Voie de garage...

Avis sur T2 Trainspotting

Avatar nostromo
Critique publiée par le

Etait-il vraiment utile de ressusciter "Trainspotting"? Non, sans doute pas. Est-il forcément ridicule de tenter une suite "20 ans après"? Non, sans doute pas non plus. Après tout, le matériel d'origine est first class, et l'équipe au manette est bien celle qui habitait le premier opus, il n'était pas complètement illogique d'espérer qu'un bon film naisse de cette poussée de nostalgie chez monsieur Danny Boyle et sa bande." T2 Trainspotting" ne déçoit pas trop, je dois dire. Sans se hisser jusqu'à la hauteur du premier film, il ne sombre pas non plus dans le complet fiasco, loin de là. Il souffre en revanche beaucoup de cette overdose de nostalgie et d'auto-référence qui le guettait naturellement et on ne peut qu'être surpris que Boyle n'ait pas su éviter un écueil si évident...

Retrouver les personnages de Trainspotting est en soi un vrai plaisir, les acteurs n'ont guère changé (hormis sans doute Robert Carlyle, qui fait son âge maintenant, mais qui reste magistral) et leur jeu , même débarrassé de l'hyperactivité du premier opus, reste fidèle aux personnages. Je ne sais pas s'ils se sont amusés à reprendre leurs rôles, mais c'est l'impression qu'ils donnent à l'écran.
Boyle a bien retrouvé aussi ses marques et T2 reste un film bien rythmé qui compte encore une fois sur ses couleurs, sa musique et sa cinématographie endiablée. Ca se laisse regarder sans souci, cette affaire.

Dommage bien sûr que le scénar ne soit pas aussi pêchu que l'était celui de Trainspotting. On reprend les persos, mais ils sont un peu freinés par un manque évident de motivation et de pathos (ils ne sont plus des drogués déjantés, mais des quadras qui n'ont guère réussi à gérer l'énergie de leur jeunesse frénétique pour en corriger les erreurs et trouver leur voie, un constat un peu attristant). Il y a certes le coup de mou du à l'âge, Mais Boyle aurait été mieux inspiré en leur donnant plus de "drive"... La présence de Begbie/ Carlyle est heureusement le moteur rugissant du thriller, qui consiste à savoir si oui ou non il fera la peau de Renton (Ewan Mc Gregor), qui l'a trahi 20 ans plus tot. C'est un peu léger, mais tant pis ça fera l'affaire :-)

Le film souffre, je l'ai dit, de trop vouloir nous rappeler le bon vieux temps, avec carrément des extraits de "Trainspotting" , qui semblent défier les acteurs de courir aussi vite aujourd’hui qu'ils le faisaient en 1997. Le personnage de Spud, (très bon Ewen Bremner) est tiraillé vers une sortie de crise un peu gnan gnan je pense. En règle général, Trainspotting T2 serait un petit film tout à fait honnète dans son traitement et son énergie propre, mais la présence de son illustre aîné en fait un divertissement nostalgique sans plus. Pas désagréable du tout, allez donc le voir, guys et guysettes, mais il n'est certes pas indispensable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 274 fois
4 apprécient

Autres actions de nostromo T2 Trainspotting