L'addiction illustrée

Avis sur Swallow

Avatar Alexandre Rémond
Critique publiée par le

Une mécanique de l'addiction franchement illustrative tant les personnages sont dessinés à gros traits.
La pédagogie de la chose à le mérite de faire vivre le rapport angoisse-satisfaction de la compulsion face aux injonctions contradictoires que vit sans voir notre chère blonde.
Un cours de psychologie addictive qui bat de plus en plus de l'aile quand il se contorsionne sur son axe féministe.
Difficile en effet de comprendre comment une confrontation avec l'homme dénié lui permet tout d'un coup de se stabiliser et de sortir de tout besoin affectif. L'avortement semble être l'achèvement de l'émancipation. Rien n'est moins sûr tant on pourrait au contraire retorqué qu'elle semble encore prise dans un rapport maudit à son corps et à la transmission. Un choix différent que fait une des héroïnes de la vie invisible de Eurídice Gusmão.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 155 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Rémond Swallow