Dictature League

Avis sur Superman : Red Son

Avatar -Versus-
Critique publiée par le

Alors que la guerre froide bat son plein, Staline révèle sa nouvelle arme : un extraterrestre au pouvoir extraordinaire nommé Superman. En face les États-Unis doivent préparer leur défense. Le président met alors Lex Lutor sur le projet.

Tout ce projet tourne autour de cette simple proposition : et si Superman n'avait pas atterri au USA mais en URSS ? C'est tout simplement ça qui m'a attiré. Comment les Américains d'aujourd'hui conçoivent le communisme et la guerre froide. Autant dire qu'on est pas déçu...

Comme il est toujours plus facile de voir la paille dans l'œil du voisin que la poutre dans le sien, Superman Red Son aborde comme il se doit les problèmes de l'Union Soviétique stalinienne, notamment ceux des goulags et de la dictature. Cependant, côté américain on lisse bien l'image en mettant de côté tous les problèmes des années 50. Bon on reconnait vite fait quelques inégalités quand même histoire de ne pas paraître trop idéaliste. Par contre, on est content d'apprendre que les afro-americain et les femmes, s'ils étaient assez déterminés, pouvaient devenir facilement journaliste de renom (Lois Lane) ou scientifique militaire (John Stewart). Ne serait-ce pas ça qu'on appelle de la propagande ?

Mais il n'y a pas que ça, Lex Lutor nous promet à la fin la création des États-unis du monde, ce qui nous rassure forcément tous... Il nous promet à tous qu'on sera fière de la société malgré ces défauts. En gros, vous pouvez crevez du Corona sans le sous mais soyez fière de la démocratie qu'on vous offre (mais retourner quand même bosser). Heureusement, que Superman défonce un de ses clones mal branlé criant "America first"... au moins on est sur que ce n'est pas pro-Trump. Le film ne serait-il pas tombé dans le piège qu'il dénonce : la volonté d'une personne ou d'une élite à imposer son point de vue sur le monde aux autres ?

Niveau esthétique le générique est vraiment très accrocheur et joli... voilà... oui le reste c'est vraiment pas terrible. L'animation est totalement aux fraises, sans doute accomplie par des travailleurs sous-payés avec des budgets misérables (mais fières de leur démocratie).

La narration est étonnamment compréhensible et fluide malgré le fait de vouloir caser un maximum d'événements en peu de temps. Il suffit de voir le nombre de personnage qui apparaissent toutes les 10 min. On frôle cependant l'overdose à la fin (avec l'apparition des "Green Lantern" notamment). Par contre, j'espère que vous avez votre licence en DC comics sinon ça risque d'être un peu compliqué à suivre.

Malgré tout, l'idée reste intéressante. Reste à savoir si ce sera adapté un jour par quelqu'un d'un poil plus neutre et avec un budget plus conséquent. Ça reste toujours meilleur que "Justice League" (en même temps c'est vraiment pas compliqué)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 610 fois
6 apprécient

Autres actions de -Versus- Superman : Red Son