridiculisé (Clark entrain de manger du pâté pour chien…), Richard Pryord qui vole la vedette à tous de la pire des manière, d’où le fait qu’on a l’impression d’être devant un mauvais spectacle d’humoriste qu’à un vrai film de super-héros. Et le méchant est le gros cliché du méchant d’une entreprise multinationale qui veut tout contrôler. Ce méchant est chiant et digne d’un sous Lex Luthor. Après l’humour est à chier tout comme l’aventure et l’action, avec en plus un final grotesque. Et ce film fait partie des films qui exploite de l’informatique, chose qui devenait plus récurrente à l’époque avec des films comme TERMINATOR. Et ce SUPERMAN 3 est un gros festival du n’importe quoi avec l’informatique qui peut tout contrôler. Le seul point qui pouvait être intéressant, c’est l’exploitation du méchant Superman avec la Kryptonite rouge (enfin, de couleur verte dans ce film). Mais là encore, on en fait de la merde sur ce point, avec un Superman grotesque où les actions méchants se résume à redresser la tour de Pise, éteindre la flamme olympique et être sou et tout casser dans un bar. Bon, la confrontation entre Clark et le méchant Superman est pas trop mal. Rien a dire de particulier sur la réalisation qui est basique (malgré un long plan sur une discussion Clark/Lana), et les images qui ont pas très bien vieilli. Et on retrouve avec plaisir le thème des autres films. Une aberration totale, une insulte à la franchise et au cinéma de super-héros. A ranger du côté des pires films de ce genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 91 fois
1 apprécie

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 14 listes Superman III

Autres actions de Aurélien Boucher Superman III