Sword Art Online: Ordinal Scale, la bonne surprise pour les fans de la licence

Avis sur Sword Art Online Movie : Ordinal Scale

Avatar Kiady Rakotolahy
Critique publiée par le

Y'a-t-il besoin de présenter le phénomène Sword Art Online et de son discours sur le virtuel ? Issu d'une série de light novel de Reki Kawahara et adapté en anime en deux saisons (pour l'instant) ?

Chronologiquement, le film se passe peu de temps après les deux saisons de l'anime SAO. Et faut-il nécessairement avoir vu l'anime avant le film ? ... C'est possible mais cela implique de perdre énormément en background et références sur l'univers, bien que le film te propose un résumé très rapide des grandes lignes au début. D'un autre côté, le film a été pensé pour être une continuité de l'anime donc forcément...
Sans rentrer en profondeur dans les détails, SAO: Ordinal Scale arrive a synthétiser tous les bons côtés de la série sans prendre trop de ses défauts. J'irais même jusqu'à dire que sous ce format, SAO fonctionne mieux qu'en étirant le développement sur plusieurs épisodes. Mais là, ce ne sont que mes goûts personnels. L'intrigue est légèrement mieux que dans la série et c'est un peu dommage mais au moins, elle fait le taf. D'ailleurs, dans l'anime et même dans le livre, on reprochait souvent le fait que le couple de héros, Kirito et Asuna, était plutôt lisse, se contentant de se déclarer leur amour et tout. Le film corrige ça par un élément scénaristique simple mais qui change tout et qui nous fait un peu plus apprécier le couple. Par contre, en parlant de développement, je regrette que l'un des antagonistes ne soit pas assez développé alors que la base était très intéressante (sans spoiler, le personnage a un lien avec la première saison).
Pour l'animation, par moment, j'ai eu l'impression que c'était la même que celle de la série et j'ai failli pousser une gueulante. Mais il semblerait que le studio A-1 Pictures (qui s'occupe de la réal) ait utilisé ce que j'aime appeler la technique studio Trigger : on fait une animation épurée pour la plupart des scènes mais quand il s'agira d'action, on envoie la plus grosse partie du budget dedans. C'est simple : les parties combats dans le jeu vidéo sont tellement énormes... je ne saurais pas les décrire pour leur rendre honneur. Je crois que pour le côté dynamique, ça se rapproche énormément des combats de l'anime One Punch Man.

Est-ce que je conseille ce film ? Non. Je le déconseille. Aux néophytes de SAO. Clairement, le public cible est celui fan de l'anime et laisse peu de place pour ceux qui veulent découvrir son univers. Et pourtant, le film essaie de ne larguer personne en cours de route mais il veut aussi faire évoluer l'univers déjà établi sans perdre l'identité que la licence s'est créé jusqu'à aujourd'hui.
Les deux saisons de l'anime étaient... disons discutables au niveau de l'écriture autant des personnages que de l'intrigue mais parvenait, par moment, à surprendre et à se montrer plus malin qu'il semblait l'être. Sans être un anime ou un film qui cherche à révolutionner le genre, SAO est parvenu à maintenir son identité propre malgré les années. Si vous êtes fan de SAO, SAO: Ordinal Scale est complètement fait pour vous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 700 fois
1 apprécie

Autres actions de Kiady Rakotolahy Sword Art Online Movie : Ordinal Scale