Affiche Sympathie pour le diable

Critiques de Sympathie pour le diable

Film de (2019)

Sympathie pour le sale

Là on touche au plus profond du dégueulasse. La réalité du sale. Ce film documentaire nous pose face à la réalité de la guerre. Une guerre qui a eu lieu sous nos yeux. Dans note belle Europe bien propre. Tout près de nos pénates. La réalité est incarnée par un héros des temps modernes, un héros réel vu qu'on est dans un biopic - encore vivant d'ailleurs - qui a vécu et a voulu vivre la... Lire l'avis à propos de Sympathie pour le diable

Avatar Numa Noterbel
8
Numa Noterbel ·

Vivre la guerre par les deux bouts.

Adapté de l'auto biographie du journaliste de guerre Paul Marchand, ce film était annoncé depuis 2006, alors que l'écrivain journaliste était encore vivant. Il se suicidera à Paris en 2009. Dix ans après sa mort, le film voit enfin le jour et fait figure d'OVNI dans la production cinématographique française, ce qui n'aurait pas déplu à son auteur. On note l'absence de stars au casting, un... Lire l'avis à propos de Sympathie pour le diable

Avatar Jean-François Sturm
8
Jean-François Sturm ·

Critique de Sympathie pour le diable par Marius Gouttebelle

Film plus que réaliste, on est en immersion avec Paul Marchand, brillamment interprété. Ce film nous montre le quotidien d’un Grand reporter de guerre, ses questionnements, ses difficultés, ses problématiques. « Un journaliste se doit d’être à l’endroit exact où on lui interdit d’être » On voit également les limites d’intervention des puissances extérieurs, des médias qui contrôlent... Lire l'avis à propos de Sympathie pour le diable

Avatar Marius Gouttebelle
8
Marius Gouttebelle ·

Critique de Sympathie pour le diable par Ben Ric

Retour en ex-Yougosalvie, pour suivre les traces du correspondant de guerre Paul Marchand (parfaitement incarné par Niels Schneider), un journaliste qui a vraiment existé et dont film est inspiré par son livre "Sympathie pour le diable". Comme dans un film des Dardenne, tout est gris, on est en permanence dans l’action, la camera colle aux basques des personnages, il y a peu de place pour... Lire la critique de Sympathie pour le diable

Avatar Ben Ric
7
Ben Ric ·

Hémorragie interne à Sarajevo

1992 - La Yougoslavie s'est peu à peu disloquée. La Croatie et la Slovénie ont été reconnues par l'ONU. Le monde entier attend le tour de la Bosnie, composée d'un peuple qui se partage à parts presque égales entre musulmans de langue serbo-croate, Croates catholiques et Serbes orthodoxes. Avril 1992- Début du siège de Sarajevo : Alors que l'ONU vient de reconnaître l'indépendance de... Lire la critique de Sympathie pour le diable

Avatar besttosee03
7
besttosee03 ·

Marchand d'indignation

Reportage autofictionné - ou fiction autoreportée?- sur les affres du journalisme de guerre. Pas inintéressant comme reportage: le stress des sorties, la brutalité de la mort, l'esprit de corps des journalistes, tout cela est bien rendu par une caméra fébrile, toujours à la poursuite d’un cadre insaisissable. Mais la figure de Paul Marchand en héros-trop-pur-pour-un-monde-trop-pourri, statue... Lire l'avis à propos de Sympathie pour le diable

Avatar R2dédé
5
R2dédé ·

Coup de poing

Dommage que ce film ne soit pas diffusé dans plus de salle. Il montre que l'on peut faire un film de guerre français, contemporain, inspiré d'une histoire vraie, qui n'a rien à envier aux américains. L'histoire, c'est celle de Paul Marchand qui fut l'un des journalistes de radio français les plus présent à Sarajevo pendant la guerre. Une tête brûlée sans concession vis à vis de son métier et... Lire la critique de Sympathie pour le diable

Avatar ReginaGerhadt
10
ReginaGerhadt ·

Critique de Sympathie pour le diable par ffred

Pour son premier film, le québécois Guillaume de Fontenay retrace le portrait du reporter de guerre français Paul Marchand avec qui il était ami (suicidé en 2009) pendant le siège de Sarajevo (1992-1996) en adaptant le livre de celui-ci. Il nous plonge, avec efficacité, dans l'enfer de ce que fut un conflit longtemps ignoré du reste du monde. Une mise en scène, caméra à l'épaule, maitrisée et... Lire la critique de Sympathie pour le diable

Avatar ffred
7
ffred ·

"War gets into your blood"

Lors d'une scène de poker nocturne et enfumé, Sympathie pour le diable balaie d'emblée ce qui pourrait faire l'objet d'un biopic trop lisse, et évite donc le passage obligé ; oui, les reporters de guerre, malgré leur devoir de témoignage, leur tentative d'objectivité, surfent sur les conflits et font de la mort, d'une certaine façon, leur fond de commerce. Ne nous embêtons pas avec... Lire la critique de Sympathie pour le diable

Avatar Charles Dubois
7
Charles Dubois ·

Marchand de mort

Plus de 1 460 jours et 1 460 nuits, plus de 300 obus tirés chaque jour, plus de 12 000 victimes, plus de 50 000 blessés, plus de 70 journalistes tués : voici quelques chiffres concernant le siège de Sarajevo, le plus long de l’histoire moderne (et le plus meurtrier depuis celui de Leningrad). Pas d’eau ni d’électricité ni de gaz aussi, peu de nourriture, et des snipers partout qui... Lire la critique de Sympathie pour le diable

1
Avatar mymp
7
mymp ·